L’atelier de Jean Marc Gomez

L’atelier de Jean Marc Gomez

 

Texte et photos : Charles Camberoque

 

 Il faut être un initié pour trouver l’atelier de Jean Marc Gomez, caché dans un tout petit village au pied des Cévennes. 

jm gomez agones140

 Ce petit bouclard est tout le contraire des concessions rutilantes de Paris, de Montpellier, enfin, des très grandes villes…  

… ou parfois, parfois, non seulement on a l’impression d’entrer dans une bijouterie, mais aussi d’être immédiatement classé :

Comme bon client potentiel friqué; ou trop vulgaire motard fauché.

jean-marc-gomez-agones-

 En Agonès, presque en haut de la rue Haute, il n’y a qu’une rue qui monte fort et haut. Vous  ne pouvez pas vous tromper !

Là, vous trouverez Jean Marc Gomez dans sa maison et son atelier,construits en vieilles pierres dans un temps où plutôt qu’à moto, on montait à cheval.

 

 cependant, avant de filer vers Agonès, il est conseillé de prendre un rendez-vous à l’avance. 

C’est ce qu’avait fait l’ami Barthez avant de m’amener faire la connaissance de Jean Marc.

jm gomez agones 24

 Jean Marc n’est pas sectaire et il peut faire la mécanique de toutes les machines, qu’elles soient européennes ou… exotiques.

Par-ci, par-là, une Norton, des Yamaha, Suzuki et Honda, une Guzzi. Tout se répare.

 Mais ne lui parlez pas des motos américaines qui ne l’inspirent pas trop… 

Quoique…

jm gomez agones40 

 Jean Marc a passé sa vie dans le milieu de la moto et plus précisément de la moto de course.

Ayant vécu en Nouvelle Calédonie tout jeune,  au cours d’un voyage en bateau qui l’amenait de Métropole à Nouméa

il avait rencontré pendant la traversée un passager et sa Triton, qui lui, allait installer là-bas un garage auto-moto. 

Le voyage durant alors 40 jours Jean Marc avait sympathisé  avec ce bonhomme qui l’engageât à l’arrivée. 

Ainsi dès ses 15 ans il apprit la mécanique.

le-chien-de-jean-marc-gomez-

Plus tard son patron lui donna la Triton.

Jean Marc la revendit aussitôt pour acheter un billet de retour en France.

Son envie de se perfectionner en mécanique et de venir courir en Europe était très forte.

jm gomez agones144

  Il courra sur 125 BPS/Aspes.

Avec cette machine il se souvient avoir gagné une course à Karland.

Il évoque son classement scratch dans une course de côte à Navacelle dans le Gard devant tout le monde de la course de côte moto…

et il y avait les kadors car c’était une course qui comptait pour le championnat de la montagne ! 

 

 Attention ! Vous comprendrez maintenant pourquoi Jean Marc est toujours redoutable à suivre sur les virolos cévenols. 

 

jm gomez agones147

 Une dizaine d’année après ses courses en petite cylindrées Jean-Marc reviendra à la compétition avec un ami.

Ils prépareront une Ducati pour participer au 600 milles du Castelet qu’ils finiront sur le podium.

jean-marc-gomez-ducati

A la fin de cette saison ils gagneront le championnat en catégorie 2 soupapes.

En ayant terminé la plupart des courses dans le top-ten, y compris devant des machines plus puissantes et avec 4 soupapes.

jm gomez agones42

 Jean Marc évoque aussi une course à Nogaro ou il avait fait une pige sur une SPQ … mais il vous racontera …

 A la fin des années 70, il monte à Ganges une boutique moto et karting.

Puis il travaillera comme chef d’atelier chez Kawasaki à Montpellier. 

jm-gomez-agones143

 Nous évoquons des amis d’autrefois dont certains sont disparus comme Olivier Chevallier.

olivier-chevallier

 Jean Marc avait partagé des moments de bonheur avec Olivier sur les circuits …

… mais il garde aussi des souvenirs douloureux,  comme le décès de ce dernier.…      

Pour perpétuer sa mémoire à Nogaro, Jean Marc prendra la tête de la course revêtu des couleurs et du casque d’Olivier.

jm gomez agones38

 Des petits souvenirs, des figurines,  des images sont accrochées aux murs, entre ses outils.

Tous ses enfants sont aussi en photo dans l’atelier et lui tiennent compagnie.

 On voit que Jean Marc est un homme de cœur.

jm-gomez-agones-norton- 

 Et justement « les chiens font pas des chats ». Deux des fils de Jean Marc, Arnaud et Olivier ont ouvert depuis plusieurs années, un atelier dans lequel ils préparent et construisent des autos de courses pour toute sortes de clients qui courent en endurance, de la France à la Russie en passant par Miami et les Etats Unis. 

 atelier-freres-gomez

 GC Auto est situé à Lézignan la Cèbe, près de Pézenas.

