Le circuit oublié, patrimoine de Carcassonne

Le circuit oublié dans le patrimoine de Carcassonne

 

Photos et texte de C Camberoque    

Reproduction interdite sans l’accord de l’auteur.                   Pour accéder au sommaire complet du blog, cliquer :  ICI

 

Suite à la parution de mon livre, Le circuit oublié, une manifestation sera organisée pendant les prochaines Journées du Patrimoine du 22 septembre 2019 en souvenir du circuit de Carcassonne, de ses courses et pilotes qui y ont courus entre 1931 et 1935.

Cette rencontre de collectionneurs, d’amateurs de moto et motards se déroulera dans le village d’Herminis, près de Carcassonne où passait autrefois le circuit de Salvaza, voie Romaine.

  couv-livre-camberoque

 

Cette journée du Patrimoine sera organisée par l’association 

 » Les Amis du Patrimoine de Grèzes-Herminis » Agglomération de Carcassonne.

 

                                       Programme de la journée du 22 septembre 2019.

Matin   

9 heures : arrivée des participants et de leurs machines de collection  qui seront exposées dans un parc fermé et gardé.

9 h 45 : Présentation rapide du circuit par C Camberoque.

10 h : Départ en groupe des motos et des motards pour trois tours du circuit. (Une trentaine de kilomètres)

12h : Repas offert par la commune d’Herminis pour les participants qui sont priés de s’inscrire dès que possible.

 

Après-midi 

14 h Conférence sur l’histoire du circuit par Charles Camberoque, auteur du livre Le circuit oublié.

15h 30 : Visite de l’ exposition des motos anciennes et modernes.

 

Pour tous renseignements : N° de Tél,  06 78 30 32 86

Inscriptions au repas avant le 10/09/2019 (offert pour les participants)  

10€  pour les accompagnateurs et visiteurs. 

 

 c-camberoque-2013

 

Partons pour un tour du circuit en photographie

 

Sur le plan du circuit, ci dessous, vous pouvez situer les différents lieux où ont été prises les photos qui suivent.

Plan-du-circuit-carcas-1934 

Ce circuit n’était pas permanent mais les routes étaient neutralisées pendant le temps des entrainements et de la course.

On y tournait dans le sens de aiguilles d’une montre.

Le record du tour appartient à Léon Cora à la moyenne de 127,649  km/h sur 500 Saroléa, en 1934.

ligne-droite-salvaza-1934-

Photo 1

La ligne droite des tribunes longeait l’aérodrome de Salvaza, situé à droite.

Circuit-de-Salvaza-1931-Bernard-sur-New-Map-500cc-equipe-de-Suberville-Toulouse-Photo-M-Auriol- 

Photo 2

Sur cette belle photo de Marcel Auriol prise en 1931, le pilote Bernard sur New Map 500cc , de l’équipe de Subreville de Toulouse, s’apprête à prendre sa position sur la ligne de départ.

Il terminera 19ème.

ligne-droite-départ 

Photo 3

Photo d’époque des pilotes sur la ligne de départ et à l’arrière la même route actuellement

a-carcassonne-depart-grand-prix-1932 

Photo 4

Toujours sur cette même route les pilotes prennent le départ en 1932

 

petit-pont-dos-d'âne- 

  Photo 5

Vers la fin de la ligne droite des tribunes, les motards arrivaient de cette direction pour passer sur ce petit pont.

Actuellement tout a changé sauf l’arbre à droite de la piste qui a grossi.

a-tournant-pont-limoux

 Photo 6

Un peu plus loin le fameux virage presque en épingle, dit du pont de Limoux.

Aujourd’hui en sens unique et à l’envers, mais qui permettait autrefois de tourner depuis la route de Bram en direction Montréal.

descente-rte-de-Grèzes 

 Photo 7

Après avoir quitté la route de Montréal, la descente sur le village de Grèzes

circuit-oublié-grèzes-

 Photo 8

Là aussi le tracé a très légèrement changé mais on reconnaît sur la photo ancienne la silhouette des ciprès et le mur du cimetière de Grèzes. 

