Motos de guerre .

 

Motos de guerre.

Attention !   Les photographies qui sont sur ce blog ne sont pas libre de droits.  

Ces images sont soumises au copyright et leur reproduction est interdite, sans l’autorisation de leur auteur.

Photos et texte de C Camberoque

 

Cet été, j’ai fait un étrange voyage dans le temps.

Je suis parti en Espagne, sur le front de l’Ebre à proximité du village de Fayo. C’est là, qu’en 1938 les républicains Espagnols ont retenu les troupes de Franco, qui montaient vers le Nord en direction de Barcelone, avant de se faire terriblement battre. Les habitants de cette région, ou le front serpentait sur une trentaine de kilomètres, ont beaucoup souffert de cette guerre civile.

Depuis quelques années des passionnés d’histoire et des collectionneurs de choses militaires s’y retrouvent pour commémorer cette tristement célèbre bataille de l’Ebre.

La guerre à moto -  Photos © copyright C Camberoque - Reproduction interdite

 

Et c’est assez étonnant de se retrouver parmi deux armées qui avec le temps semblent réconciliées…

Obligatoirement…

Mais il faut dire aussi que beaucoup, qui étaient costumés en soldats Franquistes, prévoyaient pour l’année prochaine de s’habiller en Républicains.

 

La guerre à moto -  Photos © copyright C Camberoque - Reproduction interdite

Les troupes factice des Fascistes et celles des Républicains conversent et échangent  dans une allégresse de jour de fête. Tous habillés et armés avec un extraordinaire souci de vérité allant jusque dans le moindre bouton de culotte, le moindre détail.

La guerre à moto -  Photos © copyright C Camberoque - Reproduction interdite

Le rassemblement attire une bourse de costumes militaires, documents divers, armes… etc… Enfin, une sorte de marché aux puces où l’on peut acheter des casques des grenades (désamorcées) ou encore des mitraillettes ou un canon !

La guerre à moto -  Photos © copyright C Camberoque - Reproduction interdite

A moins que votre choix se pose sur une cuisine roulante, mais sans les boeufs qui la tiraient, ou un vélo d’ordonnance…

La guerre à moto -  Photos © copyright C Camberoque - Reproduction interdite

Mais ce qui a retenu mon attention ce fut la présence de motos militarisées avec des side-cars armés parfois de grosses mitrailleuses. Avec la présence de ces machines, la précision historique est moins bien respectée et les motos ne sont pas précisément de cette époque. Mais en découvrant ces engins j’ai pensé qu’il serait intéressant de les montrer sur ce blog.

La guerre à moto -  Photos © copyright C Camberoque - Reproduction interdite

Un cyclo très bien restauré. (Quoique pas de 1938 puisque les premières mobylettes ne sortirons qu’une bonne dizaine d’années plus tard). Mais enfin cela semblait dire que l’on pouvait… aussi… aller à la guerre en mob !

La guerre à moto -  Photos © copyright C Camberoque - Reproduction interdite

Une moderne Oural faisait la fierté d’un collectionneur qui m’expliquait qu’il l’avait acheté d’occasion pour moins de 1500 euros dans je ne sais plus quel pays de l’ex Union Soviétique. Une affaire intéressante soulignait il, qui ne posait pas le moindre problème pour le rapatriement de la bête en Espagne. Il ne m’a pas dit combien de fois, il est tombé en panne, en ramenant l’engin à sa maison.

La guerre à moto -  Photos © copyright C Camberoque - Reproduction interdite

Les femmes présentes étaient très intéressées par les sides.

Une petite promenade sur ces engins ne leur déplaisait pas.

La guerre à moto -  Photos © copyright C Camberoque - Reproduction interdite

S’asseoir à la place d’un vrai faux beau militaire semblait avoir quelque chose d’excitant.

La guerre à moto -  Photos © copyright C Camberoque - Reproduction interdite

Quant à tripoter les mitraillettes, c’était aussi bon que de se serrer tout contre ces soldats-pilotes, probablement aux fortes odeurs de fumée d’huile, de gaz, d’essence, de poudre et de mitraille…

La guerre à moto -  Photos © copyright C Camberoque - Reproduction interdite

Outre les Oural, il y avait des BMW et des bitzas à base de BMW de Dniepr et d’Oural !

Histoire de fiabiliser un peu du côté du moteur.

La guerre à moto -  Photos © copyright C Camberoque - Reproduction interdite 

Pendant cette terrible guerre d’Espagne il y avait aussi des femmes militaires et il faut croire que celles qui étaient présentes à Fayo n’étaient que les petites filles, ou la troisième génération après les valeureuses guerrières.

Leur potentiel érotique en est d’autant plus intéressant à étudier… dirait l’ami Jean Paul !!!

