LE GRAND PRIX MOTO DE CARCASSONNE I Aude

LES GRAND PRIX  MOTO DE CARCASSONNE  Ier partie  

Ecrit avant la publication de mon livre : Le Circuit oublié

C’est en écrivant cet article, en  2009, que j’ai eu l’idée de poursuivre mes recherches sur les Grand Prix de Carcassonne.

Puis après quelques années et après avoir trouvé de nombreuses informations, j’ai publié le livre en 2013 : Le circuit oublié.

 invit-balma-gg

Par Charles Camberoque

La semaine dernière j’étais à Carcassonne sur ma Yamaha 1200 FJ de 1986. Je me baladais par la ville lorsqu’une idée saugrenue m’est venue : 

Voyant deux jeunes motards, je m’arrête et leur demande s’ils savent ou se trouve l’ancien circuit des Grand Prix de Carcassonne ?
Regard médusé des deux compères ! Le plus malin me dit, l’air, narquois :
« Hé Papi tu  ne devrais pas rouler sur cette vieille bécane… tu pourrais encore te faire mal surtout si tu as sifflé quelques pastagas ! »
Et sur de lui il ajoute : «  Des Grand Prix à Carcas !… Mais on a jamais vu ça !!  Pauvre monsieur !!! »

Grossière erreur, justement !

Car cinq Grand Prix de Carcassonne ont eu lieu, mais ça ne date pas d’hier !

Cela se passait dans les années trente et la plupart des motards audois ignorent actuellement l’existence et le détail de ces courses.

Résumé des courses et résultats dans mon livre Le Circuit Oublié

pub-circuit-oublie-

175monetgoyon1932.gif  sunbeam9.gif      
Moteurs à la toux caverneuse, fumées, poussières, et odeurs d’huile de ricin. Une 175 Monet Goyon de 1932 et une Sunbeam avant le départ

Souvenirs familiaux

Lorsque j’ai commencé à m’intéresser à la moto, mon père, qui visiblement voulait me dissuader et m’écarter de cette passion dangereuse, me racontait régulièrement qu’il avait vu, avant-guerre, des Grand Prix à Carcassonne et qu’il avait même été témoin d’un terrible accident ou un pilote s’était tué.
Régulièrement cette histoire récurrente revenait, surtout quand nous passions sur les routes où c’étaient déroulés ces courses.

Et je dois dire que je n’y croyais pas beaucoup.

sunbeam5.gif   sunbeam8.gif  
Fier sur sa Sunbeam. Le départ est proche. Autre Sunbeam en pleine vitesse, la position de la limande n’est pas nouvelle.

Et puis finalement, ces derniers temps, j’ai cherché à en savoir plus : Une petite enquête, par-ci par là, m’a livrée les renseignements que vous trouverez sur ce blog.

Je n’ai actuellement pas la moindre photo des grand prix de Carcassonne,  juste simplement quelques informations et des témoignages basés sur les souvenirs de famille.
Les photos qui sont en illustration sur ces pages sont des images, certes d’époque, mais qui ne sont pas prises à Carcassonne.

Elles présentent des machines semblables à celles qui ont dû y courir au début du XX ème siècle et qui nous permettent d’imaginer l’ambiance qui devait régner sur ce circuit, en ce temps là.

arriveecourse1920.gif

Course sur circuit routier en 1920

LE CIRCUIT DE LA VOIE ROMAINE
.

De mémoire de mon père, qui avait donc entre 13 et 16 ans dans ces années-là, le circuit routier de Carcassonne était situé autour de l’aérodrome de Salvaza (aujourd’hui aéroport de Carcassonne).


On l’appelait le circuit de la voie Romaine car il empruntait une partie de la chaussée déjà construite à cet endroit par les Romains.

Il s’y rendait avec son grand frère Louis, qui avait lui-même une petite moto, comme on peut le voir sur la photo suivante peut-être prise par mon père avant de partir pour assister au Grand Prix de Carcassonne.

louiscamberoque.gif 
Mon Tonton Louis sur sa moto, un air de famille…

Les routes réquisitionnées pour constituer ce circuit entouraient le site de Salvaza.

C’était la mode, lancée en Angleterre, de créer des circuits sur des aérodromes, mais je ne sais pas avec précision quel était exactement le tracé.

Il est possible qu’il y ait eu deux variantes. Suivant le parcours, la distance était entre 6 et 12 kilomètres environ.

