« Motocyclettes et side-cars »

Motocyclettes et side-cars

Un livre de Miguel Zerolo

 

 

A Agonès, dans l’atelier de Jean Marc Gomez ,on fait de belles rencontres … des amis de Jean Marc.

Des personnalités très diverses dont j’aurais du mal à faire l’inventaire, preuve que mon hôte est curieux et ouvert. 

jean-castanier2

Il y a quelques temps, j’y ai croisé Jean Castanier, l’homme au vieux nom qui fleure bon les Cévennes…

p-268Editions-DECOOPMAN212 

Jean Castanier, amateur de motos, roule sur une BM moderne bien belle car d’une décoration subtile et pas très courante.

JCastanier+moto-1

Jean est éditeur et a publié le livre de Miguel Zerolo que je vous présente ici.

p-189-Editions-DECOOPMAN208 

Sa maison d’édition Decoopman n’est pas, comme beaucoup … dans le 7 ème arrondissement de Paris !

Mais située en pleines Cévennes dans le beau village de Saint Laurent le Minier (où passe le Critérium).

Mon ami Jean Paul Bonnecaze est non loin de là avec sa maison d’édition : Les éditions de la Clastre qui ont publié mon livre: Le circuit oublié.

Comme quoi les Cévennes sont un terrain favorable à l’édition.

p-261Editions-DECOOPMAN211 

Les bouquins de Decoopman sont distribues en librairie par Hachette mais on peut les commander directement sur le site internet : www.decoopman.com

Editions-DECOOPMAN195 

La particularité des éditions de J Castanier est l’éclectisme de son catalogue.

Il comprend une quinzaine de collections très différentes qui vont de l’Egyptologie à l’Horlogerie en passant par le Symbolisme, les Machines à vapeur et la Mécanique … entre beaucoup d’autres thèmes.

Certains de ses livres sont des rééditions de très anciennes publications du XIXème et XXème Siècle.

Editions-DECOOPMAN188 

Parmi tous ces bouquinq plusieurs retiennent mon attention dont l’album de photos de la mission archéologique de 1863 en Egypte. 

 Editions-DECOOPMAN189

Avec A la recherche de Livingstonne, Henry Stanley raconte son aventure dans une Afrique méconnue et sauvage en 1871, jusqu’a sa célèbre phrase :

« Docteur Livingstonne je présume? » 

Editions-DECOOPMAN190 

Dans un autre livre publié par Jean Castanier Eugène Viollet-le-Duc raconte ses restaurations

dont celle de la cité de Carcassonne et l’Architecture militaire

Editions-DECOOPMAN191 

Tandis que Prosper Mérimé nous parle des Donjons et forteresses en 1850. 

Editions-DECOOPMAN192 

Avec Les Cévennes et la région des Causses on retrouve la réédition du livre de Edouard Martel, l’inventeur de l’archéologie moderne.

Editions-DECOOPMAN194 

Et puis j’adore le Catéchisme des Chauffeurs un livre écrit en 1879 qui est un véritable manuel d’utilisation et d’entretien … mais d’une machine à vapeur… 

Bref, un catalogue d’éditeur qui réserve plein de surprises passionnantes même et surtout pour le motard curieux !

Motocyclettes-et-Side-cars 
Bien entendu le livre des éditions Decoopman qui me semble le plus important pour les lecteurs de ce blog est celui sur les motos.

Miguel Zerolo en est l’auteur.

Ingénieur civil Mines Zerolo il a écrit ce bouquin vers 1922.

On a dans ce livre, au delà d’un aspect pratique, un merveilleux témoignage sur ce qu’étaient les motos dans les années 20.

L’analyse des divers éléments des motocyclettes est très précise.

Ce « peut être une aide précieuse pour tous ceux qui restaurent et dépannent las machines anciennes » nous dit Jean Castanier.
Le tout est agrémenté de plans et croquis du temps où ils étaient dessinés à la main de l’homme, par des vrais dessinateurs de pièces mécaniques…. et non pas à l’ordinateur.  

p-8-Editions-DECOOPMAN196 

Donc déjà à la page 8 de  Motocyclettes et Side-cars, on peut s’attarder sur la coupe verticale d’un moteur mono à 4 temps.

