Les Japauto de Thierry Chalmé

Les Japauto de Thierry Chalmé

 

Texte C Camberoque. Photos C Camberoque et J Potherat

 

A lire et regarder sur un grand écran d’ordinateur 

Reproduction interdite sans l’accord de l’auteur.          Pour accéder au sommaire complet du blog, cliquer :  ICI

 

atelier de T Chalmé © Camberoque L1100069 

Thierry Chalmé a commencé par rouler sur une 125 Honda CBS dès 1974.

C’est à cette époque qu’est née chez lui une grande passion pour Honda.

Japauto de T Chalmé © Camberoque L1100064 

Dès la sortie des Japauto, comme moi et beaucoup d’autres de notre génération, Thierry a rêvé devant les vitrines du magasin Honda Japauto, avenue de la Grande Armée à Paris.

thierry-chalmé  © Camberoque-

Rappelons pour les plus jeunes que ce concessionnaire avait modifié les 750 Honda pour réaliser les machines qui seront nommées les Japauto.

_m-rougerie-bol-d-or-1970 © Camberoque

Au départ il y a cette 750 Honda d’usine engagée par Japauto, le concessionnaire qui gagne le Bol d’Or 69, pilotée par Michel Rougerie, sur la photo ci dessus.

Mais à l’époque les Japauto étaient tellement chères qu’elles restaient un rêve inaccessible.

Maintenant, dit Thierry, je me rattrape !

9japauto©camberoque 

Deux  modèles étaient disponibles, la 950 SS avec une carte grise Honda équipée des accessoires et préparations moteur de Japauto.

atelier de T Chalmé © Camberoque L1100072 

Il y a aussi une 1000 VX, toujours sur une base de 750 Honda avec carte grise spécifique Japauto.

Ce qui donne alors  à cette machine la nationalité Française, détail qui va avoir son importance.

Japauto © C CamberoqueL1100078 

En effet, en ce temps là, l’Espagne était aux mains d’un dictateur qui avait pris le pouvoir à l’issue de la guerre civile espagnole en 1938.

Les rails des trains espagnols n’avaient pas le même écartement que ceux des trains français, tant il craignait une invasion de ce côté là !

Sa politique était d’interdire tous produit japonais, dont les motos qui ne devaient pas venir concurrencer les machines de fabrication espagnole.

atelier de T Chalmé © Camberoque L1100066 

Du coup, les françaises Japauto grâce à leur nouvelle nationalité, pouvaient être  importées et vendues en Espagne !

Belle astuce, bravo Senior Vilaseca de Japauto !

atelier de T Chalmé © Camberoque L1100093 

Et il y en eu beaucoup des Japauto qui font maintenant le bonheur des collectionneurs espagnols alors qu’en France il en a très très peu.

D’après Thierry, il ne resterait plus dans notre pays que deux 1000 VX, dont la sienne.

C’est notre ami commun, Jean Marc Gomez qui fait de la mécanique sur ces belles Japauto et qui m’a présenté Thierry Chalmé.

JM Gomez et T Chalmé © Camberoque

L’histoire des Japauto commence dans les années 60.

Voir :   https://www.bike70.com/japauto.html

JM Gomez et T Chalmé © Camberoque L1100059 

Le charismatique Christian Vilaseca et son associé Robert Assante, lui même pilote, sont les concessionnaires Honda.

On pouvait admirer dans leur belle boutique, outre les motos, les voitures  Honda dont la fabuleuse S 800  et les petites N 360 et N 600.

(Avec laquelle, en ce temps là, étant copilote pendant un rallye, nous avons eu la chance avec mon copain Jimmy, de sortir à peu près indemnes d’une rencontre imprévue et violente avec un gros platane…)

C-Villaseca-ravitaille-M-Rougerie-bol-d-or-69 

Francis Boutet nous dit dans l’excellent site :   https://www.bike70.com/japauto.html

En 1969: Pour le renouveau du Bol d’OR à Montlhéry,  Japauto engage une Honda CB750 usine, récupérée en dernière minute, prévue pour des pilotes anglais.

daniel-urdich-sur-la-honda-750-au-bol-dor-1969-a-montlhery 

En effet , les organisateurs avaient décidé que, pour la reprise du bol, la course serait nationale, donc, privée de pilotes étrangers.