Toutefois dans les deux cas, le circuit passait, par la route de Bram (ancienne voie romaine) jusqu’à Herminis et direction Grèzes puis traversait ce village et retour vers Carcassonne par la route de Montréal.
Mais peut-être bien que les courses continuaient par la route après Herminis, puis  tournaient à gauche sur Caux et Sauzens, traversaient ce village puis  prenaient la direction de la route de Montréal et revenaient pour terminer la boucle sur Carcassonne.

 

depart1913.gif
J’imagine les motos franchissant ces petits villages dans la poussière des routes de l’époque et sous le soleil chaud de l’été.

Tandis que du bord des chemins des paysans, des viticulteurs et des enfants portaient un regard amusé sur ces machines qui exprimaient avec toute la rage des moteurs la modernité du monde industriel si loin de leur petit bled.

stfeliu1914.gif

Course à San Feliu de Guixols, en Catalogne vers 1914

 

L’emplacement du circuit routier de Carcassonne

Sur la photo ci-dessous, merci Google Earth, vous pouvez voir les deux tracés possible en rouge. La partie ouest de la ville de Carcassonne apparaît sur la droite de l’image.

Au sud, en bas à gauche, en orange, l’actuel tracé de l’autoroute Carcassonne, Toulouse.

 carcascircuit.jpg

Mon père se souvenait des motos, du bruit et de l’impression de vitesse qu’il avait ressenti depuis le bord de la route.

Et en effet, ce circuit devait être plutôt rapide car il était composé de longues lignes droites.

En 1934 le vainqueur de la course des 350cc, le Belge Félix Poncin, roulait sur une Saroléa 33 c Racing. Une moto qui devait déjà atteindre les 175 km/h en vitesse de pointe.

Et lorsque mon père me racontait ses souvenirs, moi qui rêvais déjà de balancer ma moto dans des courbes comme dans les virages du tracé de l’île de Man,  je me disais qu’un circuit  dans un tel endroit, rien qu’avec des lignes droites, c’était nul et sans intérêt.

Et je ne prêtais pas davantage d’attention à son histoire.

couv-livre-camberoque Mon livre publié en 2013

 

Tout cela se passait avant-guerre :

Il y eut cinq Grand Prix de Carcassonne de 1931 à 1935, dans ces fameuses années trente après le désastre boursier de 1929 qui, comme aujourd’hui, allait engendrer une crise mondiale arrivant d’Amérique jusqu’en Europe… avant 36 et le Front Populaire.
Et notez bien que l’édition du Grand Prix de 1934 devait servir de cadre au Grand Prix de l’UMF, l’Union Motocycliste Française, soit donc, l’équivalent actuel de notre Grand Prix de France  et l’ancêtre de la FFM !

Malheureusement, à cause probablement de cette crise qui engendrait une instabilité politique et économique importante, l’UMF annulait au dernier moment son épreuve mais la course se déroulerait tout de même avec le seul label de GP de Carcassonne.

L’UMF justifia sa décision par le manque d’inscription des constructeurs français qui avaient refusé de faire le déplacement à Carcassonne !

Ils devaient trouver Montléry  plus près ! Sacrés Parisiens, va !

 1931simpsontimbrett.gif
Le Tourist Tropy, autre épreuve routière et déjà mythique ! Timbre édité en souvenir de Jimmie Simpson et ses records

Après-guerre, il semblerait qu’on recourut à Carcassonne en 1951 et peut-être aussi en 1950, pour le 14 juillet, le 12 juin 1955 et à nouveau le 14 juillet 1962.

Je ne sais pas  exactement si ces épreuves ont eu lieu sur le même circuit car je n’ai trouvé à ce sujet que des vagues informations. 

Mais j’en  doute  un peu, car bien que très petit, j’avais 12 ans en 1962, j’y étais et je devrais m’en souvenir.

J’envisage un de ces jours d’aller farfouiller dans les archives municipales de Carcassonne pour voir si je déniche plus d’information et des photos dans la presse de l’époque.

A suivre donc… et si vous avez des informations… merci de me les faire parvenir…la suite de mon enquête avec plein des détails, le résumé des courses et les résultats dans mon livre Le Circuit Oublié

 

 

Depuis que j’ai écris cette page du blog, j’ai trouvé beaucoup d’informations et même fait un livre que vous pouvez commander en souscription :

LE GRAND PRIX  MOTO DE CARCASSONNE I  Aude   dans Circuits. le-circuit-oublie-carcasson

souscription dans Circuits.


