The Peugeot of the Marquis of Bonneville

… ou les aventures américaines d’un seigneur de la vitesse et de sa 175 Peugeot de 1952.

par Jean-Paul…

Pendant que le remontage de la Ténor progresse (on attend le retour des pièces chromées), on entend parler de gens qui mènent des projets plus ou moins intéressants et on finit par se retrouver en contact avec eux. Aujourd’hui, je vais donc vous parler d’un gars du Nord, Christophe MARQUIS, et vous allez voir que ça en vaut la peine.

Mais d’abord, il faut que je vous explique comment je le connais.

En fait, ça se limite à quelques échanges de mails sur le ouèbe, et encore un peu par hasard. En Janvier dernier, j’ai reçu par e-mail les bons voeux de Patrick Raphael, (auteur du très recommandable site Curve’n Speed : http://pagesperso-orange.fr/curves.speed/index.html), qu’il adressait à toute une ribambelle de destinataires dont j’ai la chance de faire partie. Et j’ai répondu par la même voie, à la même liste de destinataires, en évoquant, je crois, le sort à venir de ma vieille Terrot Rallye. Et c’est là que Christophe apparaît : il fait partie lui aussi des copains de Patrick, ma petite histoire lui a plu, et il m’a répondu à son tour en me parlant de son propre projet.

Je vous l’ai déjà dit : Internet, pour ce genre de truc, c’est chouette…

Donc, me voilà en contact régulier avec Christophe depuis maintenant 6 mois, car son projet fait partie de ces trucs de longue haleine qui vous occupent pendant pas mal de temps, assez pour avoir le temps de monter un petit site ouèbe, et de diffuser une petite NewsLetter aux bons copains. Et je me suis dit que ça valait la peine de vous faire partager ça…

Dans notre midi, Christophe serait catalogué comme « fada », ailleurs comme « doux rêveur » ou à l’inverse « fou furieux ». Mais il n’est pas tant fou que passionné, et sa passion le pousse depuis plusieurs mois vers Bonneville, un petit bled de l’Utah. Oui, oui, LE Bonneville de la Triumph 650 du même nom, ainsi surnommée pour être passée avec succès par ce lieu mythique où l’on vient battre des records de vitesse sur le Lac Salé.

 

bonnevillesaltflat.jpg

Là-bas, c’est facile : tout droit et… GAAAAZZZZ ! ! !   quoique… 

Après tout, pourquoi pas? me direz-vous… Ainsi l’an dernier, on a bien vu une joyeuse bande de Frenchies aligner  sur le sel ce qui est devenu depuis la Mobylette la plus rapide du monde à 91,384km/h  ! !

20090810010722img0720.jpg

Photo extraite du site http://www.lestriplettesdebonneville.com/

Sans oublier Burt Munro, dont je vous ai déjà parlé, qui, à plus ou moins 70 ans, était lui aussi venu du fin fond de la Nouvelle Zélande pour rouler à près de 300km/h avec son Indian, the World Fastest Indian,
burtmunroindian07.jpg

Comme quoi, tout dépend des prétentions qu’on a…

Christophe connait tout ça, et a donc décidé de reprendre à son tour le flambeau cette année, et ça va se passer dans quelques semaines au cours de la fameuse Bonneville Speedweek  qui se tiendra du 14 au 20 Août prochain.

Reste la question de la machine. Eh bien, ça sera ça, revu et corrigé bien entendu.

dscf6411.jpg

Une Peugeot 175cc de 1952, modèle 176 TC4.

curieux, hein? mais c’est bien 176 et non pas 175, et si quelqu’un peut me dire pourquoi, ça m’intéresse…

En quelques mois l’engin a évolué, et Christophe est arrivé au résultat suivant :

 

christophemarquis2.jpg

 

Au passage, en plus de l’amélioration sensible de l’état de la machine, cette photo permet de découvrir le sourire de Christophe, l’intitulé du projet, et l’adresse du site Internet (http://www.marquisracing.fr/) sur lequel vous trouverez les détails.