La guerre à moto -  Photos © copyright C Camberoque - Reproduction interdite

Après les femmes, les enfants et un gros bébé était promenés sur l’un des sides.

Un soldat lui prêtait son calot …

… Curieuse coïncidence car dans les derniers mois de la guerre, en 1938, on avait envoyé sur le front des enfants soldats qui avait été nommés : Les troupes de la génération biberon.

La guerre à moto -  Photos © copyright C Camberoque - Reproduction interdite

Pour les troupes de la génération biberon, ce fut un vrai carnage

car ces petits soldats étaient, bien entendu, pas du tout formés pour la bataille;

vu qu’ils étaient encore et surtout des enfants.

La guerre à moto -  Photos © copyright C Camberoque - Reproduction interdite

Un vrai vétéran, encore bien vivant était exhibé et promené dans un side-car.

Certains disaient que cet homme, de plus de 90 ans, a le corps encore tellement plein de mitraille qu’il déclenche les alarmes des portiques de sécurité dans les aéroports.

La guerre à moto -  Photos © copyright C Camberoque - Reproduction interdite

Le vétéran, lourdement médaillé, saluait tout le monde au passage avec cet air important de ceux qui sont habitués à commander et inspecter les troupes .

La guerre à moto -  Photos © copyright C Camberoque - Reproduction interdite

 Encore une fois, tout cela nous éloigne de la restauration de la Ténor…….

 

Ronde hivernale de Rasteau


Archive pour septembre, 2011

Et si on remontait la Ténor ?


Et si on remontait la Ténor ?

 Attention !   Les photographies qui sont sur ce blog ne sont pas libre de droits.  

Ces images sont soumises au copyright et leur reproduction est interdite, sans l’autorisation de leur auteur.

Photos et texte de C Camberoque

Cet été Mickie s’est agrandi…

 Et si on remontait la Terrot Ténor ? Photo copyright C Camberoque Reproduction interdite

… Évelyne et Mickie avaient préparé une petite fiesta pour inaugurer le nouveau local un peu plus grand que le précédent qui lui, reste son entrepôt.

Beaucoup de pièces Terrot sur les étagères et quelques autres machines… Des chantiers pour plus tard…

Et si on remontait la Terrot Ténor ? Photo copyright C Camberoque Reproduction interdite

Et la Ténor, se demandent  plein de lecteurs de ce blog ?

Et si on remontait la Terrot Ténor ? Photo © copyright C Camberoque Reproduction interdite

« Elle est un peu oubliée » !   Disent certaines mauvaises langues…

Je les entends bien. Mais non ! J’avais juste envie de vous raconter d’autres histoires,

de vous montrer des photos de mes archives et autres vadrouilles par-ci par-là …

Pendant que Mickie, (qui de fait, se tape le boulot), vaquait à ses multiples restaurations…

Et le temps passe…Le temps passe…


Et si on remontait la Terrot Ténor ? Photo copyright C Camberoque Reproduction interdite

Revenons à l’atelier de Maître Mickie.

Voyez comme il a rentré des pièces et moteurs jolis !

 

Et si on remontait la Terrot Ténor ? Photo copyright C Camberoque Reproduction interdite

Et puis dans le genre  photo avant et après le traitement-miracle du bon Docteur es Terrot : Voyez le résultat !

Et si on remontait la Terrot Ténor ? Photo copyright C Camberoque Reproduction interdite

Le carénage de phare, une pièce parfois difficile à trouver mais pas compliquée à monter.

Et si on remontait la Terrot Ténor ? Photo copyright C Camberoque Reproduction interdite

Moi, quand je vois un cadre et deux roues sur un établi, je suis déjà  content et je m’imagine sur les petites routes viroleuses.

Et si on remontait la Terrot Ténor ? Photo © copyright C Camberoque Reproduction interdite   

La Ténor de Papamickie surveille l’accouchement, avec forceps, de sa petite sœur.

Et c’est bien pratique de ne pas avoir les archives à consulter pour le montage de petites pièces.

Un coup d’oeil à l’original et c’est bon !

 

Et si on remontait la Terrot Ténor ? Photo © copyright C Camberoque Reproduction interdite

La boîte à outils et le réservoir. Plus beaux que jamais !

Et si on remontait la Terrot Ténor ? Photo © copyright C Camberoque Reproduction interdite

Nickel, la platine moteur !

Et si on remontait la Terrot Ténor ? Photo © copyright C Camberoque Reproduction interdite

Que je rassure certains ! L’amortisseur de la Tenace n’est là que très provisoirement.

Et si on remontait la Terrot Ténor ? Photo © copyright C Camberoque Reproduction interdite

Grâce à un ingénieux bricolage et soudage d’un cric de citröen avec des pattes métalliques Mickie a fabriqué un outil pour placer et positionner sans peine le moteur dans le cadre. Et ça marche ! L’artiste est ravi !

