Après l’été, le temps des Rétrofolies …

Après l’été, le temps des Rétrofolies …

 

Après un été de rencontres dont je vous parlerai sur ce blog, dans les futurs mois, c’est la rentrée avec une manifestation sympathique :

Les Rétrofolie’s  qui se dérouleront à Béziers en ce mois d’Octobre.

 

retrofoliesinstallation-0151

Je serai présent le samedi et le dimanche sur le stand des éditions  JPé.

Un stand proposé et aménagé par Jean Paul Bonnecaze l’éditeur bien connu lui même et quelques amis passionnés comme lui.

retrofolies-beziers-2014

Dès le mercredi avant la manifestation, l’aménagement des stand avait commencé.

J’y ai apporté le bitza  Motobécane, prêté par Jean Louis Barthez, et ma 125 Térrot Ténor.

retrofolies-installation-0149

 

 

Mais avant tout, je dois vous dire que pendant cet été deux articles sur mon livre Le Circuit Oublié, ont été publiés

dans La Vie de la Moto et Moto Légendes.

 

article-m-leurette-lvm2014

 

Michel Leurette qui avait été le premier journaliste a parler de mon blog dans la presse spécialisée a visiblement apprécié également mon bouquin

et je le remercie ici pour ses encouragements passés et présents.

 

article-moto-legende-2014

 

Avec mes amis Jean Paul Bonnecaze, l’éditeur de mon livre  Le circuit oublié  et Patrick Barrabès, grand spécialiste et collectionneur des Motobécanes, nous serons présents au salon  Rétrofolie’s avec quelques machines et nos livres respectifs que vous pourrez vous faire dédicacer.

 

livres-barrabes-et-cc-salon

Le salon de Béziers se déroulera les 10, 11, 12 Octobre.

Sur ce salon Rétrofolie’s  vous pourrez découvrir toute sortes de machines de collection auto et moto,

mais aussi vélos, jouets et caisses à savon, entre autres… Ainsi que plusieurs  animations.

Pendant la durée du salon et à plusieurs reprises, je ferai une mini conférence ou je parlerai du Circuit Oublié de Carcassonne.

 

bitza-motobecane-barthez

Mon ami Jean Louis Barthez exposera une moto en cours de restauration et qui est un bitza des années 30/40.

« Elle a été trouvée dans la région du Mont Ventoux et a probablement participé a cette course de cote car elle était préparée pour ce type de course, trés populaire en ce temps là.

Elle est équipée d’un moteur 350 Jap culbuté. Le cadre est d’origine Motobécane M2.

Le train avant a la particularité d’être équipé d’une fourche Motobécane avec un double tambour. La boite est une Staub 3 vitesse au pied.

Cette machine dont on ne sait pas grand chose était probablement celle d’un coureur ou d’un concessionnaire de l’époque. : Un bitza sur base Motobécane ! »

 

 

Vous verrez également à Béziers, le vélo prototype dont les suspensions ont été conçues par Eric Jaulmes en 1937/1938.

plan-velo-e-jaulmes

 

Patrick Barrabès signera ses nombreux livres et présentera des machines de sa collection comme le vélo suspendu d’Eric Jaulmes ingénieur de Motobécane.

vélo-suspendu-

Mais aussi Patrick nous fera découvrir … et entre autre… une moto unique la B1V4.

b1v4-motobecane

 

Au sujet de cet unique prototype Motobécane  B1V4 de 1946 Patrick Barrabès nous dit : 

  »Cette étude, amorcée par Marcel Steinbach, a débutée en 1941 par la réalisation d’un bloc moteur deux temps de 100 cc, le GR44.

Avec sa boite à 3 rapports et sa transmission primaire par pignons hélicoïdaux, les grandes lignes étaient jetées.

 1945, Eric Jaulmes reprend cette étude qui devient B1V3, toujours 100 cc.

En 1946, alors que la « Z » à moteur 4 temps a entamée sa carrière commerciale, le petit bloc deux temps, dans l’ombre du bureau d’étude  gagne 25 cc, adopte la partie cycle de la Z46C et devient B1V4. Il a conservé sa particulière boite à vitesse à « bain de graisse » et son baladeur entrainé par rampe hélicoïdale que nous trouvions déjà en 1941.

Cette conception déjà ancienne a probablement empêché sa mise en production.

Cet unique prototype, malgré un kilométrage conséquent, est en parfait état de marche. A son guidon, nous avons la sensation de conduire un bon … outil de travail, bien dans l’esprit Motobécane. La poussée est 20/25 % plus franche que celle d’un D45 et la souplesse omniprésente dés les plus bas régimes.

Récemment reconstitué et remis en route, après soixante cinq ans de silence, il n’a pas encore été possible de mesurer toutes les performances de cet attachant modèle.

Ce sera fait prochainement. »   

terrot-tenor-de-cc-

 

Bien entendu vous pourrez, en plus de beaucoup d’autres choses, découvrir à Béziers ma 125 Terrot Ténor, la vedette de ce blog !

 

camberoque-montlhery-2012

 


Autres articles

Répondre

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"