Archive pour 17 mars, 2009

LE GRAND PRIX MOTO DE CARCASSONNE I Aude

LES GRAND PRIX  MOTO DE CARCASSONNE  Ier partie  

Ecrit avant la publication de mon livre : Le Circuit oublié

C’est en écrivant cet article, en  2009, que j’ai eu l’idée de poursuivre mes recherches sur les Grand Prix de Carcassonne.

Puis après quelques années et après avoir trouvé de nombreuses informations, j’ai publié le livre en 2013 : Le circuit oublié.

 invit-balma-gg

Par Charles Camberoque

La semaine dernière j’étais à Carcassonne sur ma Yamaha 1200 FJ de 1986. Je me baladais par la ville lorsqu’une idée saugrenue m’est venue : 

Voyant deux jeunes motards, je m’arrête et leur demande s’ils savent ou se trouve l’ancien circuit des Grand Prix de Carcassonne ?
Regard médusé des deux compères ! Le plus malin me dit, l’air, narquois :
« Hé Papi tu  ne devrais pas rouler sur cette vieille bécane… tu pourrais encore te faire mal surtout si tu as sifflé quelques pastagas ! »
Et sur de lui il ajoute : «  Des Grand Prix à Carcas !… Mais on a jamais vu ça !!  Pauvre monsieur !!! »

Grossière erreur, justement !

Car cinq Grand Prix de Carcassonne ont eu lieu, mais ça ne date pas d’hier !

Cela se passait dans les années trente et la plupart des motards audois ignorent actuellement l’existence et le détail de ces courses.

Résumé des courses et résultats dans mon livre Le Circuit Oublié

pub-circuit-oublie-

175monetgoyon1932.gif  sunbeam9.gif      
Moteurs à la toux caverneuse, fumées, poussières, et odeurs d’huile de ricin. Une 175 Monet Goyon de 1932 et une Sunbeam avant le départ

Souvenirs familiaux

Lorsque j’ai commencé à m’intéresser à la moto, mon père, qui visiblement voulait me dissuader et m’écarter de cette passion dangereuse, me racontait régulièrement qu’il avait vu, avant-guerre, des Grand Prix à Carcassonne et qu’il avait même été témoin d’un terrible accident ou un pilote s’était tué.
Régulièrement cette histoire récurrente revenait, surtout quand nous passions sur les routes où c’étaient déroulés ces courses.

Et je dois dire que je n’y croyais pas beaucoup.

sunbeam5.gif   sunbeam8.gif  
Fier sur sa Sunbeam. Le départ est proche. Autre Sunbeam en pleine vitesse, la position de la limande n’est pas nouvelle.

Et puis finalement, ces derniers temps, j’ai cherché à en savoir plus : Une petite enquête, par-ci par là, m’a livrée les renseignements que vous trouverez sur ce blog.

Je n’ai actuellement pas la moindre photo des grand prix de Carcassonne,  juste simplement quelques informations et des témoignages basés sur les souvenirs de famille.
Les photos qui sont en illustration sur ces pages sont des images, certes d’époque, mais qui ne sont pas prises à Carcassonne.

Elles présentent des machines semblables à celles qui ont dû y courir au début du XX ème siècle et qui nous permettent d’imaginer l’ambiance qui devait régner sur ce circuit, en ce temps là.

arriveecourse1920.gif

Course sur circuit routier en 1920

LE CIRCUIT DE LA VOIE ROMAINE
.

De mémoire de mon père, qui avait donc entre 13 et 16 ans dans ces années-là, le circuit routier de Carcassonne était situé autour de l’aérodrome de Salvaza (aujourd’hui aéroport de Carcassonne).


On l’appelait le circuit de la voie Romaine car il empruntait une partie de la chaussée déjà construite à cet endroit par les Romains.

Il s’y rendait avec son grand frère Louis, qui avait lui-même une petite moto, comme on peut le voir sur la photo suivante peut-être prise par mon père avant de partir pour assister au Grand Prix de Carcassonne.

louiscamberoque.gif 
Mon Tonton Louis sur sa moto, un air de famille…

Les routes réquisitionnées pour constituer ce circuit entouraient le site de Salvaza.

C’était la mode, lancée en Angleterre, de créer des circuits sur des aérodromes, mais je ne sais pas avec précision quel était exactement le tracé.

Il est possible qu’il y ait eu deux variantes. Suivant le parcours, la distance était entre 6 et 12 kilomètres environ.