On ne manquera pas de le comparer avec le moteur 2 temps mono dessiné d’après un moteur d’Indian.

p-21-Editions-DECOOPMAN197 

Plus loin, au fil des pages, on peut admirer un détail sur un cylindre avec soupapes côte à côte.

Ces dessins me font un penser à certains tableaux, inspirés des mécaniques, du peintre Françis Picabia qui aimait les belles machines.

Picabia possédait une collection de voitures prestigieuses du début du XXème siècle avec lesquelles il adorait rouler à vive allure.

p-29-Editions-DECOOPMAN198 

Puis un magnifique moulin 4 cylindre est présenté en coupe verticale à la page 39.

p-39-Editions-DECOOPMAN213 

Etait-ce le moteur de cette Indian photographiée par l’ami Galindo ?

indian-four-praga-1931

Un autre moulin qui lui devrait plaire à Alain Levillain c’est ce splendide moteurs, BSA en coupe partielle p 45 

p-45-Editions-DECOOPMAN201 

Les carbus sont aussi représentés. A la page 77 celui de la marque Brown et Barlow, tandis qu’un Binks et dessiné un peu plus loin.

Carbus- 

Il y a pas mal d‘Indian dans ce livre. 

Elles devaient faire rêver les motards du début du siècle dernier.   

Voilà un beau plan moteur du twin en V

Indian-et-bicylindre-en-V- 

Le dessin des 2 côtés d’une  Indian 2 cylindres en V me fait penser que dans notre région il y a pas mal d’Indian restaurées qui ont surement été récupérées après la première guerre. 

p-254-255-Editions-DECOOPMAN209 

 

Cela me rappelle que chez mon ami Hervé Roves, l’été dernier, j’en ai vu plusieurs magnifiquement restaurées.

Indian- 

En Languedoc des riches propriétaires terriens s’achetaient des Indian, au début du siècle dernier.

C’est comme cela qu’un de mes amis en avait trouvé une.

Elle avait été remisé depuis les années trente car son propriétaire s’était fait peur avec cette machine qui n’avait encore que parcouru quelques milliers de km !

Indian-2-

Dans ce livre parmi beaucoup d’autres dessins de machines des années 20, il y a également le détail d’un moteur  Royal Enfield.

 p-142-Editions-DECOOPMAN205

A la page 161 c’est le plan d’une transmission de FN 4 cylindres en coupe horizontale qui vous enchantera. p-161-Editions-DECOOPMAN207

Miguel Zerolo, l’auteur, était un Ingénieur civil des Mines.

D’origine Espagnole il avait publié ses livres autant en Espagne qu’en France.

Dans les années autour de 1920, il était une référence en matière de mécanique et de tous les engins de déplacement de la motocyclette à l’avion en passant par les locomotives à vapeur… etc… 

On connaît de lui près d’une vingtaine de livres édités à l’époque mais pas toujours facile de trouver actuellement. 

Motocyclettes et Side-cars est donc un gros bouquin de plus de 300 pages et d’un nombre conséquent d’illustrations.

Tout à fait indispensable, vous pouvez le commander aux :

Editions Decoopman pour 24 euros. Frais de port gratuits.

www.decoopman.com

Bonne lecture ! 

Derniers commentaires

Articles récents

Les calçots à moto

Les calçots à moto

 

 Un mois après que j’ai mis en ligne cet article, cette balade nous apparaît d’autant plus extraordinaire que nous sommes confinés ! 

 

Un reportage d´Alain Levillain dit El « Alin » d’Orange

 

Mais quel titre énigmatique ! « Les calçots à moto » ?

Bon, pour la moto vous savez, mais pour les calçots … c’est une autre chose.

Les calçots sont un légume que l’on trouve en hiver dans toute la Catalogne .

Il a donné un traditionnel plat de cuisine rustique, né à l’origine dans la région de Valence et dont tous les Catalans sont particulièrement friands.

C’est vers un repas constitué de calçots que le sympathique Moto Club des Anciennes du Roussillon à organisé récemment une virée vers le Sud.

calcots-2020-(2)

 Alain Levillain, membre de ce club des Pyrénées Orientales, m’a envoyé quelques photos de cette randonnée à moto … mais à cheval sur la frontière espagnole.

Dans les circonstances actuelles il est stupéfiant de revenir en arrière et de constater combien des simples moments des occupations courantes comme cette sortie à moto constituaient des moments de bonheur.

