A Barcelone grande expo Montesa

Cet été à Barcelone grande expo Montesa

 

Photos de Jose Maria Galindo et Johan Grau

 

C’est à Barcelone il y a 75 ans, que Pere Permanyer  a créé l’usine Montesa avec son associé  Francisco Javier Bultó, qui, lui même, créera plus tard Bultaco.

Montesa-Barcelone-2020-Galindo-1- 

Une grande exposition intitulée  La forja d’un mite  retrace cette merveilleuse aventure Montesa.

Elle est présentée au Palau Robert au 107 du Passeig de Gràcia, jusqu’au 6 septembre 2020 du lundi au vendredi de 9h à 20h.

Montesa-Barcelone-2020-Galindo-7--a 

Parmi les 450 000 machines construites dans les usines Catalanes, 43 motos sont exposées dont des modèles rares :

Une machine pour femmes, un moteur pour petite barque.

Montesa-Barcelone-2020-Galindo-2-AAA 

Une mini Montesa de trial pour enfant, la Cota 25…

La jaune Texas était une 175 pour le marché américain et les courses dans ses déserts.

C’est probablement cette moto qui est l’ancêtre des trails japonais car ses derniers s’en sont probablement inspires.

Montesa-3-a 

On peut aussi voir une des 3 motos de l’Opération Impala qui avait été un grand voyage d’Afrique du Sud à la Tunisie. 

Montesa-2--A- 

Ce raid était organisé en 1962 lorsque ces modèles appelés Impala avaient été lancés.

3 de ces motos, nommées les Baobabs, étaient au départ et toutes furent à l’arrivée après avoir parcouru 20 000 km.

Montesa-Barcelone-2020-Galindo-13-a- 

L’Impala à partir de là devint une moto emblématique de Montesa dont des modèles continuent de rouler quotidiennement, depuis donc 68 ans !

Montesa-7-AA 

Le moteur Montesa sera décliné en plusieurs modèles sportifs pour toutes les disciplines, moto-cross, enduro, trial, vitesse …

photos-de-Johan-Grau-

Des Montesa ont participé a de nombreuses courses de vitesse dont en 1951, 1954, 1956 au Tourist Trophy  mais aussi aux 24 heures de Montjuïc.

Je regrette un peu qu’il ny ait pas dans cette expo une rétrospective des modèles de vitesse et d’endurance.

Montesa-Barcelone-2020-Galindo-6-a 

Montesa a remporté  71 titres mondiaux avec pour pilotes : Laia Sanz, une femme peu ordinaire pilote de premier plan en tout terrain.

Doug Lampkin, Ulf Karlson, Toni Bou en trial et sans oublier le légendaire Pedro Pi en enduro, entre beaucoup d’autres

Montesa-5-AA 

En trial les Montesa Cota créées en 1968 sont parmi les véhicules à moteurs espagnols qui ont eu la plus grande longévité de fabrication.

Elles se construisent encore mais tiennent actuellement beaucoup de Honda.. 

Montesa-8-aa 

Personnellement j’ai eu une Montesa Cota 123 T.

Petite machine légère, tellement amusante et efficace. 

Montessa Cota 123 T 1975 

Actuellement une cota 348 m’attend et qui sera probablement ma prochaine restauration.

Montesa-348-   

Certes en 52 ans les modèles ont évolués surtout depuis que Honda est devenu en 1986 un des partenaires de Montesa.

Montesa, à cette époque était à bout de souffle et l’apport  financier de Honda permit à la marque de rebondir avec de nouveaux moyens, comme ce ne fut pas le cas pour Bultaco qui fut en faillite et disparut.

Montesa-Barcelone-2020-Galindo-4-aaaa

Avec l’arrivée de Honda, on avait craint alors que la marque disparaisse.

Ce fut le cas d’autres usines  espagnoles.