Cette moto fût conduite de main de maître jusqu’à la victoire par un équipage français : Daniel Urdich et Michel Rougerie (alors jeune mécano chez Japauto).

victoirebol69© J Potherat 

La moto : une CB750 Honda (n°61) (pas encore commercialisée en France au moment du bol), environ 72ch pour 180kgs.

Carbu de série avec cornets, 4 pots mégaphones raccourcis , boite à vitesse revue avec 1ére longue, commandes reculées avec sélecteur inversé.

La fourche et les amortisseurs étaient d’origine, un deuxième disque était ajouté à l’avant pour les freins ainsi qu’un double cames de 200 mm à l’AR ».

bol-70-japauto-officielle-et-ossa--Leon-Prandi- 

En 1971 Japauto  eut donc rapidement l’idée de modifier une 750 et 500 Honda en augmentant la cylindrée, dans un premier temps.

Puis après la victoire au Bol de 1972, Japauto en profite pour proposer en kit des accessoires afin de donner un look plus personnalisé à leurs productions en s’inspirant de la machine victorieuse.

moteur 1000 VX atelier de T Chalmé © Camberoque L1100083 

En 1973, un bloc cylindres plus gros sera monté donnant au moteur un aspect très caractéristique.

Un carénage au desing très particulier va apparaître sur les Japauto équipé de phares Cibié.

Son allure semblait très moderne pour l’époque quoique finalement son esthétique était discutable et a très vite vieilli.

Huguet Ruiz Japauto-1000-bol-74 

Les Japauto coutaient quasiment 3 fois le prix de la 750 Honda de base.

Il a dû s’en vendre une centaine en Espagne avec carte grise française.

Ce qui représente actuellement une ressource intéressante en matière de pièces et de modèles de collection.

Pendant une vingtaine d’années les Japauto ont participé à une centaine de courses d’endurance en remportant une quarantaine de victoires.

atelier de T Chalmé © Camberoque  L1100084 

Revenons dans le sympathique petit musée-salon-bar-atelier de Thierry Chalmé

atelier de T Chalmé © Camberoque 

Thierry nous montre ses trouvailles et les machines en cours de restauration.

T Chalmé © Camberoque L1100098 

Ici le fameux réservoir polyester à deux bouchons des Japauto. Dès 72.

atelier de T Chalmé © Camberoque L1100081 

Là un pot quatre en un presque prêt à être monté.

La-Japauto-du-Che atelier de T Chalmé © Camberoque 

On savait que le Che aimait les motos et avait roulé sur Norton…

Mais il faut croire que les Japauto  ne l’auraient pas laissé indifférent…

atelier de T Chalmé © Camberoque  L1100089 

Une splendide 400 Four Super Sport va bientôt prendre la route.

atelier de T Chalmé © Camberoque L1100091 

Très jolie petite moto qui ravivera de bons souvenir à Jean-Paul.

atelier de T Chalmé © Camberoque L1100067 

Bien à l’abri du garage une belle 1100, puis une magnifique CB 1300 reste dehors devant la porte !

Japauto © C CamberoqueL1100106 

Serait elle la préférée de Thierry pour ses déplacements quotidiens ?

 

Merci à Jean-Marc Gomez qui m’a amené et présenté à Thierry Chalmé. 

 

Derniers commentaires

Articles récents

Le « circuit oublié » aux Journées du Patrimoine

Fête du « circuit oublié » aux Journées du Patrimoine de Carcassonne 

Photos de Bruno Béghin, Santiago Miguel, Josep Maria Galindo, Josie Cathary, Nina et Charles Camberoque, Marthe et Marie Arasanz.

Collections Ida Sablayrolles et Patrick Barrabès.                            

Texte C Camberoque 

présentation-du-circuit-oublié 

Voir vidéo ci jointe :   fichier mov   Brève présentation du circuit oublié de Carcassonne avant le départ pour 3 tours. 84 ans après la dernière course de 1935.