Rouler au soleil avec les copains, aller au restaurant, profiter de petites routes viroleuses semblent maintenant des instants précieux dont on a pas assez profité.

Puissions nous tous reprendre la route bientôt…

Carte-sortie-calçots-

 Le parcours au départ de Perpignan file tout droit le long de la côte et vers la frontière.

A partir d’Argelès sur Mer, on aborde la « Côte Vermeille », une des plus belle partie de notre littoral.

calcots-2020-(4)

Ce sera alors une succession de petites routes qui grimpent dans les Albères, la partie orientale des  Pyrénées qui se jettent dans la Méditerranée.

Alain précise que c’était une belle journée de soleil sans vent.

Effectivement il peut y avoir sur ces hauteurs un vent à décorner les bœufs et faire chuter les motards.

Le reste de la balade continuera en un véritable virolo jusqu’à la destination finale : Le restaurant Manrella de La Vajol.

calcots-2020-(6)

 Le paysage est magnifique avec la mer pour décor et toute la côte qu’on peut admirer.

Au loin Perpignan, Narbonne, les contreforts des Cévennes et la côte du Roussillon puis Languedoc jusqu’a Sète où plus loin … lorsqu’il fait bien clair.

 calcots-2020-(3)

 Les vignes des célèbres vins de Banyuls s’étalent sur les côtaux et au loin en face on peut apercevoir le petit port de Collioure.

calcots-2020-(5)

 Sur les hauteurs une série de forts et points de vigie ont été construits dès le XIII ème siècle, comme la tour Madeloc.

Ce bâtiment se voit de par tout et domine toute la région car elle est érigée sur la plus haute montagne du massif des Albères.

calcots-2020-(12)

Sur le parking du restaurant  Manrella de La Vajol on voit des machines qui laissent comprendre que leurs propriétaires ont probablement bien dépassé la cinquantaine…

Les Motos Anciennes du Roussillon, nous dit Alain, est un petit club sympa qui ne regroupe qu’une trentaine d’adérents très actifs qui organisent une sortie par mois dont le Tour du Roussillon en mai et la Sortie d’Automne en octobre.

Plusieurs autres balades « classiques » concernent plus précisément les jeunes ainsi que deux sorties réservées aux cyclos.

calcots-2020-(13)

Pendant ce temps à l’intérieur du célébre restaurant de La Vajol les motards sont fin prêts pour les agapes.

C’est a dire équipés de grandes serviettes pour le repas qui s’annonce…

calcots-2020-(10)

 Dehors les calçots sont mis à cuire sur un feu de bois.

Ces légumes sont donc une variété d’oignons doux, bien qu’ils aient l’air de poireaux.

calcots-2020-(14)

A la cuisson la première peau brûle mais elle se détachera facilement au moment de manger et avant que le calçot soit plongé dans diverses sauces puis dégusté. 

Bien entendu il est difficile de les dévorer sans en mettre partout … D’ou ces grandes serviettes.

calcots-2020-(15)

Bref un repas délicieux simple et très convivial.

Pour les amateurs d’Histoire il faut savoir que La Vajol et ses proches environs sont des lieux historique qui ont vu pendant la guerre d’Espagne le Gouvernement republicain s’y réfugier avant sa défaite et sa fuite devant l’armée franquiste. D´autre part la visite de l’église de La Fajol réservera des surprisest … aux plus initiés …

Enfin compte tenu des circonstances et de ce foutu virus, souhaitons que nous partirons  tous, bientôt, sur les pistes des calçots…

 


Un dimanche au Pôle

Un dimanche au Pôle.

 

Texte et photos de C Camberoque.            Reproduction interdite sans l’accord de l’auteur.                           

A lire et regarder sur un grand écran d’ordinateur        

Pour accéder au sommaire complet du blog, cliquer :  ICI

12-©-Camberoque-pole-auto-ales-

Certaines journées, on peut tourner sur le remarquable petit circuit du Pôle Mécanique de Saint Martin de Valgalgues.

On y va avec sa propre voiture où en moto. 

Tout le monde roule librement par tranches de temps limité à une vingtaine de minutes mais sans séries et cela toute la journée.