Leur rachat avait permit à des des marques japonaises de s’introduire dans l’Espagne qui était fermée aux productions étrangères. 

Montesa-Barcelone-2020-Galindo-3-AAA 

En installant des chaînes de montage en Espagne, les productions japonaises devenaient alors  des motos fabriquées sur place et non plus d’importation, ils pouvaient s’attaquer au marché espagnol.

C’est comme cela que Sanglas a disparu pour que Yamaha s’introduise en Espagne.

Mais au contraire  Honda a offert à Montesa des grands moyens sur le plan technique dont le passage à des moteurs 4 temps.

La production a été maintenue ainsi que le nom, bien que les nouvelles Montesa tiennent pas mal de Honda… 

Montesa-1-barcelone--a 

Dans l’exposition les machines sont présentées avec en fond des textes, photos et compositions graphiques qui expliquent l’évolution technologique de la marque.

Bref une exposition à ne pas louper si vous allez vers Barcelone ces été.

Montesa-4-a-


Archive pour juin, 2020

Autos à Montlhéry vers 1970

Autos à Montlhéry en 1970…

ou 1971…

 

 Photos et texte de Charles Camberoque

   C-Camberoque-Auto-Monlhéry-1970 1

 

Dans cet article chaque photo a son numéro pour que vous puissiez envoyer vos commentaires et informations.

Ils seront les bien venus car ma mémoire de cette journée est défaillante…

 

Ce devait être vers la fin de l’hiver 1970… ou peut être 71.

Je vivais alors à Paris et la tribu des frères Lalande m’avait adopté.

Patrick avait participé brillamment à la Coupe Gordini où à la saison dernière il avait terminé 3ème. 

P-Lalande-sur-Echappement-1970  affiche-Montlhéry-1971- 

Cette année là, Patrick Lalande  courrait dans l’écurie Castrol sur une Formule France.

Je ne sais plus s’il avait le N° 52 ou 48 car il me semble qu’ils étaient 2 pilotes dans cette  équipe. 

Depuis  j’ai perdu de vue la famille Lalande et s’il me lisent ici j’aimerais bien qu’ils me contactent pour avoir des nouvelles d’eux.

Auto-Monlhéry-1970227

 2

Nous étions sorti de Paris pour aller voir des courses à Montlhéry.

Montlhéry était en ce temps là un circuit important en France où se courait le Bol d’or depuis sa reprise et toutes autres sortes de courses d’auto et moto.

 Auto-Monlhéry-1970223

3

Rappelons pour les plus jeunes que  l’autodrome de Linas-Montlhéry est un vieux circuit, construit en 1924 et  ayant accueilli des courses automobiles, motocyclistes et cyclistes.

Beaucoup d’usines venaient y faire des essais. Thierry Philippon qui travaillait chez Peugeot Prototypes y était chez lui.

Peugeot avait à Montlhéry, bureaux et ateliers.

Situé dans l’Essonne, actuellement la banlieue de Paris, il a reçu le label « Patrimoine du xxᵉ siècle »

Je m’y étais rendu en 2012 pour les journées Terrot voir : 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Autodrome_de_Linas-Montlhéry#/media/Fichier:Circuit_(ébauche).svg

  Auto-Monlhéry-1970224

4

L’anneau de vitesse relevé dans les deux courbes de l’ovale est la caractéristique la plus spectaculaire de Montlhéry, il date de 1924 et mesure 2,5 km. 

Le grand circuit routier construit en 1925 offre un parcours de 6,5 km et était constitué de 13 virages dont une partie utilisé pour y courir la fameuse course de La côte Lapize. 

 Auto-Monlhéry-1970229

Le circuit actuellement utilisé fait 3,405 Km.

Il comprend la moitié de l’anneau avec ses deux chicanes et une partie routière constituée des virages, des deux ponts, celui de la Ferme et l’épingle du Faye. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Autodrome_de_Linas-Montlhéry – /media/Fichier:Circuit_(ébauche).svg

Benoit-Montlhéry--2012-0942 

6

L’ensemble des photos présenté ici sont prises sur ces 3 derniers virages.

