GP des boulevards

Grand Prix des boulevards

Et oui à Carcassonne à la fin des années soixante on s’emmerdait pas mal, mais on rigolait beaucoup.

On faisait le tour des boulevards en s’imaginant sur le Ring ou l’Ile de Man, au Tourist Trophy. Comme des trompes la mort d’opérette.

lacoupe.gif
On ramènera une coupe, gagnée je ne sais plus dans quelle concentration.
Au centre, coupe en main, André Cambiès grâce à qui nous avons des souvenirs
merveilleux et qui savait également contenir avec finesse nos velléités de pilotes de petit prix !

En revoyant tous ces visages sur ces vieilles photos, je me souviens de l’un de nous, croque-mort professionnel qui nous suivait scrupuleusement dans toutes les concentre sur sa mobylette bleu.

Il aimait raconter qu’en été son plaisir au boulot était de boire un coup de rosé et d’aller faire la sieste dans les tombes qu’il finissait de creuser, couché au fond du trou , là ou la terre est bien fraîche.

Quand il se réveillait il riait beaucoup des frayeurs qu’il causait en se levant des tombes, aux pauvres veuves éplorées qui avaient le malheur de passer par là.

nortonmanx30m1962.gif

 Le Café Lapasset

Nous commentions nos héroïques courses autour du centre ville, les trajectoires tendues et les freinages tardifs aux rares feux rouges ; assis aux stands, enfin je veux dire sur la terrasse de notre bar favori… Depuis ce cher vieux Café Lapasset, (qui ne peut qu’être que l’ancêtre authentique du Joe Bar !).

Dès la belle saison des concentrations nous partions le samedi faire la route, pour ces fantastiques rendez-vous de motards, aux quatre coins de la France.

J’ai trouvé récemment  deux articles de la presse de l’époque, Midi Libre et La Dépêche probablement.

Nos exploits y sont annoncés !

GP des boulevards dans Divers articles-j-Li%C3%A8vres092  articles-j-lievres093 dans Divers

surlartedeval.gif
Camping sauvage sur la route pour une lointaine concentration. A droite ma Terrot Ténor avec guidons bracelets. J’avais déjà supprimé le garde boue arrière, hélas perdu par la suite.

Nous avions quelques principes que nous répétions en choeur très souvent :

« Une poignée de gaz n’a que deux positions : Ouverte, ou fermée ! ».

Il suffisait que l’un de nous murmure les premiers mots pour que les autres entonnent la suite à pleins poumons.

carricature1909.gif
Sur ce remarquable dessin de presse publiée en 1909

un motard dit :« Hé ! mec , le prix de l’essence monte de façon intolérable »

Et l’autre de répondre : « Oui et le prix de l’Arnica ! »

 

mespreferees.gif

Bultaco et Kawa, 2 de mes motos des années 70

Bon je vous laisse, j’ai les restes de ma Ténor à retrouver…

Si j’y arrive pas, la prochaine fois je vous donnerai la recette du Cassoulet.

 


Autres articles

3 commentaires

  1. pierre dit :

    salut de la correze,je n’est pas le plaisir de te connaitre,mais lisant LA VIE DE LA MOTO je suis tombe sur ton blog,qui m’a rajeuni de pres de de 40 ans,c’est frappant les similitudes des debuts d’une passion qu’est la moto,et qui dure encore aujourd’hui,pour ma part ca a commencer en 1968 en tant que passager en alsace,puis retour sur mes terres de dordogne,je retrouve mes pots de l’ecole primaire,ont ecumera toutes les concentres de la region je n’est pas eu la chance d’avoir a l’epoque une terrot rally mais j’ais eu une 125 peugeot,une 125 follis a moteur ydral et une 125 puch, que de souvenirs,et 1972 l’annee des circuits le mans et charrade ect aujourd’hui je restaure une 125 peugeot de 1952,et je roule avec un 750 zephyr ,et moi aussi j’ai terriblement envie de me monter un gros mono(500 sr ou 600 srx,nostalgie quand tu nous tiens) je suis ravi d’avoir decouvert ce blog et te souhaite de realiser tes reves de motard. amicalement pierre

  2. C’est à l’envers car j’ai pas su le mettre dans l’autre sens !!!

    Mais finalement je trouve que cela a l’avantage de présenter toujours le dernier article publié sur le blog, au lieu d’avoir à chercher, à chaque nouvelle connexion, pour lire la suite de ce qu’on a déjà lu.

    L’inconvéniant c’est que c’est dans une chronologie inversé.

    Merci de me lire.

    Et Vive l’opéra et la Ténor…

  3. BARTHEZ dit :

    Dis Grand Charles, pourquoi la suite de ton blog est elle « en haut de page…….je t’avoue etre un peu déconcerté, car l’immense généralité des blogs se lisent en sens inverse, : du haut vers le bas… ! ! !
    Encore un signe d’anti conformisme ?
    M’étonne pas………
    Amitiés
    Jean-louis

Répondre

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"