Et si on remontait la Terrot Ténor ? Photo © copyright C Camberoque Reproduction interdite

Le moteur a retrouvé sa place. Je rentre en transe !!!!

Et si on remontait la Terrot Ténor ? Photo © copyright C Camberoque Reproduction interdite

Je ne me lasse pas de regarder ces photos. Des souvenirs reviennent vieux de plus de 40 ans…

Et si on remontait la Terrot Ténor ? Photo copyright C Camberoque Reproduction interdite

Petit serrage.  A l’époque, il n’y avait pas un  boulon que je n’ai pas touché. Je connaissais la position de la moindre pièce. Comme tout cela est loin…

Et si on remontait la Terrot Ténor ? Photo © copyright C Camberoque Reproduction interdite

Le remontage prend forme…

La suite … Bientôt….

Et si on remontait la Terrot Ténor ? Photo copyright C Camberoque Reproduction interdite

Bourse de Limoux 2011

 

Bourse de Limoux 2011

 Attention !   Les photographies qui sont sur ce blog ne sont pas libre de droits.    Ces images sont soumises au copyright et leur reproduction est interdite, sans l’autorisation de leur auteur.

Photos et texte de C Camberoque

 

Chaque année, en été, une bourse est organisée dans la petite ville de Limoux qui est déjà bien connue pour sa blanquette et son carnaval mais aussi pour l’immense panneau de céramique qui souhaite la bienvenue aux visiteurs qui entrent dans cette ville.

Les motards et les passants ont repéré depuis longtemps cette décoration qui est devenu un incontournable repère depuis sa mise en place dans les années 60.  Cette céramique est signée de Jean Camberoque, mon père.

céramique murale de Jean Camberoque à Limoux (Aude) Photo copyright C Camberoque

Non loin de là, la bourse se déroule tout autour et dans le gymnase du cartier de Flassian qui accueille toutes sortes de véhicules anciens… dont des motos.

Bourse de Limoux. Aude France. Photo Copyright C Camberoque. Reproduction interdite

Les clubs de l’Aude sont bien connus pour la qualité des machines qui y sont soigneusement collectionnées et restaurées.

Bourse de Limoux. Aude France. Photo Copyright C Camberoque. Reproduction interdite

J’y ai retrouvé une Ford Vedette malheureusement repeinte d’un rouge aussi violent que celui des pompiers. Cette Vedette m’a rappelé mon enfance puisqu’une voiture identique fut notre première auto familiale.

Bourse de Limoux. Aude France. Photo Copyright C Camberoque. Reproduction interdite

Pas loin de la Ford Vedette, une Excalibur !

Une des premières bagnoles néo-classiques construite, à la mode des années 30 aux États Unis mais au milieu des années 60.

Toutes les vedettes d’alors se faisaient photographier à ses côtés et elle était également utilisée au cinéma.

 

Bourse de Limoux. Aude France. Photo Copyright C Camberoque. Reproduction interdite

Mais à Limoux, pays de vignes et de vin, on collectionne aussi les tracteurs

et on n’hésite pas à les faire redémarrer.

Ça fume et ça fait des  poum poum bien rythmés avant de tourner à un régime normal et néanmoins fort lent qui réjouit les agriculteurs présents en leur rappelant leurs tracteurs d’avant-guerre.

Bourse de Limoux. Aude France. Photo Copyright C Camberoque. Reproduction interdite

Beaucoup de pièces de voitures et finalement assez peu de motos.

Bourse de Limoux. Aude France. Photo Copyright C Camberoque. Reproduction interdite

On trouve à boire et à manger, même si on a 4 pattes !

Bourse de Limoux. Aude France. Photo Copyright C Camberoque. Reproduction interdite

 

Une belle restauration a retenu mon attention : une motobec soigneusement repeinte d’un bleu sublime.

Bourse de Limoux. Aude France. Photo Copyright C Camberoque. Reproduction interdite

 

A l’intérieur du gymnase, un triporteur, moins bien peint m’a également attiré.

Comme j’aimerais me balader sur les petites routes de l’Aude avec mon chien à l’avant !!!

Bourse de Limoux. Aude France. Photo Copyright C Camberoque. Reproduction interdite

 

Beaucoup de livres, documentation et revues.  Comme d’habitude dans ce genre de bourse.

Bourse de Limoux. Aude France. Photo Copyright C Camberoque. Reproduction interdite

 

Pas mal de stands et d’offres,

mais en essayant de toucher un public de collectionneur très large

et en tentant de faire plaisir à tout le monde :

Ne risque-t-on pas… de ne satisfaire personne ?

Bourse de Limoux. Aude France. Photo Copyright C Camberoque. Reproduction interdite

 

sep11affiche.gif

 

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"