National Technical Museum Prague

National Technical Museum Prague

 

Reportage photographique de Jose Maria Galindo

 

prague-musee-2 

Notre ami Barcelonais Jose Maria Galindo se promène un peu partout de l’Espagne à l’Australie en passant par la République Tchèque.

Il est allé visiter le musée national de la technique de Prague qui expose de belles collections de motos, autos, trains, avions…

et plein d’autres choses

pragues-musee- 

Les salles d’expositions semblent impressionnantes avec des avions suspendus dans les airs de l’immense grande salle.

 musee-pragues1-

Des motos sont alignées sur les coursives qui font le tour.

mercedes w154bugatti 51wicok 7 

En bas des autos de tout âges et provenance dans un état qui semble parfait.

Une Mercedes Benz W154 de 1938/1939. Une Bugatti 51 de 1931. Une Wikov 7/28 sport de 1929/1931.

bugatti-13-prague-musee 

Une Bugatti 13, fabriquée par Ettore Bugatti à Molsheim en Alsace en 1910, c’est à dire en Allemagne … à cette date !

A côté la plus ancienne Audi au monde qui est dans ce musée. C’est la Audi 10/26 HP de 1911.

 cz-860-420cc 4cy-1972

La CZ 420-860 est une construction Tchécoslovaque de 1972, à une date ou Cz était à la pointe de sa production.

Cette machine a un moteur quatre temps quatre cylindres de 418cc développant 73 cv pour une vitesse de 260km/h et un poids de 142 kg.

cz 4cylindres 420cc 

Malheureusement cette belle moto ne permit pas de grandes victoires en championnat du monde.

cezeta-501-de-1959-Praga-

Ce qui est particulièrement remarquable dans ce musée et qui retient mon attention au travers des photos de l’ami Galindo,

 c’est l’esthétique particulière de certaines machines qui définit toute une période.

C’est le cas du Cezeta 501, un scooter fabriqué en 1959 et jusqu’à 1964, auquel une remorque pouvait être attelée.

 

Montée-Fontiers

ildebrand-and-wolfmuller-praga- 

Le Hildebrand & Wolfmüller de 1894 serait la première moto au monde produite en série !

Malheureusement sa production était bien compliquée et c’est pour cela qu’elle ne fut produite que pendant 4 ans.

Elle développait 2,5 cv pour un poids de 62 kg et permettait de rouler à 45 km/h.

de-dion-bouton-1900-Praga- 

Le tricycle De Dion-Bouton est une production française de 1900, équipé d’un moteur plus performant que celui de la Hildebrand & Wolfmüller.

En effet pour 240cc, il développait 1,75 cv ce qui amenait la machine à 60km/h malgré son poids de 94 kg.

bekamo-praga-1924 

Elle me plait beaucoup, la Bekamo qui fut conçue par un designer Allemand Hugo Ruppeho.

Celui-ci avait quitté l’Allemagne en crise du début des années 20, pour transférer la production de ses motos en Tchécoslovaquie.

La Bekamo, donc production Tchécoslovaque de 1924, ne manque pas de gueule avec son cadre poutre qui faisait réservoir.

Le centre de gravité était particulièrement bas.

Son moulin de 125 cc avec compresseur, développait 6,5 cv et l’engin filait avec ses 85 kg à 85 km/h.

cas-sc 1921- 

En 1921, les jolies Pragoises se promenaient sur un Cas Sc, curieuse trottinette à moteur !

Entre les deux guerres ces espèces de scooter de ville connurent une certaine vogue.

Un moteur de 180cc procurait 1,25 cv, ce qui permettait d’amener les 48 kg de cette petite machine à 35 km/h.

indian-four-praga-1931 

Au début des années 30 le rêve de tous les motocyclistes était une Indian Four, machine exotique, puissante et luxueuse.

Malheureusement en Tchécoslovaquie on ne pouvait pas se la payer et on se contentait des 175 Jawa locales.

