Musée de la moto, Andorre.

Musée de la moto, Andorre.

Texte et photos : Copyright  ©  C Camberoque   – Reproduction interdite -

A l’heure ou trois pilotes Catalans sont les trois champions du Monde de vitesse, je tiens à souligner que la Catalogne est le berceau de bien des talents divers et que la politique pour défendre la moto en ce pays donne de bien beaux résultats.

Du coup j’ai décidé de vous amener sans tarder dans un des petits pays Catalan, l’Andorre qui a toujours beaucoup fait pour le sport motocycliste. D’ailleurs notre pilote français Randy de Puniet n’est il pas un résident Andorran vivant dans le village d’Anyos ?

Bon je vous l’accorde ce n’est probablement pas pour la profusion des circuits de vitesse Andorran… Mais enfin…

Musée de la moto, Andorre. dans Circuits. moto-neige-andorre

 

Dans les départements du Sud de la France il est de tradition de « monter en Andorre » régulièrement.

On va y faire ses courses, les fumeurs s’achètent des clopes, les buveurs leur gnôle et les motards toutes sortes d’accessoires, qui y sont à des prix qu’on dit intéressants.

En redescendant tous ces achats vers la France on passe une douane bienveillante avec des frissons de contrebandiers. L’Andorre n’est pas l’Europe !

Il y a une frontière qui apporte une dose supplémentaire de piment à l’aventure, mais il ne faut pas oublier que si les « gabelous » faisaient du zèle, l’économie Andorrane serait en péril. Alors en exagérant pas trop on peut toujours ramener pas mal de choses.

pas-case-an-50 andorre dans Musees

Et puis l’Andorre c’est aussi le ski en hiver, la pêche et les randonnées en haute montagne en été …

…  et quelque soit la saison, toujours de bonnes bouffes et de bon produits Catalans… à condition d’avoir quelques bonnes adresses….

andorre-frontiere-pas-de-la case Collection P Barrabès

Il y a cinquante ans, les villages Andorrans, du Pas de la Case à Andorre la Vieille ressemblaient un peu au Far Ouest : des rues poussiéreuses bordées de boutiques bourrées de produits hétéroclites et de bars.

p-barrabes-andorre

Patrick Barrabès s’en souvient bien , brebis et vaches n’étaient jamais bien loin.

C’était très exotique. Depuis Toulouse il y montait en vacances avec ses parents.

pas-de-la-case1958-andorre Musee-moto

Maintenant, il y a… en plus… des banques…

Je n’y étais pas revenu depuis longtemps et j’ai été stupéfait de voir comme ce pays avait changé. Tout à été restauré, arrangé, aménagé.

Tout est plutôt pimpant dans un style montagnard. Bien entendu le commerce et le business sont roi.

Ce qui est d’autant plus étonnant qu’on ne trouve pas grand chose dans les autres vallées pyrénéennes, qu’elles soient françaises ou espagnoles.

Oui ! Andorre est un paradis fiscal. Une sorte de Hong Kong pyrénéen ! Cela n’a jamais cessé de me surprendre et de me fasciner.

Villes et villages sont devenus de grand centres commerciaux. Les marchands du temple de la consommation sont partout et les clients Rois.

andorre-moto-neige-20101

Malgré tout, on y trouve des coins charmants, surtout lorsqu’on quitte le fond des vallées.

Allez… je vous donne quelques bonnes adresses :

Vous passerez de bons moments à l’hôtel Comas d ‘Ordino ou à  l’Os de Civis, qui est en haute montagne dans une vallée au sud enclave de l’Espagne, ou bien encore au Parador de Canolich, en pleine nature, superbe endroit.

 

route-de-canolich-andorre

La route qui monte à Canolich est un plaisir pour balancer de courbe en courbe.

A Canillo vous pouvez visiter le musée de la moto. On y passe devant obligatoirement.

chapellecanillo-museomoto

Le Museu de la Moto est facile à trouver, sur la route principale à côté de la magnifique église romane de San Juan de Cassella.

On dirait même qu’il est presque installé dans la crypte de cette chapelle de toute beauté !!!