A lire et regarder sur un grand écran d’ordinateur 

Reproduction interdite sans l’accord de l’auteur.                   

Pour accéder au sommaire complet du blog, cliquer :  ICI

 

Le circuit de Salvaza ou de la Voie Romaine a été célébré et mis au rang du Patrimoine de Carcassonne ! 

Cicuit-oublie-journee-du-patrimoine-carcassonne-2019-depart

Suite à la parution de mon livre, Le circuit oublié, une manifestation a été organisée pendant la Journée du Patrimoine du 22 septembre 2019.

J’ai évoqué le circuit de Carcassonne, ses courses,  ses pilotes et les motos qui y ont couru entre 1931 et 1935, puis en 1951.

_remorque-arrive-circuit-oublie-carcassonne-2019 

Ces Journées du Patrimoine ont été organisées de main de maître par l’association « Les Amis du Patrimoine de Grèzes-Herminis » 

Et avec la dynamique participation du Club 5A-Agglomération de Carcassonne.

terrot-ténor-juste-un-peu-plus-jeune-que-moi-au-circuit-oublie-Carcassonne 

Une rencontre de motards et collectionneurs de moto anciennes s’est tenue dans le hameau d’Herminis, près de Carcassonne où passait autrefois le circuit.  

 j-alvaro-et-ida-sablayrolles-circuit-oublie-herminis-2019

Peu après la sortie de mon bouquin, Le circuit oublié, Mme Ida Sablayrolles m’avait invité à venir présenter l’ histoire du circuit

à son association culturelle d’Herminis, hameau situé sur l’ancien tracé de la piste

Ce qui lui a donné l’idée d’organiser une manifestation autour de ce sujet et de fêter ce circuit dans le cadre des journées du Patrimoine de 2019.

discours-sur-le-circuit-oublie-journee-du-patrimoine-carcassonne-2019 

Avant de partir pour faire trois tours sur les traces de la piste, le duo des deux organisatrices, Ida Sablayrolles et Josette Alvaro donnent le top départ de la Journée.

Puis à mon tour, je présente rapidement le circuit avant de partir sur ma Terrot pour une trentaine de kilomètres avec tous les motards participants.

 

Circuit-oublie-plan-1932

Un habitant d’Herminis à retrouvé dans ses archives familiales un plan du circuit pour les courses de 1932.

Merci à Ida qui m’en a offert une copie.

A Grèzes et Herminis, les plus âgés se souviennent encore de ces courses.

 

Dans une famille on se rappelle d’un pilote qui avait demandé s’il pouvait garer sa moto dans leur remise, pour la nuit.

 

Après quelques temps, l’amitié naquit entre eux et du coup le pilote était accueilli, logé et nourri tous les ans dans cette généreuse famille.

 

 

 

Terrot-HSST--L1100309 

La Terrot HSST de Bernard Ricard attire toute l’attention  des amateurs.

Plusieurs modèles équivalents ont couru sur ce Circuit dans les années 30.

Ural-sur-le-circuit-oublie-Carcassonne-2019 

Parmi les machines modernes (si l’on peut dire) des sides Ural particulièrement fiabilisés et décorés exhibent le rouge, symbole de leur origine.

Il est vrai qu’en 1951 les sides avaient couru à Carcassonne. Jean Murit était arrivé premier devant  André Emo, le champion de France 1951 en Inter sur Norton.

CC-depart-L1100318 

Mais passons aux choses sérieuses : 

On me met à l’honneur en me donnant la lourde tâche de partir en tête pour guider tous les motards.

depart-du-groupe-sur-circuit-oublie-2019 

Avec ma petite 125 Terrot Ténor je crains de ralentir tout le monde …

…  mais enfin ce n’est pas une course de vitesse, juste une promenade !

depart-sur-circuit-oublie- 

Nous sommes partis depuis Herminis, quelques kilomètres avant l’ancienne ligne de départ et d’arrivée de l’époque.

Cette ligne se situait au niveau du lieu dit de Romieu comme on peut voir sur le plan.

sur-le-circuit-oublie-L1100329 

Entre Herminis et Carcassonne la piste empruntait la route nationale constituée de longues lignes droites.  

