En passant par Malaucène…

En passant par Malaucène…

Ventoux Classic 2014

 

Par C Camberoque.  

 

 Suite à un petit séjour sur le merveilleux Mont Ventoux alors que nous redescendions vers la plaine, la route était bloquée par une course.

Et surprise, c’était la montée  historique Malaucène/Mont Ventoux qui s’y déroule depuis 5 ans. 

 En 2011 j’avais fait plusieurs pages dans ce blog sur ce rassemblement.

Malgré cela je n’étais pas au courant, d’ou ma surprise, n’ayant pas reçu des nouvelles des organisateurs.  

 

Voir : Retour au Mont Ventoux 2011   et  Side-car et kart à Malaucène 2011

 

Donc, profitant de cet arrêt forcé, tout de même bien agréable pour moi, je décidais illico d’aller prendre quelques photos de l’arrivée,

en haut de la côte de Malaucène. 

Montée de Malaucène 2014 Ventoux classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Ventoux classic
© C Camberoque

 La partie haute de cette côte est intéressante car plus rapide que les premiers virages du bas ou les pilotes ne sont pas aussi chauds que leur machine.

La preuve cette photo ou trois pilotes se sont rattrapés. Si l’on en croit l’ordre de départ : Alain Armeni sur sa Godier Genoud semble s’être fait rejoindre par la Laverda de Christian Suhr tandis que les deux premiers sont talonnés par la petite Honda RS de Claude Volet. Comme quoi les grosses bécanes lourdes même avec des chevaux ne sont pas des plus efficaces dans se genre de virolo. Bon, bien entendu le pilote n’y est pas pour rien et n’oublions pas que ce n’est pas une course, mais une simple montée.

 

Montée de Malaucène 2014 Ventoux classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Ventoux Classic
© C Camberoque

 Beau passage de Michel Panfil sur une bécane comme je les aime, une 650 Honda café-racérisée.

Superbe travail. Cela me donne des envies, moi qui ai une 500 Honda XLR inutilisée,mais qui pourrait me permettre une telle transformation.

Ceci dit l’ailettage du cylindre me semble bien généreux pour un simple 650…Si vous en savez plus … Dites moi !

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

 Beaucoup de motos me font rêver, mais alors, les Bultaco beaucoup plus que toutes les autres.

Quand je vois une Metralla, des dernières qui soient sortie de l’usine, je rentre en transes !

D’autant plus que celle d’Alain Cacchioli qui était inscrite en 350 à Malaucène, est une machine rare.

Je croyais que l’usine n’avait construit que quelques prototypes dans cette cylindrée de 350 !

Dans tous les cas, 250 ou 350, elle était superbe cette Bul !

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

A  proximité du parc des participants (puisqu’il n’y a pas de coureurs ici!) on fait les vérifications techniques.

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic

© C Camberoque

 Oui !  La TZ de François Coste sonne bien ! Et elle est belle !!!

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

 Quelque chose me dit que cette rare Jawa et la sublime Norton ne vont pas tarder à se retrouver en photo dans notre hebdo préféré …

Trouvez l’indice…

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

Ce que j’aime à Malaucène se sont ces machines coursifiées. Elles le sont parfois sur des bases d’engin assez modeste, comme certaines petites cylindrées ou d’autres sans grande valeur, mais transformées par des mécaniciens de talent elles se métamorphosent en de véritables merveilles.

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

 Mais alors cette Honda rouge et la Norton verte sont pour moi comparables à de gros bijoux, des œuvres d’art qui n’ont rien à voir avec les « autres motos », celles que nous ventent et vendent à longueur de colonne la plus part des magazines, supports publicitaires.

Ces  machines, ces œuvres là, sont en plus, mobiles ! Mais oui, elle roulent ! Ce ne sont pas des motos de salon et leurs pilotes se livrent à de véritables chorégraphies en les balançant de courbes en courbe, en équilibre sur le fil de la trajectoire.

Rien n’est plus beau !

Ce n’est pas étonnant que le Gugenheim, le plus grand musée d’art contemporain de la planète ait consacré aux motos une grande exposition en présentant les bécanes sur des socles, comme des sculptures.

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

 Tous les éléments pour un moment de bonheur sont là : cuir, casque, gants, moto… et attendent le « maître de cérémonie ».

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

 Un couple d’organisateurs ouvre le bal. Et ils envoient les bougres !

Admirez le style   »descente au prochain arrêt »,  du second.

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

Une Suzuki équipée d’une caméra filme sa montée. Cet équipement semble devenu indispensable pour apprendre et réviser les trajectoires en attendant le prochain passage.

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

 Chacun fonce à sa main finalement sans soucis pour un chrono et un classement qui viendrait imposer sa dictature.

Cela engendre une certaine philosophie : le simple bonheur de rouler sur sa belle machine et de balancer de courbe en courbe.

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

 Henri Gallo monte tranquille sur sa belle Triumph T 140, probablement un des derniers modèles si j’en juge par le disque à l’avant.

 Jacques  Parodi a un pilotage nettement plus incisif sur sa tout aussi belle Norton Weslake. 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

 Tous les styles sont là, du genre classique type gendarmerie à celui qui rend hommage à Pasolini.

Peu de référence cependant à celui de Marquezlorenzopedrozarossi.

Quoique, j’ai pas tout vu…

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

 Erreur de direction ?

 On trialise ?

 Non, panne de batterie ! 

 

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

Encore une bonne surprise pour moi que la rencontre fortuite avec Christian Heckmann (2 fois vainqueur du GP du Maroc en 500 dans les années 60/70)

dont j’ai déjà parlé dans ce blog à l’occasion des articles sur la moto au Maroc et  Moto Légende à Dijon.