Et là, même si je suis passionné par la moto, je dirais que cette association iconoclaste n’est pas du plus bel effet. Accoler un monument roman de style lombard, du XII ème siècle, à un musée de la motocyclette; même s’il s’agit d’un temple érigé à notre industrie favorite, ne me semble pas une très bonne idée…  Passons …

silvia-amoros-m-moto

Toutefois, lorsqu’on descend dans ce musée, on est très bien accueilli par sa directrice,  Silvia Amoros; dans un local vaste, sympathique, et ou les machines sont bien mise en valeur.

museo-andorra-pl

Les motos sont bien éclairées et disposées dans les 800 mètres carrés de ce local sans être empilées, ni trop serrées.
Elles proviennent des collections de plus de trente passionnés qui les ont mis en dépôt au musée, depuis sa création en 2007.
Un fond de collection permanente est présenté en même temps qu’une exposition temporaire.

daimler

Silvia Amoros me présente avec fierté, la machine la plus ancienne du musée: « Unique modèle connu, me dit elle, et  à vapeur ! « 

sans-titre-1

Actuellement, des machines de trial sont exposées dans l’exposition temporaire.

trial-andorre-musee

J’y retrouve des modèles que j’ai eu… Montessa, Bultaco, mes favorites de toujours…

motobec-trial-m-andorre

Parmi toutes ces machines essentiellement Espagnoles, que dis-je : CATALANES !

Surprise ! Une Motobécane montée en trial.

Je m’empresse de la photographier pour toi, Patrick Barrabès !!!

musee-moto-andorre-2

Plus loin un autre montage étrange  destiné à rouler, ou plutôt glisser sur les abondantes neiges de l’Andorre.

80-honda-pour-neige

 Et puis, toujours dans le genre sauterelle, une petite machine très populaire en Espagne dans les année 60 que l’on peut parfois encore croiser: un 60cc Moto Guzzi Hispania, monté et vendu en Espagne.

Je dédie cette photo à mon ami José et son père qui roulait sur cet engin.

moto-guzzi-hispania

Auprès de cette sauterelle, d‘autres animaux gardent le Musée, comme le splendide Lion de Peugeot constitué de l’outillage de la marque qu’on pouvait voir autrefois chez les marchands d’outils et les quincailleries. Il est surveillé par une étrange bécane aux yeux globuleux, à la face anthropomorphique qui ne manque pas d’attirer mon attention.

animaux-andorrans-

Une Peugeot de 1910 est une des plus anciennes du Musée. Elle aussi a été sérieusement restaurée.

chc_7203

La Peugeot était destinée a entrainer des vélos dans des courses de fond comme la grosse Anzani qui semble être conçue par un ingénieur qui ne connaissait pas l’usage de la courbe pour la partie cycle. La finesse et la légèreté de la Peugeot (1910) contraste vraiment avec la lourdeur et la grossièreté de l’Anzani (1909).

anzani

Toujours dans le genre moto de forgeron rustique, travaillé à la tronçonneuse, un autre machine s’impose: la Böhmerland.

Un machine aussi longue que colorée et à trois places, fabriquée en Allemagne en 1927.

bohmerland-

 Autre machine parmi les plus anciennes et qui sont encore proche du vélo: la Le Rêve, si bien nommée !

le-reve-musee-andorre

Admirez la position du réservoir et le petit moteur sur la roue avant.

bcm

 Une Cleveland, moto américaine de petite cylindrée assez rare sous nos cieux.

cleveland-musée-moto-andorr

 

 Les bécanes françaises sont très présentes.

MUSEE-MOTO-ANDORRE-3

 

Un bel exemple de restauration avec une Saroléa dans sa version avant et après, toujours très spectaculaire et encourageant…

CHC_7248

 

Une Peugeot 515 Hl, une 500cc de 1938 avec un bas moteur incroyable.

peugeot515hl1938

Tandis que les Motobécane et Motoconfort sont rutilantes et avec  quel haut moteur !

motobecane-musee-andorre6

On peut voir toutes ces bécanes de près et y tourner autour pour examiner ou photographier les moindres détails.

triptique

Parmi les bécanes rares une DKW a moteur rotatif , une Zundapp au détail bien profilé et une superbe Majestic

andorra-pl_7222

 Une rutilante NSU fabriquée en Espagne sous la marque Lube attire mon objectif.

nsu-lube

De plus, il faut savoir que  Sylvia Amoros peut organiser des visites guidées et commentées ce qui est très intéressant et apporte un intérêt certain aux curieux de passage qui ne sont pas forcément des collectionneurs aguerris.

yam-dakar

Parmi les machines sportives on peut voir les motos de Cyril Despres.

