Bultaco is back !

Bultaco is back !

 

Par C Camberoque, photos de J Segura

 

Une nouvelle exposition a été installée au musée de la moto de Barcelone.

Voir ce musée déjà présenté à : Expo : Le circuit de Montjuïc. et Musée de la moto de Barcelone. Partie II

Cette nouvelle présentation nous permet de revoir la formidable collection de machines de courses produites par cette marque mythique qu’est Bultaco.

bultaco-rapitan-1 

Comme il est précisé dans l’exposition, Bultaco est né en 1958 de l’esprit rebelle de Paco Bulto, une figure des plus charismatique de l’histoire de la moto espagnole.

En désaccord avec Monsieur Permanyer, le créateur de Montesa pour qui il travaillait, Bulto démissionne afin de créer sa propre marque.

Depuis les années 75/80 la marque Bultaco avait disparu.

Mais les machines ont toujours été très prisées par les collectionneurs et fanatiques comme moi, de la marque au pouce levé.

paco-x-bulto 

Aujourd’hui, la grande information, que l’on peut apprendre dans cette exposition, est la mise en production prochaine d’une nouvelle Bultaco.

Une machine électrique qui fera renaitre la marque jamais oubliée.

La Bultaco Rapitan existe déjà sous forme de prototype.

C’est un bonheur que de voir à nouveau le nom de Bultaco au graphisme ci particulier inscrit sur une nouvelle machine.

bultaco-rapitan-2 

Depuis quelques années on réfléchissait du côté de Barcelone, aux alternatives possibles pour des motos qui ne polluent pas.

Un colloque sur le thème de la moto et de la mobilité urbaine avait été organisé par le musée l’année dernière : 1 SIMPOSI SOBRE MOTO I MOBILITAT URBANA

L’avenir des machines électriques semblait déjà engagé dans la capitale catalane qui connaît souvent des problèmes de circulation et de pollution …  

2fotos-rapitan-1 

Question chevaux la nouvelle Bultaco propose une puissance maximum de 55cv et le moulin (non… pas à café !) permettrait d’atteindre les 145 km/h.

L’accélération de 0 à 100 km/h devrait se faire en 4 s.

L’autonomie en ville est estimée à 200 km.

bultaco-rapitan-5 

Dans la fiche technique l’utilisation de cette machine est spécifiée pour des déplacements urbains et périurbains.

Lorsqu’on sortira sur autoroute, en roulant à 120 qui est la vitesse de limitation en Espagne, on n’aura plus que 110km d’autonomie.

En roulant à fond, à 145 la consommation reste inconnue ou du moins la fiche technique ne précise rien à ce sujet …

2fotos-rapitan-2 

La batterie se requinquera aux freinages, mais un chargeur à bord lui permettra de retrouver son autonomie maximale en 5 h.

La charge rapide étant tout de même de presque 1 heure.

Le poids total de la moto est de 189 kg.

Le cadre tubulaire  fait un peu penser aux Ducati.

Un dual link à l’avant est plutôt intéressant.

L’ABS est en série et Bultaco envisage deux autres versions dont une plus sport et une autre pour la compétition.

La production est prévue pour 2015.

bultaco-rapitan-8 

En France Yves Kerlo a aussi beaucoup travaillé sur un projet similaire.

2014-12-07-sunday-ride-

Le côté esthétique sobre et rassurant, voire un peu classique tranche avec l’air de jouet fun de la Bul.

Mais… « Mais aujourd’hui tout s’est arrêté, non pas faute de moyens, mais fautes d’acteurs, dans tous les domaines ». M’écrivait Kerlo, il y a 6/8 mois.

Hélas !

yves-kerlo- 

Au dernier Sunday Ride, Jean Paul a pu photographier et voir rouler la machine de Kerlo.

Je serais curieux d’essayer ce genre de machine.

Car tout de même, rouler sans vibrations et dans un silence relatif,  doit procurer un plaisir, certes différent de celui que nous connaissons, mais probablement intéressant. 

2014-12-07-sunday-ride-copyright-jp-auge

 

… Et pourtant,  le sourire du pilote de retour sur la moto de Kerlo, semble un bon signe !

2014-12-07-sunday-ride-156

Souhaitons à Bultaco de trouver tout ce qu’il manquait à Yves…

y-kerlo-3

 

Le 20 Janvier 2015

Joan Segura nous informe que :

 

Bultaco vient de signer une convention  avec la mairie de Montmelo pour favoriser la création d’emplois spécialisé sur place

et à destination de l’entreprise.

 

En effet Bultaco  a installé une plate forme de montage, non loin du circuit de Catalogne, qui est sur cette commune.

 

Bultaco a prévu de commencer dès cette année la production des nouveaux modèles électriques.

 

 

 

 

 

 


Un commentaire

  1. Jean-Paul dit :

    Petite précision à propos du Sunday Ride: c’est un rassemblement spontané et désormais traditionnel de motards de la région marseillaise, qui, depuis plusieurs années, se retrouvent le matin du premier dimanche de chaque mois pair (donc février, avril, juin, août, octobre, et décembre) sur l’aire d’entrée du circuit du Castellet. Le dernier a donc eu lieu le dimanche 7 décembre. Vous aurez plus de détails dans un article encore en préparation.
    Yves Kerlo et ses associés ayant donc renoncé à leur projet, les 3 prototypes sont désormais à vendre.

Répondre

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"