GP des boulevards

Grand Prix des boulevards

Et oui à Carcassonne à la fin des années soixante on s’emmerdait pas mal, mais on rigolait beaucoup.

On faisait le tour des boulevards en s’imaginant sur le Ring ou l’Ile de Man, au Tourist Trophy. Comme des trompes la mort d’opérette.

lacoupe.gif
On ramènera une coupe, gagnée je ne sais plus dans quelle concentration.
Au centre, coupe en main, André Cambiès grâce à qui nous avons des souvenirs
merveilleux et qui savait également contenir avec finesse nos velléités de pilotes de petit prix !

En revoyant tous ces visages sur ces vieilles photos, je me souviens de l’un de nous, croque-mort professionnel qui nous suivait scrupuleusement dans toutes les concentre sur sa mobylette bleu.

Il aimait raconter qu’en été son plaisir au boulot était de boire un coup de rosé et d’aller faire la sieste dans les tombes qu’il finissait de creuser, couché au fond du trou , là ou la terre est bien fraîche.

Quand il se réveillait il riait beaucoup des frayeurs qu’il causait en se levant des tombes, aux pauvres veuves éplorées qui avaient le malheur de passer par là.

nortonmanx30m1962.gif

 Le Café Lapasset

Nous commentions nos héroïques courses autour du centre ville, les trajectoires tendues et les freinages tardifs aux rares feux rouges ; assis aux stands, enfin je veux dire sur la terrasse de notre bar favori… Depuis ce cher vieux Café Lapasset, (qui ne peut qu’être que l’ancêtre authentique du Joe Bar !).

Dès la belle saison des concentrations nous partions le samedi faire la route, pour ces fantastiques rendez-vous de motards, aux quatre coins de la France.

J’ai trouvé récemment  deux articles de la presse de l’époque, Midi Libre et La Dépêche probablement.

Nos exploits y sont annoncés !

GP des boulevards dans Divers articles-j-Li%C3%A8vres092  articles-j-lievres093 dans Divers

surlartedeval.gif
Camping sauvage sur la route pour une lointaine concentration. A droite ma Terrot Ténor avec guidons bracelets. J’avais déjà supprimé le garde boue arrière, hélas perdu par la suite.

Nous avions quelques principes que nous répétions en choeur très souvent :

« Une poignée de gaz n’a que deux positions : Ouverte, ou fermée ! ».

Il suffisait que l’un de nous murmure les premiers mots pour que les autres entonnent la suite à pleins poumons.

carricature1909.gif
Sur ce remarquable dessin de presse publiée en 1909

un motard dit :« Hé ! mec , le prix de l’essence monte de façon intolérable »

Et l’autre de répondre : « Oui et le prix de l’Arnica ! »

 

mespreferees.gif

Bultaco et Kawa, 2 de mes motos des années 70

Bon je vous laisse, j’ai les restes de ma Ténor à retrouver…

Si j’y arrive pas, la prochaine fois je vous donnerai la recette du Cassoulet.


Archive pour 2 avril, 2008

GP des boulevards

Grand Prix des boulevards

Et oui à Carcassonne à la fin des années soixante on s’emmerdait pas mal, mais on rigolait beaucoup.

On faisait le tour des boulevards en s’imaginant sur le Ring ou l’Ile de Man, au Tourist Trophy. Comme des trompes la mort d’opérette.

lacoupe.gif
On ramènera une coupe, gagnée je ne sais plus dans quelle concentration.
Au centre, coupe en main, André Cambiès grâce à qui nous avons des souvenirs
merveilleux et qui savait également contenir avec finesse nos velléités de pilotes de petit prix !

En revoyant tous ces visages sur ces vieilles photos, je me souviens de l’un de nous, croque-mort professionnel qui nous suivait scrupuleusement dans toutes les concentre sur sa mobylette bleu.

Il aimait raconter qu’en été son plaisir au boulot était de boire un coup de rosé et d’aller faire la sieste dans les tombes qu’il finissait de creuser, couché au fond du trou , là ou la terre est bien fraîche.

Quand il se réveillait il riait beaucoup des frayeurs qu’il causait en se levant des tombes, aux pauvres veuves éplorées qui avaient le malheur de passer par là.

nortonmanx30m1962.gif

 Le Café Lapasset

Nous commentions nos héroïques courses autour du centre ville, les trajectoires tendues et les freinages tardifs aux rares feux rouges ; assis aux stands, enfin je veux dire sur la terrasse de notre bar favori… Depuis ce cher vieux Café Lapasset, (qui ne peut qu’être que l’ancêtre authentique du Joe Bar !).

Dès la belle saison des concentrations nous partions le samedi faire la route, pour ces fantastiques rendez-vous de motards, aux quatre coins de la France.

J’ai trouvé récemment  deux articles de la presse de l’époque, Midi Libre et La Dépêche probablement.

Nos exploits y sont annoncés !

GP des boulevards dans Divers articles-j-Li%C3%A8vres092  articles-j-lievres093 dans Divers

surlartedeval.gif
Camping sauvage sur la route pour une lointaine concentration. A droite ma Terrot Ténor avec guidons bracelets. J’avais déjà supprimé le garde boue arrière, hélas perdu par la suite.

Nous avions quelques principes que nous répétions en choeur très souvent :

« Une poignée de gaz n’a que deux positions : Ouverte, ou fermée ! ».

Il suffisait que l’un de nous murmure les premiers mots pour que les autres entonnent la suite à pleins poumons.

carricature1909.gif
Sur ce remarquable dessin de presse publiée en 1909

un motard dit :« Hé ! mec , le prix de l’essence monte de façon intolérable »

Et l’autre de répondre : « Oui et le prix de l’Arnica ! »

 

mespreferees.gif

Bultaco et Kawa, 2 de mes motos des années 70

Bon je vous laisse, j’ai les restes de ma Ténor à retrouver…

Si j’y arrive pas, la prochaine fois je vous donnerai la recette du Cassoulet.

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"