L’école de pilotage Tony Smith

Ecole de pilotage Tony Smith

Aujourd’hui, le 6 Février 2013.

Tony Smith envoie un commentaire que je traduis ci dessous en espérant que des anciens de l’Ecole de Pilotage lui écriront pour lui donner des nouvelles.

« Salut
Ici c’est Tony Smith. Je voudrais dire bonjour à tout les gens que j’ai rencontré et qui m’ont aidé quand j’ai dirigé l’école de pilotage en France.
C’était le temps le plus merveilleux de ma vie !
Principalement en raison de ceux qui m’ont aidé, des sponsors et des élèves.
J’aimerais recevoir, un de ces jours, des nouvelles de tous et de n’importe lequel d’entre vous.
Merci à tous.
Tony »

1 ère partie

La restauration de ma Ténor n’avance pas aussi vite que prévu et comme vous êtes plus d’une centaine à vous connecter régulièrement sur ce blog, je ne peux pas vous laisser sans nouveauté. En effet lorsque je traîne un peu, pour mettre comme chaque début de semaine une nouvelle page, vous êtes nombreux à m’écrire pour me rappeler à l’ordre et me dire:  » Et alors la suite, ça vient ? »
Pendant l’été, je serai moins actif tout de même, nous reprendrons en septembre, à moins que Jean-Paul ne profite de ses derniers jours à Tahiti pour nous sortir quelque chose. Espérez, je crois que ça va venir…

Cette semaine je suis allé farfouiller dans mes archives photographiques des années 1975/1976 et j’ai trouvé des images qui devraient vous intéresser :

 

L’école de pilotage moto de Tony Smith

tonysmith1.gif

Avec le temps, l’age avance, les souvenirs remontent et je m’aperçois que j’ai vécu dans ma vie des moments d’intense jubilation tout naturellement sans même m’en apercevoir. Comme si ces instants rares et précieux étaient éternels et non pas terriblement fugaces. C’est ce dont je prends conscience en retrouvant toutes mes photos de l’Ecole de Pilotage de Tony Smith. Et j’ai du mal à penser que c’était il y a plus de trente ans !

tonysmith2.gif

Dans les années 75 je ne me rappelle plus comment j’avais rencontré Tony Smith. C’était un pilote tout auréolé d’une carrière de coureur qui l’avait amenée du Continental Circus jusqu’à Daytona, la plus prestigieuse des courses d’alors. Je rêvais de tout cela quand Tony avait ouvert son Ecole de pilotage. Il avait besoin d’images pour la presse et comme j’étais déjà photographe nous avions conclu d’un échange de photos… contre des cours de pilotage. J’étais le plus heureux du monde !

tonysmith3.gif

J’avais rejoint Tony Smith à Albi pour une première séance de prise de vues. Le circuit d’Albi avait quelque chose des circuits anglais, la piste est construite tout autour du tarmac de l’aérodrome. Elle était à la fois dans la campagne et déjà proche de la ville, ce qui lui donnait un petit côté Tourist Trophy qui n’était pas pour me déplaire.

albi4.gif albi5.gif

Dans la plus pure tradition du Continental Circus, Tony était accompagné par sa femme et leurs enfants. Ils arrivaient dans un fourgon Bedford (muni d’un moteur pas courant et particulièrement performant).

 

 

albi7.gif

Le sympathique Angelo Laï préparait les motos et veillait à leur bon fonctionnement.

angelolai.gif

Après avoir suivi quelques cours théoriques sur les mécaniques, des 350 Aermacchi monos 4 temps, alors rebaptisées depuis peu Harley Davidson, (à cette époque Harley commençait à investir dans les usines italiennes), face au tableau noir, Tony nous dessinait des trajectoires parfaites.

 

circuitalbi6.gif

Puis on allait étudier le comportement des motos en courbes en tournant doucement derrière le maître, sous la vigilance de la tour de contrôle de l’aérodrome, entre les maisons et les champs Albigeois, attirant le regard intéressé d’un paysan curieux de motos …

mozaique.gif

Après un dégrossissage général, une étude méthodique des trajectoires virages par virages était effectuée sous les conseils et le regard critique de Tony.