Leurs créations automobiles sont de beaux protos équipés pour la plus part de gros moteurs V8 de Corvette installés dans des châssisqu’ils fabriquent et carrossent avec le plus grand soin.

Leur atelier est magnifique tout comme leurs créations.

 Vous ne serez pas étonnés lorsque je vous dirai qu’ils hébergent et travaillent avec notre ami  Eric Offenstadt ….

Mais je n’en dirai pas plus… 

atelier-des-freres-gomez-_7940

 

On en reparlera…

… c’est une autre histoire…

 

Jean-Marc-Gomez462

 

 

pub-livre circuit-oublie


Archive pour décembre, 2014

La FF de Jean-Louis

La  Formule France de Jean-Louis

 

Après avoir titré F3, les puristes s’offusquent et précisent que c’est une Formule France …

Formule qui a succédé à la F3.  

Pourquoi pas … ça coûte pas, cher comme disait l’autre… je modifie donc le titre.

fr-de-jean-louis-

 Texte et photos de C Camberoque

Formule 3 de Jean Louis-1

  Ce sacré Jean–Louis m’étonnera toujours !

Il  a un véritable don pour découvrir des machines anciennes, autos et motos, qui, une fois restaurées, sont de véritables bijoux.

 

Formule 3 de Jean Louis0375

La semaine dernière, il m’a présenté sa dernière acquisition dans le garage qu’il fréquente avec ses amis.

Grâce à lui, grâce à eux, j’ai réalisé que dans la restauration de ces mécaniques, comme dans les voyages, l’important n’est pas d’arriver à la destination.

L’important, c’est le cheminement, ce sont tous ces moments passés avec les copains, tous réunis avec pour objectif l’espèce de re-création d’une machine éteinte depuis longtemps.

L’achèvement ne représente pas forcément le seul but… Bien que ce soit plaisant à la fin de rouler avec ces engins.

Ce qui compte le plus ce sont les rêves, et le joyeux labeur que déclenchent  ces autos, ces motos, pendant tout ce temps où d’épaves on cherche à les faire passer à objet de collection.

Ce qui compte le plus, ce sont tous ces instants partagés, réunis fraternellement, ensemble, autour de ces beaux objets d’art. Oui, d’ART !

 

jean-louis-un-saint-homme-et-

Et quel endroit formidable, que ce repaire, pour quelqu’un comme moi qui aime l’atmosphère de ces ateliers de subtiles mécaniques !

Impeccablement rangé, tout y est propre et à sa place. On n’est pas dans n’importe quel garage. C’est évident.

Plusieurs passionnés y travaillent sous les bienveillantes  lumières d’un mécanicien de talent :

J’ai nommé, le grand maitre André Daniac.

 

Formule 3 de Jean Louis051

Donc, la dernière trouvaille de Jean Louis est une monoplace !

Elle a passé quelques décennies,  abandonnée dans un garage, sous les toiles d’araignées, au fin fond de la Catalogne.

Il est difficile de reconstituer son historique; mais il se murmure qu’un grand pilote de  F1, malheureusement disparu, l’aurait pilotée …

 

formule 3 de jean louis0323

Les Formules 3, puis plus tard devenues F France étaient des monoplace de compétition qui sont apparues dès la fin de la guerre 39/45 en Angleterre.

 

Formule 3 de Jean Louis-moteur-et-chassi 

Au début, elles étaient équipées de petits moulins de moto,  des monos de 500cc.

Puis évoluèrent avec des moteurs divers de 1000cc 4 cylindres, qui les ont remplacés pour trouver plus de chevaux. 

 

Formule 3 de Jean Louis0312 

Plus tard certaines de ces monoplaces ont évoluées  équipées par des moteurs encore plus gros, plus puissants, pour faire des courses de côte. Et plus tard aussi elles sont devenues des Formules France. Mon vieil ami Serge Barry de Carcassonne a écumé les courses de côtes de notre région dans les années 70, avec une de ces monoplaces.

 

Formule 3 de Jean Louis0315 

Les courses de F3 ont été pendant longtemps un passage obligé pour les pilotes qui visaient la F1.

 

Formule 3 de Jean Louis0314 

D’un poids inférieur à 500 kg, elles dépassaient tout de même les 150 cv pour atteindre une vitesse d’environ 240 km/h.

 

Formule 3 de Jean Louis-3 

Le moteur bien fatigué, sur l’acquisition de Jean-Louis, n’est déjà plus d’origine.

Il va être changé par un bon Renault 1600 reconditionné et préparé par Jean Louis et ses amis dans ce merveilleux grand atelier d’Alexandre Grard, le propriétaire des lieux, qui est, lui aussi, un grand collectionneur.

 

Formule 3 de Jean Louis0329 

Paul Bardon, est l’un des 4 mousquetaires du volant, expert du pied à coulisse, géologue retraité, mécanicien éclairé… et lui aussi collectionneur passionné.

