Le circuit oublié : Publié !

Le circuit oublié est publié !

 

Le livre sur les Grand Prix de Carcassonne au siècle dernier, dont je vous parle depuis quatre ans, est publié.

Mon ami et complice Jean Paul Bonnecaze, qui m’a fait le plaisir de l’éditer, vient de m’apporter les premiers exemplaires.

Je suis absolument ravi !

Nous avons présenté pour la première fois Le Circuit Oublié au Salon Auto Rétro de Nîmes et l’accueil y a été formidable.

c-camberoque

Vous avez apprécié ce blog ,  vous devriez aimer mon bouquin …

Pour commander ce livre qui est encore qu’à 39 euros … vous pouvez me contacter sur ce blog ,

ou à :

jipe-motosanciennes@sfr.fr

c camberoque-et-jp bonnecaze

 

Samedi 25 et Dimanche 26 Janvier nous l’avons présenté à la Bourse de Bram

dans l’Aude, non loin de Carcassonne.   

 

maria-et-jean-paul-bonnecaze

Jean Paul et Maria Bonnecaze qui ont déjà édité de nombreux bouquins sur le Critérium des Cévennes et beaucoup d’autres…

… étaient à Bram avec notre nouveau livre.

 

le circuit oublie couverture

Outre le texte qui retrace fidèlement l’histoire des courses à Carcassonne de 1931 à 1935 avec ses péripéties politico-économiques qui furent nombreuses;

vous trouverez une sympathique préface de Patrick Barrabès.

p-barrabes-et-c-camberoque

Présentation du Circuit Oublié au salon du livre de Balma avec Patrick Barrabès.

 

Il y a également, des dessins de José Sales Albella fait d’après les photographies  de presse de l’époque.

Des documents historiques et des photos anciennes et modernes…

Vous pourrez aussi lire les résultats des courses, les listes des engagés et plusieurs autres activités motocyclistes dans l’Aude…etc…

le circuit oublie 1

Dans un premier temps nous avons choisi de diffuser ce bouquin par des circuits courts (comme pour les productions de l’agro alimentaire!!! ).

Par conséquent il sera disponible,  avant tout sur les bourses, les manifestations ou nous le présenterons et sur INTERNET.

Une bonne occasion pour se rencontrer ! 

Vous pouvez d’autre part, le commander et vous le recevrez par la poste contre remboursement. Bien entendu, par la suite,  il sera plus cher en librairie.

Alors ne tardez pas, car  il n’y en aura pas pour tout le monde !!!

le circuit oublie 4

 

le circuit oublie  3

 

le circuit oublie 2

 

le circuit oublie 5

 

le circuit oublie 6

 

le circuit oublie 7

 

le circuit oublie 8

 

le circuit oublie 9

L’impression est remarquable et c’est important pour un livre qui comprend  200 pages et 300 illustrations.

Jean Paul Bonnecaze a fait un remarquable travail de mise en page et d’édition.

le circuit oublie 10

Vous avez apprécié mon blog, vous devriez aimer mon bouquin …

Pour commander ce livre qui est encore qu’à 39 euros … vous pouvez me contacter sur ce blog ,

ou à :

jipe-motosanciennes@sfr.fr

 

Ou bien par courrier postal  :  Contacter les éditions à :

Les Communications de la Clastre

30120 Rogues

 

Le livre, à votre demande, sera envoyé contre remboursement. Frais de poste en plus.

Salon-de-Nimes-auto-retro

 Pour ceux qui ont réservé Le Circuit oublié, depuis longtemps, nous ne vous oublions pas mais la jaquette personnalisée est encore en cours de fabrication.

Vous devriez recevoir le tout dans quelques jours.

 

 

 

 

 

 


Archive pour janvier, 2014

Bol d’Or : Le Mans 1974

Bol d’Or : Le Mans 1974

 

Texte et photos de C Camberoque.     Reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

 

2014 /1974 : Quarante ans !

Flach back :  Un matin radieux  de septembre :

Mais, c’est le Bol aujourd’hui, non ?

Et si on y allait ?

Bonne idée !   Et comme il est tôt, nous arriverons peut être pour le départ.