Mais sur la photo ci dessus on me voit avec ma Terrot Ténor à l’entrée de la chicane Est et avec en arrière plan le devers de l’anneau.

Au passage pour les amateurs de photographie, on peut voir le bon technologique qualitatif entre les photos argentiques de l’époque et les numérique de nos jours.

http://charlescamberoque.unblog.fr/2012/06/28/la-tenor-…-ca-y-est/

Auto-Monlhéry-1970239

7

Qui peut me dire quel pilote de cette écurie Castrol était Patrick Lalande, le 48 ou bien le 52 ?

Auto-Monlhéry-1970230 

8

Dans le virage de la Ferme une Escort MK1 Mexico , suivi d’une 911.

Auto-Monlhéry-1970238

 9

Une CG prête à lever la patte.

Les CG étaient des voitures montées entre 1966 et 1974.

Messieurs Chappe et Gesselin qui utilisaient pour cela beaucoup d’éléments empruntés aux Simca 1000.

Auto-Monlhéry-1970222 

10

Le virage de la Ferme succède à celui des Deux ponts.

Cette délicieuse courbe se prend  tout en accélération, suivant la puissance des moteurs.

Auto-Monlhéry-1970236 

11

Un régal  des yeux et des oreilles !

Après s’être débarrassé du paquet du départ, les deux Porsche passaient en glissade et en force.

Ferrari-512-S--Monlhéry-1970 

12

Bien entendu ce jour là il y avait plusieurs catégories en piste.

Dans l’une d’elles une il y avait une Ferrari…

Ou fausse Ferrari, car à cette époque il y aurait eu des fabrications de copies de la célèbre marque.

Qui peut en dire plus ?

C’est Christophe Bogula qui nous écrit que:

« Cette Ferrari est en fait une Lola, assez courante à l’époque ».

Merci Christophe pour cette correction.

 

Auto-Monlhéry-1970223 

13

Des le départ, les Monoplaces se suivent en paquet et on peut apprécier leur trajectoire sur la photo ci dessus.

Entre 1968 et 1971 une nouvelle catégorie a vu le jour : La Formule France, constituée de monoplace de 500/600kg.

Ces autos simples, accessibles et performantes devaient favoriser les sensations de pilotage. 

Ce qui devrait permettre  aux meilleurs pilotes d’accéder à la Formule 3

Auto-Monlhéry-1970228 

 14

Dès 1968 il y aura le Critérium de Formule France. Ce championnat sera repris en 1971 par la Régie Renault et il s’appellera alors Formule Renault.

Auto-Monlhéry-1970235

15

Le freinage de l’épingle du Faye était intéressant car on y arrivait fort depuis le virage de la Ferme.

Auto-Monlhéry-1970226 

16

Une petite pluie avait rendu la piste  délicate d’ou une sortie large de la voiture  16.

Epingle-du-faye-autos-montlhery-1970-

 17

D’autres autos étaient parties dans des figures plus ou moins maitrisées. 

Et encore je vous épargne des  images de concurrents se retrouvant en sens contraire à la piste.

Auto-Monlhéry-1970231

 18

Les Monoplaces au châssis tubulaire étaient munies des moteurs 1300 de R8 Gordini développant 105 cv.

Puis en 1972 le moteur sera celui des R16 TS.

Plus tard la Formule évoluera encore avec l’adoption du moteur plus performant des Suzuki Hayabusa qui développait 180cv. 

 fr-de-jean-louis- 

19

Depuis quelques temps, l’ami Jean-Louis a entrepris de restaurer, entre autres trouvailles, une petite monoplace qui assurément va être très belle…

Voir à : 

http://charlescamberoque.unblog.fr/2014/12/01/la-f3-de-jean-louis/

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"