On  pourrait souhaiter pour le Musée de la Moto d’Andorre,

que le résident Andorran, Randy de Puniet, offre la possibilité  d’exposer une de ses machines de courses …

un geste qui serait bien sympa…

 

 


Archive pour novembre, 2013

Le Prince de Pikes Peak

Le Prince de Pikes Peak

 

Christophe Marquis nous a écrit.

Je vous rappelle qu’on peut lire ses exploits dans une page de ce blog déjà publiée par Jean Paul, le 2 Juillet 2010 : The Peugeot of the Marquis of Bonneville

Christophe est passé de la moto française à la machine japonaise. Il a changé de monture, passant de sa 175 Peugeot utilisée pour battre les records de vitesse à Bonneville à une 650 Yamaha plus récente… mais majeure !

Le Prince de Pikes Peak dans Circuits. christophe-marquis-4

Salut à tous

Vous êtes rentrés des vacances; vous  venez de vibrer devant le Motogp de San Marin; vous  êtes en train de signer votre chèque pour le dernier tiers provisionnel (pas drôle); vous commencez à penser aux longues soirées d’hiver dans l’atelier à limer des copeaux d’alu pour préparer THE BRELE OF 2014 …. Vous êtes murs pour recevoir un compte-rendu complet sur les Extraordinaires Aventures d’un XS dans le Colorado.

A ce stade la CNIL vous informe que vous pouvez poursuivre votre apéro et envoyer ce mail sur le fichier « indésirable ».

Bon, vous pouvez aussi m’inviter à votre apéro et why not consacrer un peu de temps à lire ces lignes qui vont essayer de vous faire vivre une année de folie, de passion, de doute, pour finalement aboutir à un nouveau défi, encore plus improbable …

la-650-yam-de-marquis Pikes Peak dans Circuits.

Il était une fois…un 650 XS bien pourri, sans carte grise, affublé de pièces diverses et d’origines inconnues (notez le pluriel) qui pensait couler une paisible retraite dans la Somme…mais Hollywood veillait et les Rules de Pikes Peak aussi. Elles se connectèrent sur l’araignée qui sommeille au fond de ce qui me sert de cerveau et une fois la catégorie définie (en Franco Ricain dans le texte : S’inscrire en Vintage à Pikes Peak), cette pôvre moto qui n’avait rien demandé se retrouva démontée, sablée, repeinte, affublée de plaques numéros découpées à l’arrache dans des panneaux de chantier et exhibée au salon Moto Légende de  Vincennes fin 2012.

caissse-de-fer

Pour avoir l’air « racing » elle adopta, elle se pacsa avec des éléments d’origine douteuse: des jantes de Harley, un allumage électronique, un guidon Dirt, une coque du même nom … Environ une vingtaine de personnes la remarquèrent dont la moitié avec un sourire condescendant.

mise-en-caisse-

Mais le défi était lancé, la « com » aussi : 4305 stickers au couleurs de Pikes Peak ( merci  Watrelot pub), des pneus ( merci Nord Moto Service) des pièces moteurs ( merci Yamaha Motor France )  vous trouvez que ça fait cérémonie des Césars ?  Ouais, mais sans eux …..

paquet-de-yam

Et puis l’hiver amena son lot d’effroyables doutes, d’angoisses existentielles, de sièges incessants chez les casseurs, chez les tourneurs fraiseurs, chez Momo… qui a passé un dimanche après-midi à meuler un té de fourche qui ……………….ne servira à rien ; à essayer d’adapter ces put…..d’étriers de freins de R1 sur cette  sal….de fourche de mer….qui finira par se fendre; ces nuits à scruter les photos sur le sites officiel de PPIHC pour tenter de vérifier les montages autorisés ou non ( ah la loupe… merci Windows) et enfin le mois de Février où les organisateurs me demandent mon palmarès en courses de côte… Connaissent pas le Mototour ? Bien entendu tout est réservé ( avion, hôtel…) encore un grand moment de solitude jusqu’à la délivrance du sésame final : Engagé !!!!

Comme le budget est pas trop mal parti à ce moment-là, l’euphorie règne ( la moto est en pièces, aucun essai n’a eu lieu, je n’ai visualisé la course que sur Internet) j’accepte la proposition de partager un containeur avec d’autres concurrents français, sans faire attention que sur une interprétation différente du règlement la moto partira deux ( DEUX ) mois plus tôt que prévu !!!!!