 

grezes-herminis-montee

Photo 9

La piste continuait par une petite montée qui permettait d’arriver à Herminis.

tournant-d-Herminis

 Photos 10/11

En haut de la montée précédente on rejoignait la route de Bram par le virage à angle droit d’Herminis.

Des tribunes y étaient installées

Le dessin de Jose Salles Albella reprend cette image pour y faire passer un coureur.

lignes-droites-apres-herminis 

Photo 12

Après le tournant d’Herminis sur la route de Bram, direction Carcassonne, on est sur la partie la plus rapide du circuit.

 

Circuit-Salvaza-ligne-droite-des-tribunes 

 Photo 13

Sur cette autre photo de Marcel Auriol, probablement prise en 1931, on voit une moto arriver de la série de lignes droites qui viennent d’Herminis et aboutissent à la ligne de départ.  

Pilote et moto passent en pleine vitesse au niveau de l’aérodrome.

La photo n’est pas très nette, forcément en ce temps là, les appareils ne possédaient pas des obturateurs très performants.

Mais on a l’impression de la rapidité de la machine et on voit que son pilote est couché en position de recherche de vitesse.

L’attention des spectateurs est aussi perceptible, ils se détachent sur le ciel des 2 côtes, en silhouettes.

Les 500cc arrivaient à atteindre dès 1934 à cet endroit les 160 et 180 km/h pour les motos d’usine.

Ceci est incroyable car la piste était étroite et au début mal goudronnée.

La boucle est bouclée et 9,264 Km ont été parcourus.

La vitesse moyenne de Suberville, vainqueur de la course de 1931 est de 95,486 km/h.

Dans le fond à gauche on voit les tribunes

 

Henri-Nougier-175-Carcassonne-1935

Dans le parc fermé on voit Henri Nougier sur sa 175.

Les frères Nougier étaient venus à Carcassonne pour courir le Grand Prix en 1935. 

Voir plus de détails dans mon livre : Le circuit oublié

 

Sur la photo ci dessus Henri Nougier prend la pose avec la 175 Carcassonne. 

Le décor indique qu’Henri est sur les bords de la piste de Salvaza au niveau de la ligne droite des tribunes et de départ.

Bien que la photo soit parue dans un Moto Revue pour illustrer un article qui traitait du GP du Comminge !!!

A l’horizon on devine le massif de l’Alaric qui peut s’apercevoir sous cet angle.

Padovani-vainqueur-en-250 cc-amateur-1933

Autre célébrité présente à Carcassonne, Edmond Padovani, tout jeune et talentueux pilote avant de devenir l’ingénieur de chez Terrot que l’on connaît.

Photo prise à Carcassonne et pas ailleurs … par un photographe de La Dépêche en 1933 et publiée alors.

 

Des courses et des péripéties que vous retrouverez dans mon livre : Le circuit oublié.

 

Autre projet pour ne pas oublier ce circuit

 

A l’image de la stèle érigée sur la route de l’ancien circuit de Saint Juéy, à Albi, qui rend hommage à Dario Ambrosini, pilote moto, champion du monde ayant trouvé la mort en course sur ce circuit, j’aimerais qu’il en soit fait de même à Carcassonne.

Stelle-Dario-Ambrosini

Une plaque pourrait rappeler la vie de ses 2 champions, Jean Roland et Paul Debaisieux, disparus en course.

Pour Jean Roland en 1933 et pour Paul Debaisieux en 1932, des séquelles d’une chute sur le circuit de Salvaza quelques mois plus tôt.

P-Debaisieux-et-J-Roland

 

 

Venez découvrir le tracé du circuit oublié dans l’Agglomération de Carcassonne.

 

A bientôt à Herminis … le 22 septembre 2019

 

Qu’on se le dise…

 

KTM-690-2016

 

En 2016, sur le circuit oublié, entre Grèzes et Hermis avec une 690 KTM…

 

 


2 commentaires

  1. Je compte bien ! Et toi, tu viendra avec quelle moto ?

  2. jean-louis BARTHEZ dit :

    Salut Charles
    Feras tu le circuit avec ta 125 ténor ?
    Bizzzz
    jl

Répondre

Vous devez etre logué pour commenter.

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"