C’était la partie la plus rapide du circuit où les 500 cc dépassaient les 150 km/h. 

sur-les-traces-du-circuit-oublie-Journee-du-Patrimoine-de-Carcassonne-2019 

Bruno Béghin « photocycliste/motographe » comme moi,  n’a pas manqué de saisir ces moments de grand bonheur. Merci Bruno !

c-camberoque-terrot-tenor-circuit-oublie- 

Ma 125 Terrot Ténor que tout le monde connaissait par les articles que j’ai publiés sur le net attirait tous les regards.

Quelques-uns s’exclamaient : « Mais elle existe vraiment ! »

alain-fumanal-sur-motobecane 

Alain Fumanal, grand collectionneur, avait sorti une belle Motobec.

Bel hommage à Patrick Barrabès !

un-tour-du-circuit-oublié-2019- 

Je ne peux pas m’empêcher de me moquer de moi qui ai l’air de sortir en tête de ce pif/paf !

Tel un Dovizioso sur une rouge Ducati.

Oui, question d’angle, c’est pas trop ça…

Bon, j’aurais un peu ressenti l’impression que doit avoir Valentino Rossi lorsque toute la meute est derrière lui !!!

circuit-oublie-descente-sur-grezes 

Après un passage aujourd’hui pratiquement dans une zone commerciale et l’entrée de l’aéroport de Salvaza nous tournons dans la descente de Grèzes.

Descente-d'Herminis

Voir vidéo ci jointe : fichier mov     Et oui, elle roule ma 125 Terrot Ténor. Dans la descente d’Herminis on dirait même qu’elle a repris force et vigueur !

Salvaza a donné également son nom au circuit, qui en a compté trois :  Circuit de Salvaza, de la voie Romaine et de Carcassonne.

B-B-side-car-et-motos-entre-grezes-et-herminis 

Après Grèzes, voilà la montée vers Herminis. 

side-sur-le-circuit-oublie-herminis-2019 

La boucle est bouclée ! Ce qui est amusant c’est que, par rapport aux 9km265 du circuit en 1931, on n’est pas loin d’avoir parcouru la même distance. 

motos-montee-circuit-oublie 

La météo avait prédit des pluies torrentielles mais nous avons été épargnés pendant toute la matinée.

portrait-de-motard-et-machines-circuit-oublie-2019 

Admirez la classe de Bruno Ricard qui s’est habillé en harmonie avec sa Terrot, une HSST de 1931, qui aurait  pu courir sur le circuit de Salvaza

à cette époque là, comme plusieurs autres machines exposées dont la Monet Goyon de 1928.

motos-de-1928-a-2019-sur-le-circuit-oublie-de-carcassonne

Tout à côté de l’esplanade où l’organisation nous régalera d’un sympathique et excellent repas, un espace est réservé à l’exposition des motos,

des anciennes mais aussi des modernes.

A côté également de la salle polyvalente où je donnerai ma conférence.

pub-bourse-bram 

Rappelons que le Club 5 A organise depuis bien longtemps de nombreuses manifestations autour des véhicules anciens et une des premières bourses moto de l’année. 

Celle de 2020 aura lieu les 18 et 19 Janvier prochains dans la ville voisine de Bram.

 circuit-oublie-rassemblement-2019

Dans le parc des motos le public admire les machines et certains enfants semblent déjà initiés par leurs pères. 

 Plusieurs générations se côtoient dans une ambiance conviviale.

 JM-Galindo-et-son-livre-sur-Ducati-Mototrans-et-c-camberoque-Carcassonne-joutnées-du-Patrimoine-2019

Mais il faut dire également que nous étions trois auteurs de livres présents à cette mémorable journée.

Josep Maria Galindo, l’auteur du livre Ducati Mototrans dont j’ai déjà parlé dans ce blog avait fait le déplacement pour l’occasion depuis Barcelone.

 p-barrabes-c-camberoque-sur-le-circuit-oublie

L’ami Patrick Barrabès est venu, lui, de Toulouse.