Il n’avait pas manqué au préalable de nous faire lui-même une démonstration en nous gratifiant de quelques magnifiques passages.

albi168.gif

 albi9.gif albi10.gif

tonysmith12.gif

Après le bruit et la fureur d’un dimanche de courses, le calme retombe sur le circuit.

Et c’est bon alors d’apprécier cette solitude dans l’immensité de ce décor presque vide qu’on arpente pour prendre des photos.

Quel bonheur d’entendre la musique d’un mono Aermacchi en mégaphone qui rétrograde dans le lointain d’un clair petit matin d’hiver.

mozaique2.gif

Tony Smith, en vrai pédagogue, prenait des notes à la suite de nos passages pour mieux nous expliquer très précisément comment s’améliorer pour passer plus efficacement en courbe.

tonyalbicarre8.gif albi3.gif

Le dernier jour de stage était consacré à des tours de circuit chronométrés.

Quant à moi, c’est sur le circuit Paul Ricard où je suis allé livrer mes photos à Tony et du coup faire ma rentrée dans la plus belle Ecole de toutes celles que j’ai fréquentée.

Et cela se voit à la mine réjouie que j’avais devant l’objectif de ma femme qui heureusement m’a mitraillé pour la postérité.

Assurément je n’étais pas un pilote très concentré !

Remarquez aussi, sur les photos suivantes, le casque Altus décoré par le pinceau de Jean-Paul Augé, notre spécialiste Terrot de Tahiti et du Pacifique qui m’avait peint un casque aux couleurs et avec la croix du Languedoc.

(Note du tahitien : ah que c’était bon, le temps passé à peindre laborieusement ces croix d’Occitanie sur nos casques.

Merci de l’avoir dit, Charles, il était temps d’en parler de ce casque. Et dans quelques jours, vous aurez aussi la photo du mien…

Et il y en a un autre dans la nature, toute une histoire, j’essayerai de vous raconter.

En attendant : Oc e libertat! farem tot petar, mille dious ! )

ccpricard757.gif pricardcc.gif

pricard19754.gif

pricard11.gif camberoqueaupricard.gif

Je n’étais pas parmi les meilleurs élèves même si pour une fois cette Ecole me convenait parfaitement.

Décidément je n’aurais jamais été, nulle part, un bon élève !

1couleuralbi.gif pr.gif
Les pilotes prometteurs étaient sélectionnés pour une finale qui se déroulerait sous les yeux d’un jury composé de pilotes de renom.

pr3moto.gif

Le président de jury en 1975 fut Walter Villa assisté d’une ribambelle de coureurs français que vous pouvez voir en délibération sur les photos suivantes.

juryfinale76.gif

Je me demande même s’il ne se cache pas parmi eux un futur ministre de notre République.

Vous le reconnaissez ?

dujury76.gif

Tony Smith, Christian Bourgeois, Eric Offenstad et Michel Rougerie pour lesquels j’avais beaucoup d’admiration.

laureat76.gif finale1.gif

Le Lauréat de 1975, qui peut me dire son nom et ce qu’il est devenu ?

Oui ! Voilà des nouvelles ! Après plusieurs années puisque j’avais écrit cet article en 2008 je reçois un message de Roch Peris que l’on voit sur les photos précédentes et suivantes. 

Merci encore Roch.

7 janvier, 2018 à 16:49

Bonjour. A bientôt 67 ans je me replonge dans les souvenirs.c’est moi le vainqueur de 1975.

J’ai eu droit à la 250 Aermacchi Harley Davidson.

Au debut c’etait un veau. Mais après être passé dans les mains d’ un mecano anglais c’est devenu une bombe.

C’est grace à cette moto que j’ai gagné une course de club en Angleterre(Snetterton).

Grace à cette victoire Total m’avait renouvelé le contrat pour une année.

Malheureusement apres un hiver difficile et une chute pour ma 1ere course de l’annee 1976 à Albi, j’ai tout arreté.