Toutefois dans les deux cas, le circuit passait, par la route de Bram (ancienne voie romaine) jusqu’à Herminis et direction Grèzes puis traversait ce village et retour vers Carcassonne par la route de Montréal.
Mais peut-être bien que les courses continuaient par la route après Herminis, puis  tournaient à gauche sur Caux et Sauzens, traversaient ce village puis  prenaient la direction de la route de Montréal et revenaient pour terminer la boucle sur Carcassonne.

 

depart1913.gif
J’imagine les motos franchissant ces petits villages dans la poussière des routes de l’époque et sous le soleil chaud de l’été.

Tandis que du bord des chemins des paysans, des viticulteurs et des enfants portaient un regard amusé sur ces machines qui exprimaient avec toute la rage des moteurs la modernité du monde industriel si loin de leur petit bled.

stfeliu1914.gif

Course à San Feliu de Guixols, en Catalogne vers 1914

 

L’emplacement du circuit routier de Carcassonne

Sur la photo ci-dessous, merci Google Earth, vous pouvez voir les deux tracés possible en rouge. La partie ouest de la ville de Carcassonne apparaît sur la droite de l’image.

Au sud, en bas à gauche, en orange, l’actuel tracé de l’autoroute Carcassonne, Toulouse.

 carcascircuit.jpg

Mon père se souvenait des motos, du bruit et de l’impression de vitesse qu’il avait ressenti depuis le bord de la route.

Et en effet, ce circuit devait être plutôt rapide car il était composé de longues lignes droites.

En 1934 le vainqueur de la course des 350cc, le Belge Félix Poncin, roulait sur une Saroléa 33 c Racing. Une moto qui devait déjà atteindre les 175 km/h en vitesse de pointe.

Et lorsque mon père me racontait ses souvenirs, moi qui rêvais déjà de balancer ma moto dans des courbes comme dans les virages du tracé de l’île de Man,  je me disais qu’un circuit  dans un tel endroit, rien qu’avec des lignes droites, c’était nul et sans intérêt.

Et je ne prêtais pas davantage d’attention à son histoire.

couv-livre-camberoque Mon livre publié en 2013

 

Tout cela se passait avant-guerre :

Il y eut cinq Grand Prix de Carcassonne de 1931 à 1935, dans ces fameuses années trente après le désastre boursier de 1929 qui, comme aujourd’hui, allait engendrer une crise mondiale arrivant d’Amérique jusqu’en Europe… avant 36 et le Front Populaire.
Et notez bien que l’édition du Grand Prix de 1934 devait servir de cadre au Grand Prix de l’UMF, l’Union Motocycliste Française, soit donc, l’équivalent actuel de notre Grand Prix de France  et l’ancêtre de la FFM !

Malheureusement, à cause probablement de cette crise qui engendrait une instabilité politique et économique importante, l’UMF annulait au dernier moment son épreuve mais la course se déroulerait tout de même avec le seul label de GP de Carcassonne.

L’UMF justifia sa décision par le manque d’inscription des constructeurs français qui avaient refusé de faire le déplacement à Carcassonne !

Ils devaient trouver Montléry  plus près ! Sacrés Parisiens, va !

 1931simpsontimbrett.gif
Le Tourist Tropy, autre épreuve routière et déjà mythique ! Timbre édité en souvenir de Jimmie Simpson et ses records

Après-guerre, il semblerait qu’on recourut à Carcassonne en 1951 et peut-être aussi en 1950, pour le 14 juillet, le 12 juin 1955 et à nouveau le 14 juillet 1962.

Je ne sais pas  exactement si ces épreuves ont eu lieu sur le même circuit car je n’ai trouvé à ce sujet que des vagues informations. 

Mais j’en  doute  un peu, car bien que très petit, j’avais 12 ans en 1962, j’y étais et je devrais m’en souvenir.

J’envisage un de ces jours d’aller farfouiller dans les archives municipales de Carcassonne pour voir si je déniche plus d’information et des photos dans la presse de l’époque.

A suivre donc… et si vous avez des informations… merci de me les faire parvenir…la suite de mon enquête avec plein des détails, le résumé des courses et les résultats dans mon livre Le Circuit Oublié

 

 

Depuis que j’ai écris cette page du blog, j’ai trouvé beaucoup d’informations et même fait un livre que vous pouvez commander en souscription :

LE GRAND PRIX  MOTO DE CARCASSONNE I  Aude   dans Circuits. le-circuit-oublie-carcasson

souscription dans Circuits.

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"