Aussi tôt dit, nous partons sur notre 650 Yamaha.

 

Bol d'Or : Le Mans 1974 32-bol-dor-1974158L’équipage N° 32 d’Arana et Perez sur Norton 850 terminera 22eme

Montpellier, Le Mans d’une traite, et nous arrivons presque au moment du départ. Belle moyenne !

Bénie soit cette époque sans limitations de vitesse. Nous avions roulé pendant le quart du temps total de la course de 24 heures, pour parcourir de notre côté  un peu plus de 700 kilomètres.

En arrivant tout de même fourbus, la petite tente canadienne est montée à quelques dizaines de mètres de la piste sur le parking de la grande concentration ou se retrouvent des motards venus de la France entière et même de plus loin. Le vrombissement des machines en course et celui de ceux qui continuent d’arriver nous bercera pendant toute la nuit… avec le bruit de la pluie qui tombera pendant quelques heures.

Pendant la nuit je me lève plusieurs fois pour aller sur le bord de la piste voir tourner les machines dans les faisceaux de leurs phares.

Puis, petit matin lumineux. Les brumes nocturnes se dissipent sur le circuit.La ronde musicale continue.

 

La photo ci dessus, n’est pas prise au Mans mais cela y ressemble … Sauf qu’à la concentration du Mans, il y avait des milliers de motos et de motards…

bol-74-affiche-medailles

… Nous en avons ramené une médaille chacun, que nous avons précieusement conservé depuis 40 ans.

 

Bol-1974-Pano

Sur la photo, ci-dessus, on peut voir de gauche à droite la BMW N°61 de Knight et Evans qui terminera 15è.

Puis la Kawa N°7 des vainqueurs Godier et Genoud  suit la Guzzi N°35 de Riva et Guazzola qui sera classée 19è.

Tandis que la Dholda 810 d’Orban et Stinglhamber terminera à la 6e place.

 

bol-1974

L’aspect assez cool des pilotes a bien changé depuis cette période. Sur la photo ci-dessus, on a l’impression qu’on est dans une balade dominicale et que les motards se racontent des blagues en roulant.

Ce n’était pas le cas pourtant car l’équipage de la 21 terminera 11eme sur cette JAP-JPX pilotée par Poulet et Lahonde.

Tandis que sur la machine N° 28, Desheules et Meilland seront classés 17eme sur leur Kawa 900.

 

copyright-camberoque-bol74

La machine N° 29, une Honda 860 pilotée par Debrock et Chemarin qui sont pourtant de vieux habitués des courses d’endurance, laisse la porte ouverte et la 750 Honda de Roland et Julliard N°54 passe en s’excusant de la main. La 29 finira 3 eme, tout de même, tandis que la 54 sera classée 14 eme.

Malgré cette panne, et la longue poussette qui s’en suivit la Norton 830 de Davis et Desnos terminera classée 18eme.

 

g-genoud-bol-74

Les compères Godier et Genoud ont fait une course régulière et finalement très méthodique, ci dessus, Genoud, ci dessous Godier en plein freinage.

godier-bol-d-or-74 copyright Camberoque

Ils termineront à la première place sur leur Kawasaki 1000.

genoud-1974-bol copyright Camberoque

La préparation de leur machine était assez exemplaire, gage d’une grande fiabilité.

Il me semble aussi me souvenir qu’ils se donnaient également les grands moyens…

 

huget-ruiz-bol-74- copyright Camberoque

Huguet et Ruiz pilotaient une Japauto 950 et termineront classés 5 ème.

Huguet avait un casque qui se distinguait au premier coup d’oeil avec ces bandes noires et blanches. Je crois que je n’ai plus jamais vu une telle décoration aussi simple et originale.

 ruiz-huget-bol-74-Copyright Camberoque

Gros plan sur la 950 Japauto avec Ruiz au guidon.

La forme de ce carénage était tout aussi unique et originale que le casque de Huguet.