Pourrais je avoir les coordonnees de Tony pour lui faire un petit coucou ? Merci.


Il avait gagné une saison sponsorisée par Total et une Aermacchi Harley Davidson 250.

tf1automoto.gif

En ce temps-là, TF1 tournait les premières émissions d’Auto Moto et encore sur pellicule !

Depuis, j’ai complètement perdu de vue Tony Smith.

J’ai retrouvé récemment sa trace dans La Vie de La Moto et je suis heureux d’apprendre qu’il est toujours aussi passionné de courses, toujours aussi beau sur une moto et qu’il pilote de belles machines.

Salut Tony ! Et peut être que ce blog me permettra de te rencontrer à nouveau…

Mais j’ai gardé le plus beau pour la fin car l’année suivante, le Président du Jury était notre idole à tous, Mike lui-même.

mikehailwoodtonysmith.gif

Oui, l’immense Mike Hailwood.
Et ce jour-là, j’ai eu la chance de déjeuner avec lui, invité par Tony.

J’étais en face de Mike Hailwood assis à une petite table ronde, impressionné comme je crois que je ne l’ai plus jamais été devant personne !

Et je n’ai pas été foutu de lui dire trois mots.

Je suis le roi des cons !

 

 

Bon je vous laisse, j’ai les restes de ma Ténor à retrouver…
Si j’y arrive pas, la prochaine fois
je vous donnerai certainement la recette du Cassoulet.

La plus part des photos publiées sur ce blog sont de Charles Camberoque,

les droits sont réservés et leur reproduction est interdite sans son accord.

 

 


Autres articles

34 commentaires

1 2 3
  1. Mark Rubenstein dit :

    Bonjour, Bravo pour vos mémoires, je souhaite prendre contact avec Tony Smith. En 1973 ou 1974 je crois, j’ai fait deux stages dans son école, au Bugatti et au Paul Ricard. Je n’ai pas été capable de suivre ses très belles trajectoires et au bout des deux stages, il m’a conseillé de laisser tomber le rêve d’être un jour pilote mais plutôt d’envisager une autre carrière comme mécanicien. Après un CAP d’ajusteur mécanicien, je l’ai fait avec succès puisque j’ai fait une année avec Jackie Germain dans l’écurie Sonauto avec Pons et Sarron. Puis une année de courses en Angleterre avec Pierre Soulas et sa TZ750 et quelques piges chez Kawa Pipart en endurance avec JB Peyré et Pierre Soulas. Un passage à Daytona avec Marc Fontan et enfin engagé au Honda Endurance Racing Team par JL Guillou pour suivre les RS1000 de Fontan Moineau et Leon Chemarin. Le conseil de Tony Smith était fort avisé et m’a donné parmi les plus grandes satisfactions de ma carrière.
    Bien cordialement
    Mark Rubenstein / 69003 Lyon

  2. peris-roch dit :

    bonjour. à bientot 67 ans je me replonge dans les souvenirs.c’est moi le vainqueur de 1975.j’ai eu droit à la 250 aermacchi harley davidson.au debut c’etait un veau.mais apres etre passé dans les mains d’ un mecano anglais c’est devenu une bombe.c’est grace à cette moto que j’ai gagné une course de club en angleterre(snetterton).grace à cette victoire total m’avait renouvelé le contrat pour une annnée.malheureusement apres un hiver difficile et une chute pour ma 1ere course de l’annee 1976 à albi,j’ai tout arreté.pourrais je avoir les coordonnees de tony pour lui faire un petit coucou.merci

  3. Jean-Marc Robert dit :

    J’ai participé en 77 ou 76 au Castellet . Premier pas sur un circuit, l’émotion absolue …. Une règle intangible et qui me servira en promosports quelques années après : « Tu freines tard et fort » (avec l’accent anglais)… Super souvenirs …

  4. HUGOT Hervé dit :

    Bonjour j’ai participé à un stage de Tony à Dijon je garde un très Grand souvenir de Tony c’était en 1975 je crois.

1 2 3

Répondre

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"