Toutes les voitures présentes se côtoient, lentes et rapides, dans une ambiance fort sympathique. 1-©-camberoque-pole-auto-ales

Sur ce circuit du pôle mécanique des Cévennes la journée de tournage est proposée pour un prix tout à fait raisonnable…

et surtout dans de bonnes conditions de sécurité.

2©-camberoque-pole-auto-ales-

Voilà l’exemple même qui devrait être développé sur tous les circuits.

Cela permettrait à beaucoup de venir s’éclater sur piste fermée au lieu de faire les cons sur les autoroutes, routes départementales et nationales.

Photo-3-©-Camberoque-Pole-auto-ales-

Par un dimanche de cet hiver je suis allé retrouver mes amis Didier Sanchez et Jean Louis Barthez.

6©camberoque-pole-auto-ales©-camberoque-pole-auto-ales-

Didier était venu avec ses amis, sa famille et sa Mitjet pour une bonne journée de pilotage…

Et sans radars !

10©camberoque-pole-auto-ales

Attention il ne faut pas confondre : Il y a Mitjet «jt» et Midget «dg ».

Les Midget sont les fameuses MG Midget, cette série de petites voitures anglaises construites de 1961 à 1979.  

11©-camberoque-pole-auto-ales

Les MG Midget sont devenues des voitures de collection depuis 1979, date de leur fin de production. 

13©-camberoque-pole-auto-ales

Les Mitjet sont des autos de course conçues et fabriquées en France depuis 2006 par Jean Philippe Dayraut, lui même pilote auto.

14©-camberoque-circuit-ales

Plusieurs modèles sont sortis de ses ateliers depuis les débuts de la construction des premières Mitjet. 

15©camberoque-circuit-pole-ales

 La Mitjet 2 de Didier est une 16 soupapes équipée d’un moteur 2 litres de Renault. 

 Jean Louis n’hésite pas à monter quelque-peu laborieusement dans la Mitjet en tant que passager pour faire plusieurs tours.

Quant à moi, compte tenu de l’exiguïté de l’habitacle et de sa position à ras du sol …  je préfère m’abstenir… sous les moqueries de tous ! Mais, ou l’on est ridicule en refusant de pénétrer dans une aussi belle mais basse et petite  auto. Ou si on y monte, on est ridicule lorsqu’il faut pour en sortir, appeler les copains, grues et palans à la rescousse !

 18bis--camberoque-pole-auto-ales-midjet-didier-ales-2020-

La Mitjet 2 L de Didier développe 230cv pour un poids de 750 kg avec un châssis tubulaire.

C’est une biplace, propulsion avec boîte séquentielle de 6 rapports.

Pit-l-©-Camberoque-Pole-ales

Biplace comme cette belle KTM noire et orange qui tournait joliment.

Une KTM X-BOW 2.0 TFSI équipée d’un moteur quatre cylindres d’origine Volkswagen, celui équipant la sportive Golf GTI. 

Homologuée pour un usage routier, LA KTM a été construite de 2007 à 2009.

21 ©Didier Sanchez Camberoque circuit pole meca ales

Un championnat de Mitjet est organisé. Des courses sur circuits ont lieu en France, en Italie, en Europe mais aussi au Danemark, Usa et en Russie. 

Cette formule présente l’avantage d’un coût relativement réduit … quoique … 

21b b ©-Circuit-pole-auto-alès

La prochaine épreuve aura lieu à Barcelone les 20 et 22 mars 2020.

Didier Sanchez y prendra le départ certainement.

22©Camberoque circuit pole meca ales

Chez Mitjet il y a 3 modèles : la 1300, la plus ancienne, 150cv moteur 1300 Yamaha… hé hé hé !

 23©Camberoque circuit pole meca ales

Absent sur le circuit, un autre modèle de Mitjet, appelé la Supertourisme, est équipée d’un moteur Nissan.

Un V 6 de 3,5 litres qui développe 330cv.

Elle coûte dans les 70 000 euros.

24©Camberoque circuit pole meca ales

Le circuit (dont j’ai déjà parlé au sujet d’un entrainement des frères Gomez sur Maserati et avec leurs belles Vortex) présente la particularité d’être réversible.

Ce qui veut dire qu’on a deux pistes pour le même prix !