L’Indian américaine  était équipée d’un moteur de 1265 cc 4 cylindres de 30 cv pour un poids de 175 kg.

dalnik-250-prototyp-praga-1942 

Ma préférée semble sortie d’un film de Mad Max, c’est la Dalnik 250, un prototype de 1942 qui est resté sous forme de projet.

Heureusement !!!

Avec son volant qui remplaçait le guidon, elle devait procurer le confort d’une automobile et  l’agilité d’une moto.

Le moteur de 248 cc développait 9cv. Elle pesait 120 kg et on ne sait pas à quelle vitesse maximum elle pouvait rouler.

Quel curieux engin !

 cechie-bohmerland-350-praga-

La Böhmerland 350 fabriquée en Tchécoslovaquie par Albin Liebisch en 1937 connaissait un certain engouement,  dû au fait qu’elle se distinguait par son originalité des productions de l’époque.

Un moteur 2 temps de 346 cc développait 10 cv. Elle pesait 140kg et roulait à 80km/h.

Jawa-350-dohc-Praga- 

Cette Jawa 350 DOHC est de 1939. Elle pesait 130kg pour 47 cv et 350cc. Vitesse de pointe 180km/h. 

Elle était utilisée en compétitions sur routes et en speedway.

cz-350-510-praga- 

Pour les productions plus récentes cette CZ 350-510 est de 1978. Elle est de 347 cc et développe 27 cv pour un poids de 153 kg et une vitesse de 140 km/h.

Elle représentait l’un des ultimes projets pour moderniser la production Tchécoslovaque.

 

 

La 350 Jawa de Bill Ivy

 

bill-ivy-et-sa-jawa-350 

Ce musée présente une machine mythique.

C’est  celle de Bil Ivy, ou du moins celle avec laquelle ce pilote de légende, s’est tué en course, au grand prix d’Allemagne de l’Est sur le Sachsenring, en 1969, au grand désespoir de tous les motards de l’époque, passionnés de courses de vitesse.

Sur Bike 70 vous pourrez le voir à :

http://www.bike70.com/ivy.html

Cette moto a été également pilotée par Jack Findlay et  Silvio Grassetti

bil-ivy-jawa-350 

Ivy était né le 27 août 1942 en Angleterre. Il commença à courir en 1959 pour devenir champion du monde sur 125  Yam en 1967.

Chez Yamaha il avait pour équipier Phil Read. Voir les péripéties avec Read : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bill_Ivy

En 1969 il pilote la Jawa 350 V4 type 673 qui est performante mais peu fiable.

Il fait de bonne places de second derrière Agostini.

« Au Grand Prix d’Allemagne de l’Est sur le Sachsenring,le moteur se bloqua lors de la dernière séance d’essais du samedi.

Selon des témoins, Bill était en train d’ajuster son casque ou ses lunettes et n’aurait ainsi pu débrayer pour parer au blocage de la roue arrière.

Projeté sans casque contre un muret, il fut gravement atteint à la tête et décéda trois heures plus tard à l’hôpital ».

jawa-de-bill-ivy- 

La Jawa 350 type 673 développait 80 cv pour un poids de 138 kg et une vitesse de pointe de 267 km/h.

Le moteur est de 4 cylindres en carré ouvert, deux temps. Refroidissement par eau. Boite 7 vitesses.

 

L’usine Jawa après la mort de Bill Ivy n’a plus construit de machines de ce type.

 

Les Automobiles

 

 Jawa-auto-750-Praga-

L’usine Jawa, au début, fabriquait des armes.

Puis Jawa à diversifié ses productions avec les motos et dès 1934 des petites voitures furent construites.

Cette Jawa 750 de 1935 est équipée d’un moteur 2 cylindres, deux temps, 745 cc, 26 cv, refroidissement à eau et à traction avant.

Elles roulait à 110 et ce modèle participait brillamment à des épreuves de voitures de tourisme.

tatra-1937-1947

Les Tatra 77a et Tatra 87 avaient aussi un sacré look !

