La fourche de la Terrot Ténor

Pour lire les premières pages de ce blog vous pouvez aller cliquer dans Calendrier ou Archives, en bas de cette page et à droite de l’écran. Vous pouvez aussi cliquer sur les titres, dans le sommaire qui suit :
Sommaire des précédents articles:

13 mars 2008: Ma Ténor retrouvé 15 mars 2008 : Le Terrotiste motomaticien mathécycliste
2 avril 2008 : GP des boulevards
3 avril 2008 : 1968, Terrotistes dans l’Aude
7 avril 2008 : Puchistes et Terrotistes 10 avril 2008 : La modernité des dernières Terrot,
14 avril 2008 : 30 ans plus tard : Ma Ténor. 26 avril 2008 : La Vie de La Moto
28 avril 2008 : L’achat de la Tenace, premiers travaux.
3 Mai 2008 : Y’en a un qui suit !
4 mai 2008 : Rencontres sur le Web,
12 mai 2008 : Nogaro en Metralla 19 mai 2008 : Le grand démontage a commencé
26 mai 2008 : La modernité des dernières Terrot (seconde partie)
4 juin 2008 : Sur La Minervoise.
2 juin 2008 : La modernité des Terrots III (encore)
15 juin 2008 : La bourse moto de Frontignan 24 juin 2008 : A poil !
1 juillet 2008 : La modernité des dernières Terrot (4)
9 juillet 2008 : L’école de pilotage Tony Smith
27 juillet 2008 : Ah les vacances…
24 août 2008 : Démontage des amortos de la Terrot Ténor
25 août 2008: Des nouvelles de ce blog :
5 septembre : Bol d’Or 1969. Hommage à Jacques Potherat et Michel Rougerie

 

Démontage de la fourche de la Terrot Ténor

Tout d’abord il faut préciser que si de nombreuses pièces étaient communes à la série des dernières Terrot, (Ténor, Tenace, Rallye…etc.) ce n’est pas le cas de la fourche qui était parfois différente tout en étant très proche d’un modèle à l’autre.
La première constatation concerne le diamètre des tubes qui est plus grand de quelques millimètres sur la Ténor. Toutes les pièces qui composent la fourche sont plus soignées que sur les modèles utilitaires comme la Tenace.
Même sur la photo ci-jointe on perçoit la légère différence de diamètre des tubes.
(Sur les photos : En blanc la Tenace en rouge la Ténor)

fourchetenor.gif        fourchetenor21.gif

Sur les modèles plus anciens, les fourches sont aussi très proches et, on peut, faute de mieux, (je l’avais fait à l’époque suite à un accident), monter une fourche des Terrots noires des années cinquante, sur une Ténor.

Attention les puristes !!! Les fixations du frein et de la jante sont identiques donc compatibles que sur certains modèles, évidemment, ça dépanne même si ce n’est pas très orthodoxe !

Par contre, ce n’est pas le cas pour la Ténor et la Tenace qui n’ont pas du tout la même fourche.

fourchetenortenace.gif
Fourche de Ténor, en rouge et fourche de Tenace, en blanc.

À signaler également deux petites inscriptions, deux signes qui apparaissent sur le bas extérieur des tubes de fourche. Une petite étoile à droite et un autre logo inscrit dans un carré posé sur un de ses angles qui ressemble à deux T, côte à côte. Peut-être les initiales de Terrot Ténor ?

Dans sa merveilleuse encyclopédie Terrot, Monsieur Salvat doit résoudre cette énigme. Malheureusement je ne l’ai pas… Si quelqu’un peut me dire ?

Réponse rapide de Jean-Louis:

Mon cher Charles, le carré avec deux TT représente le marquage des pièces TerroT. Donc les deux T de terrot tout simplement.
Pour l’étoile, je sèche……………..

