La modernité des dernières Terrot,

Ténor, Tenace, Fleuron, Super fleuron, Super Ténor et Rallye.

Par Jean Paul Augé

Camberoque vous parle de sa Ténor et je l’accompagne en vous parlant de ma Rallye. Vous avez d’ailleurs noté qu’il avoue lui-même rêver d’avoir une SuperTénor (je témoigne avoir vu ses yeux briller devant celle qu’il a aperçu un jour à la bourse moto de Sommières). Si vous allez sur l’excellent site de la Mémoire-Terrot (http://terrot-dijon.ifrance.com) fait par des anciens de l’usine de Dijon (donc par des gens qui connaissent bien la question), vous trouverez, presque en tête du plan du site, une rubrique dite « Espace Rallye ». Tous les Terrotistes la connaissent sûrement, et je dis surtout ça pour les autres, qui nous rejoignent mais ne sont pas spécialement motards.

2tenace.jpg

Terrot Tenace 175 : Sommières 2007

L’Espace Rallye est de bonne facture et il montre bien à quel point ces machines se démarquaient de celles qui les avaient précédé.
A l’époque, les japonaises ne sont pas encore arrivées, mais il est temps de redynamiser l’image de la moto face à la montée en puissance de l’automobile. L’ingénieur Padovani part de la base des 125ETD qu’il a conçu (comparez les forme des carters, ce sont les mêmes) et modernise. Un vrai cadre double-berceau (Il n’y a pas si longtemps que Norton a sorti le Featherbed), un habillage moderne (comparez le botier de phare avec celui des Triumph de l’époque), de jolis couleurs proprettes, rouge vif, bleu ciel, blanc crème… Bref, une silhouette franchement moderne pour l’époque. La presse du moment parle d’inspiration italienne, et de « machine de classe internationale ».

lereve0043.gif

125 Terrot Tenor Sommières 2007

Comparez avec ce qui s’était fait jusque là : c’est carrément le fossé des générations. En comparaison, le beige des Motobécane me semble moins pimpant. Les performances sont là aussi, comme en témoignent les coupures de presse de l’Espace Rallye.
Dommage, les clients préfèrent acheter des 2CV Citroën, des Renault Dauphines, des Dyna Panhard, des Simca Aronde etc…. La moto n’est plus l’affaire que de quelques passionnés en voie de raréfaction. Seule l’arrivée des japonaises inversera la tendance.

osadd.gif

La modernité des dernières Terrot, dans Terrot le-circuit-oublie-carcasson

souscription dans Terrot

175rallye.gif

Mais regardez pourtant de plus près le modèle de pointe de la gamme, la Rallye. On a parlé de la carrosserie, parlons du reste. Bon d’accord, c’est un culbuté, (à ceci près qu’on a vu plus tard, avec la Honda 500CX, que ce genre de moteur est capable de prendre 10 000 trs/mn). Mais c’est bien le seul reproche qu’on peut lui faire. Pour le reste, elle respire la modernité. Graissage carter sec, ressorts de soupape en épingle à cheveux (comme sur les Norton Manx) , embrayage multi disque en sortie de vilebrequin, bras oscillant arrière (au lieu des suspensions coulissantes encore en vigueur chez pas mal de concurrents), cadre double berceau (on l’a déjà dit, mais on insiste), selle biplace (fini le tansad), jantes sport italiennes, des Borani en aluminium, rien que ça, et des freins de 150mm (ceux de la lourde Terrot 500 RGST, donc du sérieux).

freinrallye.gif

Fort justement, au sujet des freins: Mickie, grand spécialiste et historien de la marque Terrot que l’on ne présente plus, nous apporte une petite rectification à propos des freins de la RGST qui a eu jusqu’au bout des tambours en tôle. Ce sont ceux de la très rare RGSO ( 8 recensées, une seule roulante…). O pour oscillante, la dernière mouture de la 500, avec un bras oscillant… piqué, comme ces freins et tout l’arrière du cadre, à la 250 OSSD, dite l’OS à DéDé tant sa réputation (méritée hélas) est mauvaise.