L’aérodynamisme était particulièrement étudié, pour des berlines.

La Tatra 77a est de 1937 : moteur de 3,3 litres, 8 cylindres en V, 70cv, pour une vitesse de 150km/h.

La Tatra 87 est de 1947, elle est la voiture la plus connue produite après la seconde guerre mondiale en Tchécoslovaquie. Moteur de 2968cc, 75cv, vitesse 160km/h

aero-10-hp-Praga-1930 

L’Aero 10 HP de 1930,  est la voiture la plus économique produite en Tchécoslovaquie.

Moteur mono cylindre 2 temps de 499cc qui permettait d’atteindre les 70km/h.

4-voitures-a-visière-

Ces quatre voitures, ci dessus, m’amusent avec leur capote qui avance en forme de visière basse …

Probablement conforme à celle de la casquette de leurs propriétaires qui affichaient ainsi leur importance, leur richesse et leur sérieux !

 

aero-50-hp-praga- 

En 1939 l’Aero 50 HP a gagné un moteur deux temps de 2 litres et de 4 cylindres qui développe 48cv.

Zzis-110b--praga- 

En 1952, la Zis 110 B ressemble à une voiture américaine…  

A partir de là, ce look ci particulier des précédentes productions Tchécoslovaque a disparu.

Les ministres et autorités paradent dans cette voiture fabriquée à Moscou, copie des Packards américaines.

La cylindrée est de 6 litres ! Pour un moteur de quatre temps et 8 cylindres en V qui développe 140cv et amène le tout à 140km/h.

 

 

Grâce à JM Galindo, voilà une petite idée de ce que vous pourrez trouver dans ce musée qui me semble fort intéressant.

L’adresse est la suivante :

 

Národní technické muzeum

‪Kostelni 42, Prague 170 78, République tchèque

Numéro de téléphone : +420 220 399 101


Archive pour 13 mars, 2017

National Technical Museum Prague

National Technical Museum Prague

 

Reportage photographique de Jose Maria Galindo

 

prague-musee-2 

Notre ami Barcelonais Jose Maria Galindo se promène un peu partout de l’Espagne à l’Australie en passant par la République Tchèque.

Il est allé visiter le musée national de la technique de Prague qui expose de belles collections de motos, autos, trains, avions…

et plein d’autres choses

pragues-musee- 

Les salles d’expositions semblent impressionnantes avec des avions suspendus dans les airs de l’immense grande salle.

 musee-pragues1-

Des motos sont alignées sur les coursives qui font le tour.

mercedes w154bugatti 51wicok 7 

En bas des autos de tout âges et provenance dans un état qui semble parfait.

Une Mercedes Benz W154 de 1938/1939. Une Bugatti 51 de 1931. Une Wikov 7/28 sport de 1929/1931.

bugatti-13-prague-musee 

Une Bugatti 13, fabriquée par Ettore Bugatti à Molsheim en Alsace en 1910, c’est à dire en Allemagne … à cette date !

A côté la plus ancienne Audi au monde qui est dans ce musée. C’est la Audi 10/26 HP de 1911.

 cz-860-420cc 4cy-1972

La CZ 420-860 est une construction Tchécoslovaque de 1972, à une date ou Cz était à la pointe de sa production.

Cette machine a un moteur quatre temps quatre cylindres de 418cc développant 73 cv pour une vitesse de 260km/h et un poids de 142 kg.

cz 4cylindres 420cc 

Malheureusement cette belle moto ne permit pas de grandes victoires en championnat du monde.

cezeta-501-de-1959-Praga-

Ce qui est particulièrement remarquable dans ce musée et qui retient mon attention au travers des photos de l’ami Galindo,

 c’est l’esthétique particulière de certaines machines qui définit toute une période.

C’est le cas du Cezeta 501, un scooter fabriqué en 1959 et jusqu’à 1964, auquel une remorque pouvait être attelée.