On ne présente plus Barrabès, l’historien de Motobécane qui a signé un nombre conséquent d’articles et surtout de livres qui sont une référence en la matière.

livres-de-Patrick-Barrabès 

Patrick Barrabès  nous a amené avec lui une authentique  et célèbre machine de course.

motobec-course-p-barrabesDSC03753 

Nous avons pu admirer cette belle 175 Motobécane Z Spéciale  ayant appartenu à Claude Thomas.

Thomas était un pilote de renom dans les années 50/60.

Bien entendu cette moto ne pouvait rouler que sur piste fermée.

175-motobecane-speciale-Claude-Thomas-bol-d'or-1957-

Claude Thomas fut essayeur et pilote chez Motobécane.

Son principal exploit est une victoire au Bold’Or en 1957 justement sur cette machine présente à Herminis.

Merci Patrick !

175-Motobec-de-course-circuit-oublié-carcassonne-2019 

Cette 175  Motobec présente des caractéristiques intéressantes.

Préparée par Claude Thomas en 1955, elle est évaluée pour une vingtaine de CV.

Elle a été chronométrée à la vitesse de 150 km/h

collection-d'images-de-p-barrabes 

Patrick avait aussi amené des albums de photos ayant appartenu à Claude Thomas.

Des très belles images historiques que tout le monde a pu admirer !

details 

Sur les machines présentes des autocollants regorgent d’informations précieuses.

On y apprend entre autres qu’il y avait un concessionnaire Terrot à Trèbes, village actuellement de l’Agglomération de Carcassonne.

P-Barrabès-et-la-Motobec-175-DSC_0682 

Patrick Barrabès à la demande générale nous fait entendre le chant mélodieux du mégaphone de la Motobécane de course.

Quel souffle ! Quelle sonorité !

Seule une voisine qui s’était couchée tard n’est pas d’accord…

preparation-repas-

Pendant que la 175 Motobécane S rugit, on s’active pour préparer le repas.

Et je vous recommande ce traiteur récemment installé sur Herminis.

repas- 

Et puis on passe à table… tout va bien jusqu’au dessert que les plus courageux prendrons à l’abri des parapluies…dont Gérard et Josette Alvaro.

Mais c’est déjà l’heure de ma conférence …

c-camberoque-conference-circuit-oublie-carcassonne-2019 

Pour mon plus grand plaisir une salle comble suit très attentivement ma projection de documents et mes explications. 

conference-de-c-camberoque-sur-circuit-oublie-2019 

 A ce propos je tiens à signaler que je peux donner cette conférence avec projection à la demande et à l’occasion de toute sortes de réunions, 

de manifestations, de salons ou d’assemblées générales de clubs.

Qu’on se le dise !

groupe-des-motos-anciennes-corcuit-oublié-2019 

Et puis avant de partir on pose tous pour la photo du groupe des vaillants motards qui sont venus avec une machine à exposer, bravant le mauvais temps.

 

Espérons pour les années à venir que nous pourrons faire évoluer ce rassemblement historique.

Départ-Herminis-photo-marie

Ce serait finalement un juste retour des choses puisque à l’origine les courses de moto de Carcassonne ont été organisées pour attirer des visiteurs dans ce département Audois.

Malheureusement, suite aux accidents en course et l’abandon de ces épreuves, Carcassonne avait oublié son circuit qui avait pourtant attiré des pilotes de l’Europe entière

et plus de 40 000 spectateurs en 1934. *

Ce patrimoine historique à juste titre mais aussi phénomène de société, tout à la gloire de l’industrie française de la motocyclette, méritait une réhabilitation. 

Ce qui fut fait.

Photo-Marthe-départ 

Cette journée a été pour moi riche en émotions.

Je suis particulièrement touché par cette reconnaissance des Audois envers mon livre.

Sans oublier l’enthousiasme qu’a déclenché ma 125 Terrot Ténor, déjà célèbre par mon blog mais que personne n’avait encore vue.

Je suis également très content d’avoir pu retrouver des amis perdus de vue depuis plusieurs dizaines d’années.

 

Merci à tous et à l’an que ven !