500terrotalairac2006.gif

Tour de France Moto: Alairac, Aude 2006

Et cerise sur le gateau, un moyeu arrière « à broche » : vous enlevez l’axe, puis juste une entretoise, et vous déposez la roue seule, tandis que la couronne et la chaîne restent en place sur le bras oscillant côté gauche, avec un amortisseur de transmission entre les deux. Moderne, on vous dit…

rallyebroche.gif

Parions que si la marque avait survécu, l’ingénieur Padovani aurait su faire évoluer la machine pour maintenir le niveau face à la concurrence. Il parait qu’il avait déjà un projet d’ACT, et aussi l’idée de faire des bicylindres 250 et 350.

terrothl1931alairac.gif 2tenace.gif

Tour de France Moto Alairac Aude 2006

 

Aujourd’hui, on peut dire que l’industrie moto en France, voilà belle lurette que ça ne va pas fort… En tous cas rien à voir avec nos voisins anglais ou allemands et surtout italiens. Alors, bichonnons nos Terrot qui témoignent des dernières splendeurs d’une grande industrie..

mickieetbsolerthbes.gif

Sommières 2007 :

La Terrot de Jean Louis que vous pourrez retrouver sur le superbe site du Terrot Club de Balancourt à la page:

http://www.terrot.org/les_photos/jean_louis/chez_jean_louis.htm

 

AVIS DE RECHERCHE

Je cherche le N° 42 de la REVUE  MOTO TECHNIQUE

Pour les informations sur la KAWA 400 KZ de 1977

 

 


21 commentaires

  1. Le grand tableau (8 mètres /3) signé Camberoque qui est dans la gare de Carcassonne n’est pas de moi. Ni la céramique à l’entrée de Limoux…
    mais de mon père Jean Camberoque qui n’aimait que très modérément me voir partir sur ma 125 Terrot Ténor…

    Il appréciait tout de même les courses de Moto cross où il m’amenait dans mon enfance. Il avait peint un tableau sur ce thème que vous pouvez voir sur ce blog à la page : 1972, Moto cross à Laure Minervois

    Pour en voir plus sur le travail de peintre et d’artiste de JEAN CAMBEROQUE, voir le blog : jeancamberoque.unblog.fr/

  2. claude dit :

    Pour Michel Delangue :
    La même selle se montait sur les Vespa je crois, j’avais trouvé pour ma Tenace un fournisseur (et monteur !) de la couverture caoutchouc à Léguevin près de Toulouse. Il était plutôt spécialisé scooter.

    J’ai sur ma Tenace et ma Ténor un allumage électronique maison à décharge capacitive qui fonctionne sans problème depuis plusierurs années. A part un bon allumage il a l’avantage de préserver les vis platinées qui ne servent plus que d’interrupteur en courant continu, ..

    Hors sujet mais quand même: les oeuvres de Camberoque dans la gare de Carcassonne et à l’entrée de Limoux valent le déplacement !!

  3. DELANGUE MICHEL dit :

    Bonjour a vous je suis interresse par les autocollants de monsieur Phillipon.Je profite aussi de demander conseil je possede une tenace je n avais pas la selle mono d origine j ai trouvais l armature et je suis ennuye pour mettr e la gallette . vous remercie d avance; je trouve votre blog super et je lesuis tout les mois.Je compte sur vous pour me communiquer ou je dois envoyer les 12 euros. salutations

  4. Merci pour ce témoignage fort intéressant et si vous avez des photos cela me semble important de les publier conjointement et surtout de voir et de montrer sur ce blog votre Ténor.
    Nous les attendons tous!