650-yam-ch-marquis

Comme depuis mon crash à Magny Cours, la Providence va venir gérer cette aventure, en la personne des Amis de la Moto (Eric et Robert) qui vont prendre en charge la fin de la préparation. C’est-à-dire tout reprendre à zéro, dépouiller des épaves, adapter des pièces, remuer ciel et terre pour trouver des couronnes, des freins, des chaines et remonter le tout avec des rondelles qui passent au micron près, mais qui, bien-entendu ne permettent aucune tolérance d’adaptation. Le tout en ce charmant printemps nordiste (ah les nettoyages mains en cassant la couche de glace du récipient d’eau chez Eric dehors, entouré des plaques tombales  « A mon défunt mari » !!! L’atelier est chez un ex-fossoyeur) … Rock and Roll

8-10-bbac3

Mais un mardi de grâce de l’an 2013 (Avril pour être précis) la machine de guerre qui devait atomiser tout ce qui roule sur la montée mythique du Colorado fut prête… Coup de kick, ça va mieux avec de l’essence : Elle tourne !!! Un peu chaotique, mais elle tourne et après une vidéo (qui deviendra un collector), sur 5 mètres dans le jardin d’Eric, direction vers une séance d’essai digne du Motogp: les contreforts de Mouscron (Royaume de Belgique: hauteur : au moins 156  mètres d’altitude. Routes repeintes par les bolides américains. Euh les tracteurs flamands) et l’HORREUR ABSOLUE, elle avance pas. Débriefing de l’état-major du HRC (H altitude Racing Corporation): les gicleurs ; comme il ne nous manque qu’environ 4223 mètres pour comparer avec Pikes Peak c’est facile). Encore plus facile puisque j’ai dans ma poche pour servir de modèle d’achat l’un des deux gicleurs du XS … Donc elle tourne sur UN gicleur, bonne bête …. On en rit après, vous pouvez en rire, mais ce mardi soir-là  autour de la moto recouverte de boue, on en menait pas large.  Si les Ricains savaient !!!

marquis-pikes-peak-2013

Une semaine après dans sa belle caisse de récupération (merci Kawa Roncq) la brave XS (qui n’avait rien  demandé) descendit vers Montpellier puis s’envola vers l’Amérique  (clin d’œil  à ma femme).

Lundi 24 Juin. Colorado Springs. Formalités administratives terminées. XS récupéré la veille : J’en suis fier, moi le fan de Dirt depuis ma tendre enfance, il me plaît, avec son compte-tour décalé (un symbole de mon team ? ) son aspect dépouillé, sa finesse. Et puis j’ai respecté les Rules: Vintage : donc moteur stock et partie cycle « upgradée ». Pour la sécurité : donc fourche et freins modernes ; tu parles de Suzuki  GS de plus de 20 ans donc 19 à dormir dehors et train arrière de Suzuki 250 Gamma… Peur de rien !!

846-

Enfin un tout petit peu quand les autres concurrents de ma catégorie sortent leurs motos des camions :  des réplica AHRAMA  (Championnat US de Dirt) : cadres Shell ou Champion , finition Factory , pneus retaillés et elles sentent bon les chevaux !!

Petite boule au ventre (tu parles) et direction le contrôle : d’entrée c’est mal engagé : le look, l’aspect, la finition ça leur plait pas ; bon dialogue avec recours aux plus grandes bassesses : «  vous comprenez, elle sort de deux mois de containeur donc l’air salin la rouille ………….. » Bon OK mais limite , faudra mettre du polish ; bien entendu, du OUATOR s’il le faut M’sieur ; ensuite les freins : ( ah bon, l freine en course de côte ? zéro humour le Chief Inspector )  ya une seule plaquette à l’avant !!!! pas grave tu vas au magasin du coin et t’en mets une deuxième …… Ben oui mais ya pas la place ou alors faut virer une entretoise, deux rondelles… Grand moment de solitude, on se regarde les yeux dans les yeux, je fais mon regard numéro 846, «  Tu comprends c’est pour ta sécurité. Oui mais j’ai fait des bornes pour être là, c’est un rêve de gosse » Et là,   nouveau miracle (je vais renommer le XS «  Lourdes Yamaha ) mon maître-cylindre ultramoderne ISR sauve la mise, en gros : avec un tel matos, ça doit freiner  YES  YES YES YES YE

montee-pikes-peak-marquis

Et comme à Bonneville en 2010 pose du sticker magique : TECH APPROVED    petit nouveau moment de doute  (encore un) c’est pas une course d’amateurs..tiens c’est qui ce Frenchie en Pigeot ?