 

Suivi de précisions de Michel :

A propos des symboles gravés sur le bas de fourche…  En effet, ma Ténor possède exactement le même astérisque sur chaque fourreau… (la petite étoile-astérisque, serait un repaires de fonderie). Quand aux fourches différentes, il vaut remettre le machin dans son contexte: En 58-59, Terrot était à l’agonie et a tout placé sur les épaules de Padovani, qui a pondu en un temps tres bref (Les huissiers campaient devant la porte!) 5 nouvelles bécanes avec le même cadre, le double-berceau sur silent-blocs dont il est question ici! et 2 moteurs éroitement dérivés des moutures précédentes, afin de faire du neuf avec un max de bureau d’études du vieux… Donc, à un bout de la gamme, on fait une Rallye, 120KM/H reels et 15 vrais CV, et à l’opposé, une Tenace qui a exactement le même cadre, bras de suspension, carters moteur , boite à vitesses, mais le reste viendra des stocks, porte-bagages d’ETD, restes de Tournoi, capot de phare d’ETDS/GL, etc, etc! Les roues sortent de chez un faiseur, et la fourche est fabriquée pour Terrot par un fabriquant dont j’ai oublié le nom, mais elle n’est pas hydraulique! juste 2 tubes concentriques et un ressort, c’est pour un bas de gamme! 

 

inscriptionsfourchetenor.gif

La notice d’entretien

La notice d’entretien nous offre quelques précisions sur la roue avant et la fourche de la Ténor:

roueavtenor1.gif

noticeentretientenor.gif
visvidangetenorfourche.gif
La vis de vidange : en bas de chaque élément de la fourche .

vidangefourchetenor.gif

Pour démonter le ressort et le reste de la fourche, pour re chromage par exemple des tubes inférieurs , on doit dévisser les deux parties suivantes que l’on voit bien sur les photos ci après :
tenorfourchedemontage.gif visdedmontage.gif

tubes de fourche Terrot Tenor
ressortfourchetenor.gif
Donc pas de grosses difficultés pour cette opération.

Pour moi, la qualité des pièces reste surprenante sur une moto de cet âge, mais peut être que ce sont les yeux de l’amour pour ma première machine qui me la font voir plus belle qu’elle n’est !

chat.gif

Bon je vous laisse, j’ai les restes de ma Ténor à retrouver…
Si j’y arrive pas, la prochaine fois
je vous donnerai certainement la recette du Cassoulet.

Les photos publiées sur ce blog sont de Charles Camberoque,

les droits sont réservés et leur reproduction est interdite sans son accord.

 

 


3 commentaires

  1. Jean-Paul dit :

    Salut le photerrotiste motographe;
    Dis-donc, l’artiste, depuis quand joues-tu au mécano-technicien? Et avec quel talent en plus…
    Je crois bien avoir déjà annoncé il y a quelques temps dans ce même blog que je finirais par faire un bout d’article sur la fixation des roues avant de nos Terrot, en disant que c’était un peu plus sophistiqué que sur le premier tricycle de votre petit neveu… Et je constate que par le jeu des circonstances, tu as déjà abordé le sujet avec un certain luxe de détails.
    Damned, je me suis fait doubler. Et en plus, tu illustres ça de tes excellentes photos. Ah mes aieux, il va falloir que je me remette au boulot…
    Et si tu vas chez le sableur avec Jean-Louis, on compte sur toi pour une nouvelle série de photos…
    A bientôt

  2. Merci Jean Louis pour ton explication: Les deux T de Terrot évidemment!
    Oui pour le sableur car il faut que ma Ténor avance.
    En plus, j’espère que tu vas restaurer ta super Ténor car, entre celle de Mickie, de Jean Paul, de Bruno et les notres, on va monter une sucursale du Terrot club de Ballencourt à Montpellier et une écurie Ténor-Rallye-Super Ténor !!! Quelle belles balades en perspective.
    Y a t’il d’autres amateurs pour ce joindre à nous?

  3. BARTHEZ dit :

    Mon cher Charles,
    le carré avec deux TT représente le marquage des pièces TerroT. Donc les deux T de terrot tout simplement.
    Pour l’étoile, je sèche……………..
    En tout cas, cela avance………..
    Essie t-on d’aller chez le sableur Mercredi 15/10 après midi……….
    Amitiés
    Jean-louis

Répondre

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"