 

formule 3 de jean louis0321 

Dans ce garage, tous s’entraident et mettent la main dans le cambouis…

(Comme dernier arrivé, je suis nommé sous arpète, postulant honoraire, délégué à la machine à café).

Paul vient aussi dans cet atelier pour partager des grands moment d’amitié tout en peaufinant deux de ses voitures, une MG A superbe et une Alfa cabriolé 2600.

 

 CHC_0377

Paul est passionné par toutes les belles mécaniques.

Il est intarissable lorsqu’il raconte comment il a fabriqué un prototype d’hydroglisseur pour les bergers de Lozère qui devaient livrer leur lait.

Ainsi sur un hydroglisseur, ils pouvaient franchir les étendues de neige, même après les fortes chutes qui sont fréquentes en hiver.

Paul est tout aussi captivant lorsqu’il parle de l’avion qu’il a construit… et avec lequel il vole dans le ciel languedocien.

 

André Daniac 0335 

André Daniac  est le « patron ».

C’est l’expert qui a une solidissime expérience. Puisqu’il a été mécanicien pour la Formule 1 et pour le championnat du monde des Rallyes.

En plus, les Porsche, Jaguar et BMW n’ont plus de secrets pour lui.

 

Formule 3 de Jean Louis_0337 

André est le bienveillant conseiller pour la restauration de cette monoplace comme pour l’ensemble des mécaniques qui passent par ce garage. 

 

Formule 3 de Jean Louis0341 

La mise en place du nouveau moteur va nécessiter pas mal de petites modifications sur le châssis et la fabrication de platines de fixation.

 

formule 3 de jean louis0352

L’alignement et le centrage du moteur se font en se basant sur l’axe du vilebrequin.

 

formule 3 de jean louis presentation-moteur- 

Avant de partir au sablage, un premier montage à blanc sera utile.

 

formule 3 de jean louis0355

Une grande précision est indispensable pour prévoir les supports moteurs.

Des pièces pour ajuster le tout seront confiées au tourneur fraiseur.

 

andre daniacformule 3 de jean louis_0374 

La perspicacité et la vista du maitre sont nécessaires pour cette délicate opération.

 

formule 3 de jean louis_0363 

Ce châssis est un GERCA fabriqué dans la région parisienne vers 1969.

 

formule 3 de jean louis gerca

Gerca était un petit constructeur parmi plusieurs autres dont Martini, Techno,  Grac.

 

formule 3 de jean louis 0364 

Le nouveau moteur un 1600 Renault récupéré sur une R12 Gordini est un modèle qui équipait les Formules Renault de l’époque.

 

nativite formule 3 de jean louis_0366 

Noël approchant nous avons, ci dessus, une belle scène de nativité !!!

Les Mousquetaires deviennent Roi Mages !!!

 

formule 3 de jean louis0372 

Alexandre, pour célébrer l’évènement, nous fait un solo de disqueuse afin de supprimer quelques aspérités du moteur gênantes et inutiles.

A mon grand désespoir il ne fait pas d’étincelles … ce que j’attendais pour faire la photo…

 

moteur-en-place- 

Moyennant un minimum de modifications, le moteur s’incrustera parfaitement dans ce châssis dont la généreuse triangulation est impressionnante..

 

 Je laisse là cette sympathique équipe de joyeux drilles en me promettant de revenir bientôt … inspecter leurs travaux…

 

La suite dans un prochain numéro…

 

 

 

Invitation : dédicace du Circuit Oublié

article-m-leurette-lvm2014

 

J’ai le plaisir de vous inviter à nous rencontrer autour de mon dernier livre Le Circuit Oublié,

ce samedi 6 décembre où je vous accueillerai de 10h à 12h30 et de 15h30 à 18h

à la Maison de la Presse de Carcassonne, 76 rue G Clémenceau.

 Ce livre, sous forme de roman historique, retrace l’histoire des Grand Prix  motocyclistes de Carcassonne sur le circuit qui a existé autour de Salvaza de 1931 à 1935, ainsi que les diverses péripéties politiques, économiques et sportives qui ont marqué cette période pleine de rebondissements.

Je serai particulièrement heureux de vous présenter et de vous dédicacer cet ouvrage abondamment illustré et documenté qui, de plus, bénéficie d’une très belle mise en page et impression.

A samedi j’espère !

 

Michel Leurette écrivait  au sujet de ce bouquin dans La Vie de la Moto :  

 « … Son livre est magique et fait revivre à l’aide de Joseph, l’adolescent fictif que Charles Camberoque aurait voulu être à l’époque les Grand Prix de Carcassonne… » 

Dans Moto Légendes : 

« Ce livre est différent, fascinant, une sorte de roman historique très documenté et très bien écrit. Il y a du Pagnol là-dedans ! »

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"