  5. fmmer dit :

    Bonjour.
    Moi aussi la Ténor fut la moto qui a suivi la fameuse Mobylette Motobécane AV 88 obtenue pour mon brevet. La Ténor fut achetée d’occasion à un marchand très connu à l’époque (1965- beaucoup venaient de paris pour y faire entretenir leur moto) en bas de la descente de Corbeil-Essonne sur la N7 à coté du passage à niveau et de la station de train qui voyait passer le flot quotidien des lycéens de l’établissement situé en haut de la côte…
    Elle n’était pas très entretenue avec encore quelques feuilles dans le filtre à air mais dans mes prix. J’avais des copains motards (mais on se connaissait par l’escalade ) du coté de la porte des Lilas et nombre de jeunes venaient faire le tour du fort de Romainville avec leur 2 roues après la dernière « amélioration »… Ils m’avaient orienté vers ce modèle qu’ils jugeaient abordable et bien technique. Ils en avaient une un peu fatiguée qui avait bénéficié d’une couronne grande dimension sur la roue arrière ce qui lui permettait quelques « roue
    arrière » et de bons franchissements dans les pistes de sable de la Forêt de Fontainebleau où nous allions régulièrement pour la varappe.
    J’avais fait de la mienne un engin un peu sport qui marchait fort bien après quelques préparations copiées sur celles faites sur la Rallye d’un copain faites par un pro de Paris coté sur le matériel Terrot (Je n’ai malheureusement plus la mémoire des noms :o ( )
    De mémoire:
    -Une selle faite avec un dosseret composé des 2/3 du phare d’une 2cv recouvert de skaï noir. Moins confortable mais très « sport ».
    -Un pot d’échappement légèrement tronqué qui laissait passer un son très sourd (mais pas plus fort pour les oreilles) comme une grosse cylindrée. La fixation d’origine en acier jugée trop lourde avait été remplacée par un plat de dural coudé et ajouré de plusieurs trous sur toute sa longueur qui partait de la selle.
    L’habillage des flancs du garde-bout arrière (toujours le poids…) avaient été retirés ainsi que l’habillage des ressorts de suspension arrière.
    - L’habillage de fourche avait été retiré également ainsi que le phare attenant(Tjrs le poids…)et ce dernier avait été remplacé par un phare de Flandria avec optique en verre et le compte-tour ad’hoc. Pour le fixer deux petites pattes avaient été soudées sur les tubes de fourche.
    - Le carbu et la pipe d’admission avait été débarrassés des moindres aspérités ou bavures, les soupapes rodées et tous les conduits de la culasse polis !
    -Le guidon avait été scié et raccourci en son milieu pour lui donner un peu plus d’angle et moins d’envergure( je n’avais pas les moyens de m’offrir des « bracelets »).
    Je pense que d’autres « ferrailles » jugées inutiles avaient dû être supprimées. le nombre de tours moteur obtenus provoquaient une surabondance d’intensité électrique dans le volant magnétique qui causait de l’auto allumage puisque cette moto ne comporte pas de batterie pouvant amortir la surproduction (d’un autre coté c’était bien pratique coté entretien…). J’avais trouvé le truc: avant que cela devienne obligatoire j’allumais donc mes codes et le moteur reprenait des tours et la moto gagnait de 5 à 8 km/h. Le plaisir !Si je me souviens bien elle devait arriver à 115 km/h environ, soit 20km/h de plus que la Suzuki GN que j’ai actuellement pour de petite promenades, mais 15 km/h de moins que la Yamaha DTR 125 dont je me suis séparé peut-être un peu trop vite il n’y a pas bien longtemps…(mais en 2 temps et refroidissement liquide il est vrai).
    Que de bons souvenirs avec La Ténor, dont un petit périple d’une traite Savigny/orge — Montroc le Planet (près d’Agentière)avec la fin sous la pluie depuis Bourg en Bresse. A l’arrivé je suis arrivé trempé comme si j’avais plongé avec la moto mais suis aussi resté plié en deux et la nouvelle selle y était sans doute pour quelque chose…
    Voilà quelques souvenir de jeunesse avec une Ténor.
    je n’ai pas encore compris la ou les différences entre la super ténor et la Rallye (toutes deux en 175 cc..?).
    Je n’ai pas trouvé de lien pour vous envoyer ce mail en direct. Peut-être apparaîtra-t-il-t-il directement sur le blog ce qui n’était pas le but.
    Je pense que je dois avoir encore quelque part des négatifs de photos noir et blanc de cette moto.
    Si cela vous intéresse je peux essayer de les retrouver et d’en faire des tirages pour vous les transmettre ensuite en numérique.
    Merci pour votre site qui m’a rappelé une de mes passions.
    Cordialement.
    fmmer

  6. En cherchant un peu sur internet on trouve des allumages éléctroniques mais c’est très cher (dans les 800 euros)et pas très utile sur une 125 . Comme vous pouvez le lire dans les anciens commentaires, j’y avait pensé un moment, mais j’ai été dissuadé par des éminents spécialistes comme l’ami Mickie.