 

 4motos-bol-74 copyright Camberoque

En haut :  N° 49 Fougeray et Rouge sur Laverda 1000 (13eme) et à droite, N° 54 Roland et Julliard Honda 750 (14eme)

En bas : N° 24 Maison et Vial sur BMW 900 (9eme) et à droite, N° 6 Ravel et Peyre sur Kawasaki 900 ( 8eme)

 

47-BOL-D'OR-1974 Copyright Camberoque

Honneur aux derniers classés de ce Bol 1974 :  Cholet et Mathieu sur leur Kawa 900, ils seront les 23 eme.

59-bol-d-or-1974 copyright Camberoque

Quant à l’équipage, Burki / Van der Veken, sur leur 750 Honda, ils n’auront pas de chance et ne finiront pas classés…

… mais en photo sur mon blog… quarante ans plus tard !!!

 

choukroun-guili-bol74

La Kawasaki Kings N°16, de René Guili et Gérard Choukroun avait occupé la tête pendant une dizaine d’heures de ce Bol jusqu’à la chute de Guili dont on peut voir les traces sur le carénage.

Après avoir pris 11 tours de retard sur les premiers Choukroun et Guili remonteront pour finir à la deuxième place.

 

 29debrock-chemarin1974 copyright Camberoque

Sur leur Honda 860 Debrock et Chemarin, deux pilotes qui ont l’habitude de courir ensemble, termineront 3eme.

 

7-a-genoud-bol-1974 copyright camberoque

Tandis qu Alain Genoud file vers la victoire chaussé de pneus racing, ce qui n’était pas très courant en endurance à cette époque.

Ah ! Comme je regrette de ne pas avoir photographié Michel Rougerie qui courrait sur une BMW officielle avec H Dahne, mais qui abandonnaientt avant que je ne sorte mes appareils photo…

Il y avait aussi cette année-là, Félix Casabona sur une 750 Ducati. J’aurais aimé l’avoir photographié, lui aussi, en souvenir de notre rencontre sur le circuit de Nogaro à la fin des années 60, ou il tournait avec une Ossa et moi avec ma Bultaco. J’avais pu le voir…mais surtout de dos…

 

arrivee-bol-d-or-1974 copyright Camberoque

Même Johnny Haliday était à l’arrivée, sûrement délégué à l’arrosage au champagne. On peut le voir sur le podium avec Georges Godier et Alain Genoud ainsi qu’une horde de photographes et caméraman qui se disputent le meilleur angle…mais pour la photo cette fois.

Le Bol 74 avait été une grande course rassemblant 100 000 spectateurs et un ministre, nous dit Bike 70.

Ne manquez pas d’aller sur l’excellent site de Bike 70 ou vous retrouverez des informations sur cette course et beaucoup d’autres.

Voir à : http://www.bike70.com/bol1974.html

 

 

pub-livre circuit-oublie

Barcelone Auto Retro

Barcelone Auto Retro   

 

Par J Segura, JM Galindo et C Camberoque

 

A Barcelone, une grande foire de véhicules anciens se déroule début décembre, chaque année.

Joan Segura et son ami Jose Maria Galindo s’y sont rendus et nous offrent une visite grâce à la série d’images qu’ils m’ont envoyées.

1 fiat-guzzi-1

Une splendide Fiat de course des années 30  et une bellissime 250 Guzzi type Rallye, Milan-Tarente  de 1951, ont retenu l’objectif de nos deux amis.

La Ossa 500 Yankee suivante est tout aussi intéressante.

Visiblement un modèle destiné au marché américain probablement pour les courses de désert comme la Baja 1000.

2ossa-500-yankee-2

Joan Segura précise : Cela fait 30 ans qu’existe cette foire Auto Retro.

Comme tous les ans, j’y suis allé avec mon ami JM Galindo. Nous avons toujours un appareil photo sur nous, alors nous t’envoyons nos images…

14  3becanes14

J’achète essentiellement des livres et des revues, mais j’aime surtout voir et photographier les  motos et les autos d’exception.

8lotus-j-clark9-

Cette année a été très intéressante malgré le prix de l’entrée qui coûtait 15 euros. Ce qui n’a pas empêché qu’en quatre jours de foire, il y a eu, 60 000 entrées !

