Moto notre amour : un livre indispensable !

Moto notre amour : La Bible d’Ardenne. 

 

Par Charles Camberoque 

Photos DR Flamarion

                                  

Au début de cet été, un livre qui sort de l’ordinaire a été publié par Paul Ardenne aux éditions Flammarion. 

Précipitez-vous chez votre libraire car ce bouquin passionnant risque d’être rapidement épuisé. Son auteur parle de vous, de nous à chaque page et on ne peut que les dévorer avidement car Ardenne nous transporte dans un  délicieux état de profonde jubilation. 

  rte.gif   Moto notre amour

Paul Ardenne, jeune auteur, mais vieux motard analyse son amour pour la moto. Sa démarche est presque scientifique et il n’oublie rien des sensations qu’il éprouve face, et sur une bécane. Depuis son émoi devant sa première rencontre avec la moto jusqu’à son émotion au souvenir de grands pilotes, nous nous retrouvons totalement dans son récit. Ses sentiments sont aussi les nôtres. Souvent même Paul Ardenne exprime des impressions que nous n’avions formulées que confusément. Une étrange complicité nous lie alors à lui qui nous fait penser : Mais oui, comme il a raison ! Comme il dit vrai, même si parfois il force un peu la note et ne résiste pas a vouloir épater la galerie (jeux de mots). Mais tout motard est toujours un peu frimeur et nous lui pardonnerons en riant de nos travers. Qui n’a jamais regardé son reflet et celui de sa machine dans le reflet des vitrines ? Qui n’a pas fait rugir son moteur en passant sous un tunnel ? 

Par le fait qu’Ardenne s’implique complètement  dans son  récit (qui ressemble à une espèce de confession) il confirme toujours qu’il est des nôtres et cela est très important.

Tout au long du livre Ardenne réhabilite en quelque sorte le motard qui dans notre société apparaît souvent comme  un simple connard, un blouson noir plein de cambouis. On en sait quelque chose, bien que les choses aient considérablement évoluées depuis que faire de la moto est quasiment devenu un acte de consommation qui fait saliver beaucoup de boutiquiers. Les marchands du temple assurément. 

Moto notre amourCe bouquin me semble donc très important et devrait figurer dans tous les ateliers entre les collections de Moto Revue et les revues techniques. Certes, il ne parle pas des machines mais du fonctionnement de leurs pilotes. Et que seraient les motocyclettes sans les motards qui vont dessus ? Le petit monde de la moto avait besoin depuis longtemps d’un tel livre de référence. En le lisant j’ai pensé parfois à Roland Barthes, à sa façon disséquer nos mythes, notre langage et aussi la photographie. La photographie  (qui m’est chère) doit beaucoup a Barthes et la motocyclette devra beaucoup à Paul Ardenne pour cette brillante analyse qui de plus reste simple et sans pédanterie, ce qui ne gâche rien. Il faut dire qu’Ardenne n’est pas un mec ordinaire. L’originalité et la dimension de son récit viennent également du fait qu’il est aussi et surtout un universitaire spécialiste de l’Histoire de l’Art. Un théoricien et critique reconnu qui a l’habitude de s’interroger et d’analyser l’Art Contemporain. Ce qui apporte un poids supplémentaire à ses mots et qui finirait par placer la pratique motocycliste comme une autre dimension de l’art évoluant entre happening, danse, sculpture…etc…Inscrire sa machine et son corps dans un équilibre de trajectoires parfaites ne tient il pas de la chorégraphie après tout ?   

J’écrivais sur ce blog, il n’y a pas très longtemps que le monde des créateurs d’art et celui des concepteurs de moto n’est pas si éloigné. En voici donc une nouvelle preuve.

motonotreamour02.gif

 

Ballencourt 2010


Archive pour 26 août, 2010

Moto notre amour : un livre indispensable !

Moto notre amour : La Bible d’Ardenne. 

 

Par Charles Camberoque 

Photos DR Flamarion

                                  

Au début de cet été, un livre qui sort de l’ordinaire a été publié par Paul Ardenne aux éditions Flammarion. 

Précipitez-vous chez votre libraire car ce bouquin passionnant risque d’être rapidement épuisé. Son auteur parle de vous, de nous à chaque page et on ne peut que les dévorer avidement car Ardenne nous transporte dans un  délicieux état de profonde jubilation. 

  rte.gif   Moto notre amour

Paul Ardenne, jeune auteur, mais vieux motard analyse son amour pour la moto. Sa démarche est presque scientifique et il n’oublie rien des sensations qu’il éprouve face, et sur une bécane. Depuis son émoi devant sa première rencontre avec la moto jusqu’à son émotion au souvenir de grands pilotes, nous nous retrouvons totalement dans son récit. Ses sentiments sont aussi les nôtres. Souvent même Paul Ardenne exprime des impressions que nous n’avions formulées que confusément. Une étrange complicité nous lie alors à lui qui nous fait penser : Mais oui, comme il a raison ! Comme il dit vrai, même si parfois il force un peu la note et ne résiste pas a vouloir épater la galerie (jeux de mots). Mais tout motard est toujours un peu frimeur et nous lui pardonnerons en riant de nos travers. Qui n’a jamais regardé son reflet et celui de sa machine dans le reflet des vitrines ? Qui n’a pas fait rugir son moteur en passant sous un tunnel ? 

Par le fait qu’Ardenne s’implique complètement  dans son  récit (qui ressemble à une espèce de confession) il confirme toujours qu’il est des nôtres et cela est très important.

Tout au long du livre Ardenne réhabilite en quelque sorte le motard qui dans notre société apparaît souvent comme  un simple connard, un blouson noir plein de cambouis. On en sait quelque chose, bien que les choses aient considérablement évoluées depuis que faire de la moto est quasiment devenu un acte de consommation qui fait saliver beaucoup de boutiquiers. Les marchands du temple assurément. 

Moto notre amourCe bouquin me semble donc très important et devrait figurer dans tous les ateliers entre les collections de Moto Revue et les revues techniques. Certes, il ne parle pas des machines mais du fonctionnement de leurs pilotes. Et que seraient les motocyclettes sans les motards qui vont dessus ? Le petit monde de la moto avait besoin depuis longtemps d’un tel livre de référence. En le lisant j’ai pensé parfois à Roland Barthes, à sa façon disséquer nos mythes, notre langage et aussi la photographie. La photographie  (qui m’est chère) doit beaucoup a Barthes et la motocyclette devra beaucoup à Paul Ardenne pour cette brillante analyse qui de plus reste simple et sans pédanterie, ce qui ne gâche rien. Il faut dire qu’Ardenne n’est pas un mec ordinaire. L’originalité et la dimension de son récit viennent également du fait qu’il est aussi et surtout un universitaire spécialiste de l’Histoire de l’Art. Un théoricien et critique reconnu qui a l’habitude de s’interroger et d’analyser l’Art Contemporain. Ce qui apporte un poids supplémentaire à ses mots et qui finirait par placer la pratique motocycliste comme une autre dimension de l’art évoluant entre happening, danse, sculpture…etc…Inscrire sa machine et son corps dans un équilibre de trajectoires parfaites ne tient il pas de la chorégraphie après tout ?   

J’écrivais sur ce blog, il n’y a pas très longtemps que le monde des créateurs d’art et celui des concepteurs de moto n’est pas si éloigné. En voici donc une nouvelle preuve.

motonotreamour02.gif

 

Ballencourt 2010

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"