 

Montée-Fontiers

ildebrand-and-wolfmuller-praga- 

Le Hildebrand & Wolfmüller de 1894 serait la première moto au monde produite en série !

Malheureusement sa production était bien compliquée et c’est pour cela qu’elle ne fut produite que pendant 4 ans.

Elle développait 2,5 cv pour un poids de 62 kg et permettait de rouler à 45 km/h.

de-dion-bouton-1900-Praga- 

Le tricycle De Dion-Bouton est une production française de 1900, équipé d’un moteur plus performant que celui de la Hildebrand & Wolfmüller.

En effet pour 240cc, il développait 1,75 cv ce qui amenait la machine à 60km/h malgré son poids de 94 kg.

bekamo-praga-1924 

Elle me plait beaucoup, la Bekamo qui fut conçue par un designer Allemand Hugo Ruppeho.

Celui-ci avait quitté l’Allemagne en crise du début des années 20, pour transférer la production de ses motos en Tchécoslovaquie.

La Bekamo, donc production Tchécoslovaque de 1924, ne manque pas de gueule avec son cadre poutre qui faisait réservoir.

Le centre de gravité était particulièrement bas.

Son moulin de 125 cc avec compresseur, développait 6,5 cv et l’engin filait avec ses 85 kg à 85 km/h.

cas-sc 1921- 

En 1921, les jolies Pragoises se promenaient sur un Cas Sc, curieuse trottinette à moteur !

Entre les deux guerres ces espèces de scooter de ville connurent une certaine vogue.

Un moteur de 180cc procurait 1,25 cv, ce qui permettait d’amener les 48 kg de cette petite machine à 35 km/h.

indian-four-praga-1931 

Au début des années 30 le rêve de tous les motocyclistes était une Indian Four, machine exotique, puissante et luxueuse.

Malheureusement en Tchécoslovaquie on ne pouvait pas se la payer et on se contentait des 175 Jawa locales.

L’Indian américaine  était équipée d’un moteur de 1265 cc 4 cylindres de 30 cv pour un poids de 175 kg.

dalnik-250-prototyp-praga-1942 

Ma préférée semble sortie d’un film de Mad Max, c’est la Dalnik 250, un prototype de 1942 qui est resté sous forme de projet.

Heureusement !!!

Avec son volant qui remplaçait le guidon, elle devait procurer le confort d’une automobile et  l’agilité d’une moto.

Le moteur de 248 cc développait 9cv. Elle pesait 120 kg et on ne sait pas à quelle vitesse maximum elle pouvait rouler.

Quel curieux engin !

 cechie-bohmerland-350-praga-

La Böhmerland 350 fabriquée en Tchécoslovaquie par Albin Liebisch en 1937 connaissait un certain engouement,  dû au fait qu’elle se distinguait par son originalité des productions de l’époque.

Un moteur 2 temps de 346 cc développait 10 cv. Elle pesait 140kg et roulait à 80km/h.

Jawa-350-dohc-Praga- 

Cette Jawa 350 DOHC est de 1939. Elle pesait 130kg pour 47 cv et 350cc. Vitesse de pointe 180km/h. 

Elle était utilisée en compétitions sur routes et en speedway.

cz-350-510-praga- 

Pour les productions plus récentes cette CZ 350-510 est de 1978. Elle est de 347 cc et développe 27 cv pour un poids de 153 kg et une vitesse de 140 km/h.

Elle représentait l’un des ultimes projets pour moderniser la production Tchécoslovaque.

 

 

La 350 Jawa de Bill Ivy

 

bill-ivy-et-sa-jawa-350 

Ce musée présente une machine mythique.

C’est  celle de Bil Ivy, ou du moins celle avec laquelle ce pilote de légende, s’est tué en course, au grand prix d’Allemagne de l’Est sur le Sachsenring, en 1969, au grand désespoir de tous les motards de l’époque, passionnés de courses de vitesse.