 

 

* Pour en savoir plus  vous pouvez commander le livre,  Le circuit oublié, aux Communications de La Clastre 30120 Rogues

      ou sur ce blog à la rubrique : Commentaires, en bas des pages ou par Facebook ou Messenger 

     39 euros + frais de port.

couv-livre-camberoque


Moto cross de Belvèze du Razès 1969

Moto cross de Belvèze du Razès 1969

 

Photos et texte de C Camberoque    

Reproduction interdite sans l’accord de l’auteur.                  

Pour accéder au sommaire complet du blog, cliquer :  ICI

 

Je me souviens du moto-cross de Bèlvèze du Razès dans la chaleur de la mi-août.

C’était la fête au village.

Des coureurs venaient de partout. 

On pouvait arriver au circuit en se guidant uniquement par les nuages de poussière que soulevaient les motos.

Moto-cross-Belvèze-1969-

 Les deux temps fumaient en miaulant et les quatre temps grondaient dans des odeurs d’huile de ricin. 

A cette période les machines espagnoles envahissaient petit à petit le parc coureur.

Mais de nombreux pilotes étaient restés des fidèles aux moteurs quatre temps anglais dont des BSA au son grave et ronflant.

Pour beaucoup ils étaient encore montés dans les splendides cadres Rickman.

Lucien Campet, fidèle animateur du moto-cross de Bèlvèze, était notre favori. 

Lucien-Campet-1942-2019

Lucien Campet vient de nous quitter à l’âge de 77 ans.

Le Languedoc et plus particulièrement l’Aude viennent de perdre un grand champion qu’il ne faudra pas oublier car Lucien était très admiré et apprécié. 

 Belvèze-départ-1969-

A l’époque nous avions bien rigolé devant ce départ où un spectateur imprudent traversait la ligne alors que les motos étaient lâchées. 

Il avait eu droit à un certain succès et j’avais eu le bon réflexe de le prendre en photo !

 

Le circuit oublié dans le patrimoine de Carcassonne

couv-livre-camberoque

 Suite à la parution de mon livre, Le circuit oublié :

Une manifestation sera organisée pendant les prochaines Journées du Patrimoine le 22 septembre 2019 en souvenir du circuit de Carcassonne, de ses courses et pilotes qui y ont couru entre 1931 et 1935.

Cette rencontre de collectionneurs, d’amateurs de moto et motards se déroulera dans le village d’Herminis, près de Carcassonne où passait autrefois le circuit de Salvaza, voie Romaine.

Cette journée du Patrimoine sera organisée par l’association  » Les Amis du Patrimoine de Grèzes-Herminis » Agglomération de Carcassonne.

Patrick Barrabès sera présent avec quelques motos de course. 

 

Programme de la journée du 22 septembre 2019.

Matin

9 heures : arrivée des participants et de leurs machines de collection  qui seront exposées dans un parc fermé et gardé.

9 h 45 : Présentation rapide du circuit par C Camberoque.

10 h : Départ en groupe des motos et des motards pour trois tours du circuit. (Une trentaine de kilomètres, route ouverte  pour les motos immatriculées et en règle avec le code de la route)

12h : Repas offert par la commune d’Herminis pour les participants qui sont priés de s’inscrire dès que possible.

 Après-midi 

14 h Conférence sur l’histoire du circuit par Charles Camberoque, auteur du livre Le circuit oublié.

15h 30 : Visite de l’ exposition des motos anciennes et modernes.

 

Pour tous renseignements : N° de Tél,  06 78 30 32 86   Inscriptions au repas avant le 10/09/2019 (offert pour les participants qui exposeront une moto de course)

 10€  pour les accompagnateurs et visiteurs. 

 

 Moto-cross-Belvèze-888

Le motocross de Belvèze connaissait encore un grand engouement et le public venait nombreux surtout dans cette région ou les courses de moto n’étaient pas chose si fréquente.

Mis à part sur les quelques circuits du coin, Laure Minervois, le grand circuit de Montréal … Pomas, etc …  et Ribouisse qui attirait plus de 13 000 spectateur enthousiastes.

Moto-cross-Belvèze-887

Nous étions allé à Belvèze avec mon vieil ami Jean-Paul (dont vous pouvez lire des articles sur ce blog).