Une ou deux bières plus tard au motel (superbe accueil d’Erik). Une nuit courte car les essais commencent à 5 h du matin donc debout à deux heures (TWO O ‘CLOCK IN THE MORNING, zavez bien lu). On monte en camion avec les potes, les sides suivent par la route, le soleil se lève, la montagne se découvre en se parant de superbes reflets, le rêve prend forme, c’est beau non ?  Et on part tous ensemble pour cette première montée non chronométrée … Tiens c’est quoi ce bruit de crécelle ? Ah ! Ben, les motos électriques, qui doivent se signaler par sécurité… OH T’AS BIEN LU ?  TU DORS CHER LECTEUR ? les motos électriques, ben, elles passent à gauche, à droite, et y sont ou les autres ?   LOIN ! je suis largué. POINT BARRE.

essais-1

Bon, c’est normal, ils sont du coin (lol) ils connaissent. Moi je rode les gicleurs (relol). On verra à la seconde montée… Avant la seconde montée faut descendre et là, très légèrement énervé, je coupe le robinet d’essence et fait toute la descente au point mort avec tout juste assez d’énergie pour aller de virage en virage. Donc poussette  (ah, oui, c’était la séance haute : 4305 mètres, très léger stress, le cœur prêt à exploser : un grand moment de plus dans mon disque dur à ranger avec certaines montées en 1990 au Touquet avec un 490 YZ sans embrayage, une arrivée de nuit au Mototour dans les Alpes après une gamelle dans la route des grands cols et le retard pris au départ du premier run à Bonneville avec la Peugeot).

pikes-peak-2013-

Puis ce fût trois fabuleux jours d’essais qualificatifs A ME FAIRE LARGUER et à me dire :

1)      Ça m’apprendra à respecter à la lettre les Rules

2)      Qu’est-ce-que je fous là ?

3)      Si je suis pas qualif je ………………..

Anecdote extraordinaire le dernier jour : je décide de tout donner (c’est-à-dire de débrancher complètement et  s’il le faut de casser mais au moins de m’en tirer avec les honneurs) je fais le troisième temps de la première séance, en limant botte et repose-pied et, bien entendu arrivé en moteur fumée partout, la fourche pisse, le moteur claque et, dans la descente, il s’arrête… .Bon le grand Philosophe Christophe MARQUIS s’arrête dans l’herbe sous un léger cagnard, avec une légère haine, et arrive une photographe japonaise (très légère aussi 40 kgs) qui m’explique qu’elle bosse pour un canard japonais branché sur les XS de collection et qu’elle est ravie de me voir stoppé là et qui me mitraille sous tous les angles…… Plus tard au motel, je lui expliquerais que sa joie et la mienne à ce moment précis avaient peu de chances de se rencontrer.

montee-pikes-peak-

Je suis remorqué (enfin poussé) jusqu’au parc fermé, retour au motel, démontage, et découverte d’un très léger dépôt de crasse dans les cuves, du bien entendu au trop grand temps de préparation; l’essentiel est atteint : QUALIF !! PREMIER FRANÇAIS (voire Européen) à prendre le départ de PIKES PEAK et BONNEVILLE … Belle revanche sur l’accident et deux rêves de gosse de réalisés.

marquis-pikes-peak-arrivee

La suite : classique : superbes moments d’amitié avant Marc La Noue , multiple vainqueur en Vintage avant le départ ; une première partie de montée correcte, la seconde encore pire (erreur d’avoir mis de l’essence qui va bien sur un moteur non adapté) et au final 6 ou 7 temps de ma catégorie : une très longue attente au sommet, et surtout une descente FABULEUSE  au milieu de tous les fans qui nous tapent dans les mains et nous remercient !!!!d’être là

lautre-pigeot-de-pikes-pea

Merci à tous ceux et celles qui ont acheté des stickers, merci aux partenaires et aux sponsors, merci aux teams Français, merci à Bébert et Gazelle d’avoir adopté la XS et de lui faire visiter la France…

et… RENDEZ-VOUS EN 2016  POUR UN NOUVEAU DEFI : PIKES PEAK ET BONNEVILLE AVEC UN XS ULTIMEMENT PREPARE (ça se dit ultimement ?) ET MODIFIE ENTRE LES DEUX COURSE AVEC POUR OBJECTIF : AU MOINS PODIUM DANS LE COLORADO !!!!!

p1796069414-6

Si vous pensez que l’aventure est dangereuse… essayez la routine…

elle est mortelle !

Merci !!

 

 

tour-du-monde-en-harley

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"