9 rols-11

 Ce salon a lieu au pavillon de la Foire de Barcelone situe au pied de Montjuïc, près de la place d’Espagne. Il comprend trois espaces distincts, l’un sur la place de l’Univers et les deux autres dans les pavillons, tout à côté.

10 lamborgini-13

Il y a une partie luxueuse avec des revues et des livres et surtout des autos et motos à des prix… pour millionnaires !!!

13 metisse-12

L’autre partie est plus destinée aux fanatiques et aux passionnés de restauration.

On y trouve des pièces neuves, d’occasion, des machines d’atelier, de l’outillage et bien sûr des bécanes à retaper.

12 3ducati-7-

Mon ami JM Galindo, qui a un blog sur Internet, et qui est co-auteur du livre « Ducati Mototrans, la Historia déportiva » s’intéresse plus précisément à celles fabriquées en Espagne par l’usine Mototrans.

galindo-ducati-mototrans

« Ducati Mototrans » : Le livre dont JM Galindo est co-auteur est hélas épuisé mais sera prochainement ré-édité, on en reparlera…

Le Blog de J M Galindo sur les courses de côte en Espagne est à voir et à lire à : http://carrerasencuesta.blogspot.com.es/

3 jaguar-3

Parmi tous ces véhicules d’époque, deux visiteurs chics, célèbrent le mariage improbable de Marilyn et Mister Been…

 Comme pour certaines machines, ils ne sont pas les originaux mais des copies soignés…

 4 visiteurs-sosies-4

… Habituellement on peut les rencontrer devant le Musée de la Moto de Barcelone où ils posent sur des machines anciennes pour la joie des visiteurs qui se prêtent à leur jeu, le temps d’une photo.

 5 3-roues-5

La Morgan tricycle avec un moteur V twin de 1900cc qui développe 115 cv, pour un poids de 500 kg, me plait beaucoup.

Ses performances : 200 km/h et de 0 à 100 en quatre secondes et demi, ne me semblent pas trop excessives.

Par les temps qui courent rouler avec cette Morgan sur les petites routes tortueuses et souvent sans radars, doit être un bonheur total.

Rêvons…

 7 montesa-8-

Bien entendu je continue de rêver sur cette petite Montesa… sur laquelle j’aurais tout de même du mal à caser ma carcasse !

6 bultaco-tss-6- 

… Et alors, devant cette si belle Bultaco TSS, je rentre en transe !!!

Celle dont j’ai toujours rêve depuis un demi siècle !

Bien sûr… j’ai eu une Metralla kitée, mais ce n’est pas la même chose…

 15  francaises-15-

Quelques machines françaises de petites cylindrées étaient exposées et à la vente, Motobécane, Monet Goyon, entre autres.

16 terrot-850-16

Plus loin, une grosse et rutilante Terrot bicylindres de 1936. Un bien bel attelage très joliment restauré pour une machine pas très courante.

Ce qui m’intrigue est la décalcomanie sur le réservoir d’huile qui indique 850, alors que Terrot n’a produit ce modèle qu’en 750. Le cartel de présentation indique bien, pourtant, 750 cc !

 Un gros réalésage peut être ?

 Qui peut nous expliquer ?

terrot-750-ou-850

 

J’ai gardé le meilleur pour la fin :

 C’est cette splendide affiche d’Auto Retro 2013 que le peintre Argentin Barcelonais, Juan Carlos Ferrigno a créé spécialement pour ce salon.

affiche de juan carlos ferrigno autoretro-barcelona-2013

L’affiche célèbre les 90 ans du circuit de Terramar et la victoire du pilote Tazio Nuvolari qui s’était illustré sur ce circuit en 1923.

 Voir mon article d’octobre dernier à la page sur Terramar :

Le circuit de Terramar

En conclusion, je crois qu’il ne faudra pas manquer la prochaine édition de ce salon qui, de plus, devrait intéresser particulièrement les amateurs de machines Ibériques car pour leur restauration, on y trouve des pièces en quantité. Tout y est  disponible et paraît-il à des prix avantageux. Cette année, malgré la crise, il y a eu plus de ventes que jamais.

 

N’oubliez pas le premier week-end de Décembre : Tous à Barcelone…

            

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"