Allez, encore une image, presque la même, mais cette fois en couleur

 

peugeotbonnevillemarquis.jpg

La réverbération a rendu Christophe moins souriant, mais ce n’est qu’une apparence momentanée, car il est quand même bien content, la preuve :

numriser000121024x768.jpg
Voici quelques images prises pendant les préparatifs

peugeotbonnevillemarquis2.jpg

 

dscf7028.jpg

dscf68031.jpg

dscf7803.jpg

 

En plus, comme l’affaire se passe aux USA, et que les gens de là-bas ont l’art et la manière de tout rendre plus beau, plus gros, plus fort, plus, plus,.. que n’importe où ailleurs (le fameux « big, bigger, biggest) , il fallait bien qu’il y ait des règles en proportions. Christophe en a un peu « bavé », et a raconté tout ça dans sa Newsletter (http://www.marquisracing.fr/GalerieNl.php ) et aussi dans divers magazines
numriser00011024x768.jpg

Voilà. Avec Charles, on a pensé que ça vous plairait à vous aussi. Et maintenant, je laisse à ceux d’entre vous qui voudraient en savoir plus le soin d’aller explorer le site de Christophe, tout en imaginant que vous êtes naturellement tous avec moi pour lui souhaiter d’aller au bout de son rêve.

Quant à nous Terrotistes, il nous reste à voir de près si on irait pas dans quelques temps essayer de lui piquer le record qu’il va sûrement nous établir, sacré nom d’un chien ! !  Tiens… comme par hasard,… moi aussi j’ai une moto française 175cc des années 50…

 

DERNIERE MINUTE

Ce matin, 2 juillet, dans ma messagerie, un mail de Christophe, très bref : « Elles sont parties » avec la photo ci-dessous de ses machines bien rangées au fond du container qui va les emporter vers Bonneville :

containerbonneville1.jpg

 

 

 

 

 

 


4 commentaires

  1. Mickie dit :

    Finalement, mes archives restant muettes, c’est auprès d’un ami (une bible!) que j’ai trouvé la réponse: Il s’agit d’un coureur Français, du nom de Bouin. Il a couru (et gagné) le Bol avec une 175  »compé-client d’usine privée », c’est-à-dire une machine confiée par l’usine à un privé, ainsi, en cas d’échec, c’est le privé qui s’est planté, et en cas de victoire, c’est la Marque qui exploite les retombées… Souhaitons que grâce à Christophe, Peugeot ait une nouvelle ligne à ajouter sur ses tablettes d’exploits sportifs!

  2. Mickie dit :

    Bon, ami lecteur qui vient de lecter le poulet ci-dessus, je m’excuse pour mon erreur: Ce n’est pas Charles Marandet que je voulais citer, c’est un autre qui a gagné pas mal de courses avec une 175 Peugeot, dont une victoire au bol d’or… Je retrouve le nom de ce gars dans mes atchives. Marandet, c’est les 125 Tobek qu’il fait avancer…

  3. Mickie dit :

    Salut! Encore un qui réalise mon rêve pendant que je rode en pantoufles dans mon salon…Ca m’énerve! Bravo pour avoir osé, avant les félicitations pour avoir réussi, qui suivront, je n’en doute pas! un truc me chiffonne, cependant: cette 175: ce n’est pas une Bol d’Or, mais une 176 TC4 (J’en ai eu une, et révé d’avoir l’autre…)Sur la Bol, l’admission est plus grosse, à 45° par rapport à l’horizontale, et les pots sont des tromblons…La machine est rouge avec une selle biplace noire. pour plus de détails sur cette machine (qui a effectivement gagné le bol d’or), Tapez, comme je ne l’ai pas fait, Charles Marandet sur Google, et vous verrez un autre doux réveur qui a lui aussi réalisé son rêve…  »Per aspera, ad astra! » (Par-delà les difficultés, jusqu’aux étoiles!)

  4. Avant de m’envoler pour Pékin, je ne peux pas résister à mettre en ligne l’article de Jean Paul et je vois que ce matin même il a rajouté la photo des motos de Christophe elle aussi en partance, mais pour Bonneville, dans l’autre sens!
    A bientôt.

Répondre

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"