  7. jantes moto dit :

    j?aimerais avoir des avis et conseils pour mettre un allumage electronique sur ma terrot 125 etd de 1951.ou puis je me renseigner ,tarifs, fournisseurs, avez vous des photos de montage , une marque pour ma motos?

  8. Pour ce qui est de l’allumage électronique je dois vous dire que comme vous j’y ai pensé mais que très rapidement l’ami Mickie m’a convaincu que c’était pas indispensable et surtout très cher pour une moto qui reste un brave pétochon.
    Donc j’ai renoncé rapidement à ce projet et de toute façon j’ai pas 800 euros à foutre en l’air, car c’est plus ou moins à ce prix que sont commercialisés ces petits machins!
    Bien cordialement à vous
    Charles

  9. jym dit :

    bonjour a tous.
    j’aimerais avoir des avis et conseils pour mettre un allumage electronique sur ma terrot 125 etd de 1951.ou puis je me renseigner ,tarifs, fournisseurs, avez vous des photos de montage , une marque pour ma motos…
    merci d’avance jym

  10. jym dit :

    salut tout le monde
    j’ai une petite question si ca ne vous dérange pas.
    j’ai une terrot 125 etd de 1951 et j’aimerais y mettre un allumage electronique pour pas trop chere, pourriez vous me conseiller, m’aider dans ma démarche , je suis sur toulouse , si vous connaissez des adresses ou une combine, si vous avez des photos merci.

  11. Claude dit :

    Pour Thomas : si le problème survient à la mise en route du moteur, il se pourrait tout simplement que l’huile du réservoir soit descendue dans le carter à cause de la défaillance du petit clapet à ressort qui est censé s’opposer à ce phénomène.Le vilebrequin mouline là-dedans avant que la pompe ait réussi à renvoyer tout ça, ça fume à l’échappement, et ça pourrait même finir par provoquer des dégâts. Problème ultra-classique sur ce moteur.Plusieurs solutions sont envisageables: vider le réservoir d’huile à chaque fois (ça va un moment).Ou bien:Rajouter un robinet à pointeau ou 1/4 de tour sur la canalisation qui descend du réservoir, mais alors gros risque si un jour on oublie de l’ouvrir avant de démarrer.J’ai rajouté un interrupteur asservi au robinet qui coupe l’allumage quand ce robinet est fermé. C’est très rassurant!
    En espérant que ça pourra aider….Claude

  12. thomas vincent dit :

    Bonjour
    je voudrais un conseil technique , je viens de terminer la restauration d une terrot tenor et j en arrive aux essais de mise en route , par contre j ai un soucis de fuite d huile au niveau reniflard qui ne cesse de couler , je pense que le ressort ne doit plus appuyer sur la bille en acier qui fait office de soupape dans le carter moteur ?
    as tu un avis ?
    merci d avance
    vincent

  13. Oui je confirme, Mickie! Et je ne dirais pas que c’est petit, mais étroit.
    Moi je rajouterais à l’Univers: Les trous Noirs, car je sais que tu est un connaisseur, aussi, en matière d’Astronomie…

  14. Mickie dit :

    L’exceptionnel est mon lot quotidien! Je suis le Forrest Gump de l’histoire Terrot… Et star mondiale, c’est petit! Tu aurais pu parler d’univers…

  15. domy dit :

    Salut,

    Décidément on voit Micky partout, c’est une Star mondia.
    Mondiale, que dis-je Planétaire oui.

    Domy

1 2

Répondre

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"