Peut être est-ce ce jour là ou j’ai commencé à apprécier les Bultaco …

Je n’avais pas le permis de conduire des voitures et mon père, artiste peintre,  nous avait accompagné.

Il était curieux de voir une course de moto-cross

Jp-et-CC-portrait-avec-casque-dessin-JC

 C’est donc à cette époque que Jean Camberoque, avait envisagé de peindre un très grand tableau inspiré par le moto-cross de Belvèze.

Dessin-de-JC-motard-CC-et-la-500-Kawa

Dans un premier temps, il avait fait plusieurs dessins préparatoires pour bien saisir la géométrie des visages casqués.

Jean-Paul et moi nous lui avions servi de modèle.

Sur quelques un des dessins on peut nous reconnaître et bien identifier ma 500 Kawa.

C’est là que j’avais expliqué  à mon père la différence fondamentale entre une moto de route et une moto de cross.

Peinture-de-J-Camberoque-moto-cross-belveze

Un an après ce grand et beau tableau fut fini.

Il mesure environ 1m80 x 2m30.

Il a été exposé dans divers salons de peinture.

Puis il fut longtemps accroché dans le magasin Honda de Carcassonne qui était tenu à l’époque par Pierre et Marie Françoise Chapus.

 

Probablement que Lucien Campet y est représenté …

Car mon père, comme moi, nous l’admirions dans ses danses et chorégraphies motocyclistes toujours généreuses et pleines d’enthousiasme. 

 

Moto-cross-Belvèze-885

Sur le terrain de Belvèze, après la ligne droite du départ on se trouvait face à un véritable mur.

Il était aussi impressionnant pour les spectateurs que pour les pilotes car plusieurs s’y sont littéralement écrasés dessus.

 Moto-cross-Belvèze-886

Actuellement grâce à Google Earth on peut retrouver les traces du terrain de Belvèze au nord, nord/est du village.

La trace est restée, pourtant il n’y a plus eu de courses depuis 1973 mais il faut croire qu’il sert encore pour l’entrainement.

GoogleEarth_Image

 La piste passait de zones boisées à des parties sèches de terre fine comme de la farine que parfois les organisateurs arrosaient pour atténuer la poussière.

Moto-cross-Belvèze-890

Beaucoup de virages étaient serrés et parfois en épingle. 

Entre eux de multiples bouts droits avec des bosses, des montées, des descentes et des lignes droites.

Moto-cross-Belvèze-889

Il me semble que tout cela se passait pour le 15 août. 

Tout autour de Belvèze les villages étaient en fête et il régnait une sympathique et chaleureuse ambiance. 

Les gens étaient heureux. Ils buvaient des bières et des limonades. Il n’y avait pas beaucoup de choses à acheter…

Excités par les bruits des moteurs enfants et adultes couraient partout de virage en virage pour voir les pilotes et leurs machines sous des point de vue variés.

Passer dans plusieurs endroits, dans divers passages de difficultés différentes.

Affiche-Belvèze-

Dans son riche site, Jean Marie Rieu raconte 4 ans plus tard l’édition de 1973 du Moto-Cross de Belvèze.

La liste des engagés est impressionnante avec des pilotes internationaux : Anglais, Espagnols, Suisses, Suédois, Finlandais, Belges, Allemands, et Français.

Lehtinen-vainqueur-Balvèze-73

Lehtinen vainqueur 1973

Les marques Maïco, Bultaco, Montessa, BPS, Honda, Yamaha, Husqvarna, sont présentes.

Voir: http://www.motolr.com/index_18_CrossInter_04_Belveze73.php

Portal

Portal sur Maico

En ce temps là, la moto nous semblait alors comme une source de grandes et futures joies dans une belle atmosphère de fraternelle camaraderie.

C’était un moment magique..

Et ½ siècle après la magie n’est pas retombée !

mobsept

 

 

Articles plus anciens

Le circuit oublié, patrimoine de Carcassonne

Les Chamois 2770 à Val d’Isère

Le circuit des Ardennes

Vétérama de Mannheim

Sommaire au 1er Avril 2019

Salons et bourses de Pérols à Avignon

GP de France Charade 1972

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"