L’atelier de Jean Marc Gomez

L’atelier de Jean Marc Gomez

 

Texte et photos : Charles Camberoque

 

 Il faut être un initié pour trouver l’atelier de Jean Marc Gomez, caché dans un tout petit village au pied des Cévennes. 

jm gomez agones140

 Ce petit bouclard est tout le contraire des concessions rutilantes de Paris, de Montpellier, enfin, des très grandes villes…  

… ou parfois, parfois, non seulement on a l’impression d’entrer dans une bijouterie, mais aussi d’être immédiatement classé :

Comme bon client potentiel friqué; ou trop vulgaire motard fauché.

jean-marc-gomez-agones-

 En Agonès, presque en haut de la rue Haute, il n’y a qu’une rue qui monte fort et haut. Vous  ne pouvez pas vous tromper !

Là, vous trouverez Jean Marc Gomez dans sa maison et son atelier,construits en vieilles pierres dans un temps où plutôt qu’à moto, on montait à cheval.

 

 cependant, avant de filer vers Agonès, il est conseillé de prendre un rendez-vous à l’avance. 

C’est ce qu’avait fait l’ami Barthez avant de m’amener faire la connaissance de Jean Marc.

jm gomez agones 24

 Jean Marc n’est pas sectaire et il peut faire la mécanique de toutes les machines, qu’elles soient européennes ou… exotiques.

Par-ci, par-là, une Norton, des Yamaha, Suzuki et Honda, une Guzzi. Tout se répare.

 Mais ne lui parlez pas des motos américaines qui ne l’inspirent pas trop… 

Quoique…

jm gomez agones40 

 Jean Marc a passé sa vie dans le milieu de la moto et plus précisément de la moto de course.

Ayant vécu en Nouvelle Calédonie tout jeune,  au cours d’un voyage en bateau qui l’amenait de Métropole à Nouméa

il avait rencontré pendant la traversée un passager et sa Triton, qui lui, allait installer là-bas un garage auto-moto. 

Le voyage durant alors 40 jours Jean Marc avait sympathisé  avec ce bonhomme qui l’engageât à l’arrivée. 

Ainsi dès ses 15 ans il apprit la mécanique.

le-chien-de-jean-marc-gomez-

Plus tard son patron lui donna la Triton.

Jean Marc la revendit aussitôt pour acheter un billet de retour en France.

Son envie de se perfectionner en mécanique et de venir courir en Europe était très forte.

jm gomez agones144

  Il courra sur 125 BPS/Aspes.

Avec cette machine il se souvient avoir gagné une course à Karland.

Il évoque son classement scratch dans une course de côte à Navacelle dans le Gard devant tout le monde de la course de côte moto…

et il y avait les kadors car c’était une course qui comptait pour le championnat de la montagne ! 

 

 Attention ! Vous comprendrez maintenant pourquoi Jean Marc est toujours redoutable à suivre sur les virolos cévenols. 

 

jm gomez agones147

 Une dizaine d’année après ses courses en petite cylindrées Jean-Marc reviendra à la compétition avec un ami.

Ils prépareront une Ducati pour participer au 600 milles du Castelet qu’ils finiront sur le podium.

jean-marc-gomez-ducati

A la fin de cette saison ils gagneront le championnat en catégorie 2 soupapes.

En ayant terminé la plupart des courses dans le top-ten, y compris devant des machines plus puissantes et avec 4 soupapes.

jm gomez agones42

 Jean Marc évoque aussi une course à Nogaro ou il avait fait une pige sur une SPQ … mais il vous racontera …

 A la fin des années 70, il monte à Ganges une boutique moto et karting.

Puis il travaillera comme chef d’atelier chez Kawasaki à Montpellier. 

jm-gomez-agones143

 Nous évoquons des amis d’autrefois dont certains sont disparus comme Olivier Chevallier.

olivier-chevallier

 Jean Marc avait partagé des moments de bonheur avec Olivier sur les circuits …

… mais il garde aussi des souvenirs douloureux,  comme le décès de ce dernier.…      

Pour perpétuer sa mémoire à Nogaro, Jean Marc prendra la tête de la course revêtu des couleurs et du casque d’Olivier.

jm gomez agones38

 Des petits souvenirs, des figurines,  des images sont accrochées aux murs, entre ses outils.

Tous ses enfants sont aussi en photo dans l’atelier et lui tiennent compagnie.

 On voit que Jean Marc est un homme de cœur.

jm-gomez-agones-norton- 

 Et justement « les chiens font pas des chats ». Deux des fils de Jean Marc, Arnaud et Olivier ont ouvert depuis plusieurs années, un atelier dans lequel ils préparent et construisent des autos de courses pour toute sortes de clients qui courent en endurance, de la France à la Russie en passant par Miami et les Etats Unis. 

 atelier-freres-gomez

 GC Auto est situé à Lézignan la Cèbe, près de Pézenas.

Leurs créations automobiles sont de beaux protos équipés pour la plus part de gros moteurs V8 de Corvette installés dans des châssisqu’ils fabriquent et carrossent avec le plus grand soin.

Leur atelier est magnifique tout comme leurs créations.

 Vous ne serez pas étonnés lorsque je vous dirai qu’ils hébergent et travaillent avec notre ami  Eric Offenstadt ….

Mais je n’en dirai pas plus… 

atelier-des-freres-gomez-_7940

 

On en reparlera…

… c’est une autre histoire…

 

Jean-Marc-Gomez462

 

 

pub-livre circuit-oublie

 


Un commentaire

  1. Eric dit :

    Bonjour, je viens d’avoir Jean-Marc au tel car je cherche des pièces Bmw moto et de fil en aiguille on a discuté de notre « passion » pour la mécanique et on est resté bien une heure au téléphone !!! Ce monsieur, que je ne connais pas encore, a l’air d’être un personnage. Je sens que ma moto ira faire un petit tour du côté d’Agonès histoire de se faire régler commenil faut…

    Eric.

Répondre

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"