Sur Bike 70 vous pourrez le voir à :

http://www.bike70.com/ivy.html

Cette moto a été également pilotée par Jack Findlay et  Silvio Grassetti

bil-ivy-jawa-350 

Ivy était né le 27 août 1942 en Angleterre. Il commença à courir en 1959 pour devenir champion du monde sur 125  Yam en 1967.

Chez Yamaha il avait pour équipier Phil Read. Voir les péripéties avec Read : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bill_Ivy

En 1969 il pilote la Jawa 350 V4 type 673 qui est performante mais peu fiable.

Il fait de bonne places de second derrière Agostini.

« Au Grand Prix d’Allemagne de l’Est sur le Sachsenring,le moteur se bloqua lors de la dernière séance d’essais du samedi.

Selon des témoins, Bill était en train d’ajuster son casque ou ses lunettes et n’aurait ainsi pu débrayer pour parer au blocage de la roue arrière.

Projeté sans casque contre un muret, il fut gravement atteint à la tête et décéda trois heures plus tard à l’hôpital ».

jawa-de-bill-ivy- 

La Jawa 350 type 673 développait 80 cv pour un poids de 138 kg et une vitesse de pointe de 267 km/h.

Le moteur est de 4 cylindres en carré ouvert, deux temps. Refroidissement par eau. Boite 7 vitesses.

 

L’usine Jawa après la mort de Bill Ivy n’a plus construit de machines de ce type.

 

Les Automobiles

 

 Jawa-auto-750-Praga-

L’usine Jawa, au début, fabriquait des armes.

Puis Jawa à diversifié ses productions avec les motos et dès 1934 des petites voitures furent construites.

Cette Jawa 750 de 1935 est équipée d’un moteur 2 cylindres, deux temps, 745 cc, 26 cv, refroidissement à eau et à traction avant.

Elles roulait à 110 et ce modèle participait brillamment à des épreuves de voitures de tourisme.

tatra-1937-1947

Les Tatra 77a et Tatra 87 avaient aussi un sacré look !

L’aérodynamisme était particulièrement étudié, pour des berlines.

La Tatra 77a est de 1937 : moteur de 3,3 litres, 8 cylindres en V, 70cv, pour une vitesse de 150km/h.

La Tatra 87 est de 1947, elle est la voiture la plus connue produite après la seconde guerre mondiale en Tchécoslovaquie. Moteur de 2968cc, 75cv, vitesse 160km/h

aero-10-hp-Praga-1930 

L’Aero 10 HP de 1930,  est la voiture la plus économique produite en Tchécoslovaquie.

Moteur mono cylindre 2 temps de 499cc qui permettait d’atteindre les 70km/h.

4-voitures-a-visière-

Ces quatre voitures, ci dessus, m’amusent avec leur capote qui avance en forme de visière basse …

Probablement conforme à celle de la casquette de leurs propriétaires qui affichaient ainsi leur importance, leur richesse et leur sérieux !

 

aero-50-hp-praga- 

En 1939 l’Aero 50 HP a gagné un moteur deux temps de 2 litres et de 4 cylindres qui développe 48cv.

Zzis-110b--praga- 

En 1952, la Zis 110 B ressemble à une voiture américaine…  

A partir de là, ce look ci particulier des précédentes productions Tchécoslovaque a disparu.

Les ministres et autorités paradent dans cette voiture fabriquée à Moscou, copie des Packards américaines.

La cylindrée est de 6 litres ! Pour un moteur de quatre temps et 8 cylindres en V qui développe 140cv et amène le tout à 140km/h.

 

 

Grâce à JM Galindo, voilà une petite idée de ce que vous pourrez trouver dans ce musée qui me semble fort intéressant.

L’adresse est la suivante :

 

Národní technické muzeum

‪Kostelni 42, Prague 170 78, République tchèque

Numéro de téléphone : +420 220 399 101

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"