Voir :  La moto au Maroc: c’est Melhaoui !

et : Les coupes Moto Légende 2010 : Atmosphère

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

 Superbe Barigo  en action, pilotée par Laurent Negra.

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

 Joli passage de Jordane Negra sur une Honda RS.

Après le père le fils. La moto en famille, ça c’est beau !

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

 Les Yamaha TDR de Fabrice Duffault et Jean-Claude Lagier semblent particulièrement bien adapté a ce type de route.

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

 En haut de la côte on attend sagement pour la descente… et puis une autre montée.

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

 Shandra Ariel balance sa 1000 Kawa ZR avec un plaisir évident…

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

… tout comme David Gardon sur sa Yam SZR

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

 En montant plus tranquillement, un organisateur surveille la route et la bonne fin de la dernière séance avant midi.

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque 

 Redescente vers la source de Grozeau l’apéro et un bon repas au vin rosé de Provence.

Non ! Pas trop de vin de Provence…

… il y aura encore plusieurs montées dans l’après midi.

 

Montée de Malaucène 2014 Ventoux classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Ventoux classic
© C Camberoque

 Et puis c’est repartit pour un petit concert joué en 6 cylindres par Hervé Genty sur Benelli 900 Sei,

accompagné par Marc Ducloy  qui interprète une belle  remontée sur sa Ducati 900 SS. La référence à Verdi est évidente, c’est beau comme de l’opéra !

Un bonheur pour les oreilles !

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

 Beau passage pour Jean Pierre Saligne qui cherche la route avec son genoux gauche. Il y a encore un peu de marge…

 

 Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

 Si l’on en croit encore les numéros de départ, Laurent Gaudillat et sa Honda Bol d’Or met les gaz dans les derniers mètres car il vient de rattraper et dépasser Gilles Bourjaillat qui semble tout dépité sur sa Le Mans.

 

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic  © C Camberoque

Montée de Malaucène 2014 Mont Ventoux Classic
© C Camberoque

 J’ai passé un bon moment. Je regagne ma voiture en me disant que peut être l’an prochain…

…avec ma petite Benelli coursifiée… je reviendrai…

mais pas pour faire des photos !

 

pub-livre circuit-oublie

 

3-motoclassica-barcelona

 


4 commentaires

  1. Vous en avez de la chance d’avoir une telle Bultaco !
    J’ai eu une 250 Metralla avec le Kit América (que partie cycle hélas).Je rêve encore de cette machine et du bruit de son moteur.
    A plusieurs reprises j’ai eu envie de monter une 360 un peu comme celle qui a gagné les 24 heures de Montjuïc.
    Cela fait parti des projets…Mais il me faudrait plusieurs vies…
    Merci pour votre commentaire.

  2. Cacchioli Alain dit :

    Bonjour, super reportage, merci pour les souvenirs d’une excellente journée que vous faites ressurgir.
    En ce qui concerne la Metralla 350 GT, comme vous l’avez mentionné, c’est bien une des deux machines construite en pré-série par Bultaco, pour ce qui est des 250 GT au maximum 500 auraient été construites.

    Ca fait plaisir de rencontrer des personnes qui apprécient cette marque, relativement inconnue en routière, c’est ce qui me motive à la faire rouler dans ce genre de manifestations, de temps à autre elle doit partager la « vedette » avec ses cadettes Metralla 250 GT, 125 Streaker et Metralla 250 GTS.

    Je remercie le MC2A pour leur accueil et organisation.

    Cordialement

    Cacchioli Alain

  3. Merci pour votre message qui me rassure et me fait plaisir car pour moi aussi cela représente un certain, disons « travail » que d’écrire et publier un véritable reportage écrit et photographié (et pas seulement de mettre n’importe quelles photos en ligne, sans même les choisir, comme on peut voir souvent).

    Mon blog existe depuis Mars 2008, j’y écris un nouvel article régulièrement toutes les 2 semaines en moyenne. Parfois quelques amis y écrivent aussi. C’est entièrement bénévole et la satisfactions des lecteurs qui y laissent des petits commentaires me motive et m’encourage à continuer.

    Ceci dit je fais cela par plaisir comme vous aussi, du moins je le suppose même si votre organisation représente un investissement colossal et admirable.

    Merci de me tenir informé et merci aussi pour votre invitation pour l’année prochaine.

  4. Pierre FAURE dit :

    Bonjour, Merci pour les belles photos. Mais je voudrais revenir sur l’introduction à l’article. Je suis le Président de MC2A, le club qui organise depuis 5 ans cette manifestation sur laquelle vous étiez venu faire un reportage -apprécié – et des photos -très belles – en 2011.
    Compte tenu du travail important que représente cette organisation, nous ne pouvons pas contacter toutes les personnes qui sont venues faire des photos lors des manifestations précédentes.
    Nous nous occupons en priorité des pilotes pour être surs d’avoir chaque année un plateau intéressant avec des machines hors du commun.
    Par contre, dès le début de l’année, des informations, régulièrement mises à jour, sont en ligne sur notre site et nous envoyons des courriers à tous les magazines spécialisés (revues et internet) pour que notre épreuve figure dans leurs différents calendriers.
    Donc, tous les amoureux des machines sportives anciennes et classiques peuvent savoir quand notre épreuve aura lieu et qui y participera.
    Je souhaite que l’an prochain vous ne soyez plus surpris et si vous voulez participer, vous serez le bienvenu.
    Par ailleurs, je vais mettre en lien votre article sur notre site.
    Cordialement.
    Pierre FAURE, Président de MC2A

Répondre

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"