Voir à :      http://charlescamberoque.unblog.fr/?p=7803 

25©Camberoque circuit pole meca ales

Plusieurs voitures particulièrement remarquables tournaient, de bien belles Porsche, des lotus, une Mac Laren, une KTM mais aussi des 208, Clio, Seat… 

26©Camberoque circuit pole meca ales

Après avoir conduit dans un sens pendant la matinée, on tourne à l’envers dans l’après midi ce qui donne vraiment l’impression d’être sur un tout autre circuit.

27©Camberoque-circuit-pole-meca-ales

Depuis les tribunes on a une belle vue sur plusieurs virages du circuit ainsi que sur une courte ligne droite.

Malheureusement le spectateur semble n’avoir que ce point de vue à sa disposition.

28©Camberoque circuit pole meca ales

A l’arrivée Jean Louis s’est bien sorti de l’automobile …  quoique avec quelques efforts louables. Mais il est jeune … lui !!!

30©Camberoque circuit pole meca ales Hu-coco-!-

 

 

 

TodoMotorClásico

Mes amis et correspondants qui ont collaboré abondamment à mon blog, Jose Maria Galindo et Joan Segura Roviralta ont décidé  de créer leur blog.

Cela à la suite de la triste disparition des bonnes revues comme:  Motos de Ayer, Moto Clásica y Motociclismo Clásico, publiées depuis longtemps en Espagne.

Dans le texte qui suit vous avez quelques informations supplémentaires sur ce projet et le lien pour se connecter.

1965-ZARAGOZA-NIETO--Ducati-E.ESCUDER-Bultaco-K

miércoles, 12 de febrero de 2020

Presentación y objetivos

 Desde este mes, los lectores de revistas de motocicletas en su versión clásica han dejado de poder adquirir las dos últimas publicaciones que se editaban en nuestro país, a la desaparición de Motos de Ayer ya hace unos años, debemos de añadir la de Moto Clásica y Motociclismo Clásico, una triste noticia que en un mundo en el que el periodismo digital avanza imparablemente no nos debe de extrañar.
 Sin embargo tanto Joan Segura Roviralta (JSR) como yo mismo Josep Maria Galindo (JMG), colaboradores habituales de estas revistas, tanto escribiendo como aportando nuestros archivos gráficos, hemos decidido de alguna manera coger el testigo aunque sea parcialmente y seguir publicando artículos.
 Decimos parcialmente, porqué lo que seguro no habrán son pruebas de motocicletas o de coches, nosotros publicaremos artículos, sobre carreras clásicas, salones e historias de motos, pero compensaremos la falta de pruebas de motocicletas, con la publicación también de artículos sobre coches, camiones o incluso tractores, es por eso y no por otra cosa el título genérico del blog.

 TODOMOTORCLASICO

Otra cosa que intentaremos cumplir, será publicar artículos únicamente con fotos propias o de otros aficionados o pilotos que nos las hayan cedido para este tipo de trabajo.
 Me he pensado mucho que o quién merecería estar en la foto de portada de este blog, y quizás como dice el dicho « La cabra tira al monte », pero no puedo pensar más que en Ricardo Fargas (DEP).
 El motivo es claro y diáfano, si no le hubiera conocido es tán seguro que igual que después de cada noche amanece un nuevo día, que este blog no habría visto jamás la luz.
 Cuando hacía poco que lo conocí me invitó  a Denia donde era el personaje invitado del Classic Racing Revival, lo que no podía suponer y me dejó boquiabierto es que me presentó a Esteban Fullana como su periodista particular, desde este momento muchas personas me consideraron así, al final, después de escribir un libro, colaborar en otro y sobre todo en la enciclopedia sobre DUCATI, que escribió mi gran amigo Marc Poels lamentablemente también desaparecido y sobre todo, publicar cerca de 20 artículos en diversas revistas del motor en España y Francia, he de convenir que lo que en su momento dijo mi buen amigo Ricardo se ha convertido aunque sin título en una realidad.

 

 

Articles plus anciens

Je me souviens de mes motos …

Le Critérium des Cévennes 2019

Les Japauto de Thierry Chalmé

Le « circuit oublié » aux Journées du Patrimoine

Moto cross de Belvèze du Razès 1969

Le circuit oublié, patrimoine de Carcassonne

Les Chamois 2770 à Val d’Isère

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"