« Endurando » à Fonties Cabardès

W »Endurando » à Fontiers-Cabardès 

 

Texte et photo de C Camberoque                Reproduction interdite sans autorisation de l’auteur

 

On est bien reçu à Fontiers-Cabardès !

La preuve, depuis 10 ans déjà le rassemblement d’endurorando attire des pilotes de tout terrain qui viennent de très loin pour participer à ces deux journées.

Cette année 250 inscrits sont venus rouler les 8 et 9 avril dans les sentiers et chemins de la Montagne Noire.  

depart-fonties

Fontiers-Cabardès est à 25 km au nord de Carcassonne sur les derniers contreforts du Massif Central qui se nomment la Montagne Noire.

Fontiers est adossé à la Montagne Noire, au dessus et face à la plaine de l’Aude, au sud et en contre-bas.

Tandis qu’un peu plus loin apparaît la chaine enneigée des Pyrénées, le dimanche matin, on est au dessus de la brume qui recouvre l’Aude.

A l’horizon plein sud, la chaîne des Pyrénées émerge toute blanche. Depuis Fontiers on peu en voir les 3/4, du Canigou jusqu’au Pic du Midi.

Magnifique point de vue.

fonties-cabardes-enduro-depart

L’ Endurando va parcourir la montagne en se situant en altitude entre 600 et 1000 m.

Inutile de dire que le matin il fait frais.

depart-enduro-fonties-cabardes

 C’est le Tout Terrain Club du Cabardès qui organise cette randonnée.

Sans oublier les nombreux bénévoles qui font un travail exceptionnel tout au long de l’année pour que tout soit prêt le jour J.

Ils déterminent le parcours, mettent en place le fléchage et le traçage du circuit, ce qui est un travail en amont considérable.

Puis lorsque l’épreuve est finie et sans tarder, tout le monde repart sur les pistes pour effacer immédiatement le passage des motos afin que la nature reprenne ses droits. 

C’est à ce prix que les autorisations sont accordées depuis une décennie.

speciale-fonties-cabardes-enduro-10

 La difficulté pour organiser une telle épreuve, même si c’est une randonnée sans classement, n’est pas une mince affaire mais un travail énorme.

speciale-fonties-cabardes-enduro0

J’y retrouve Michel Sanchez, vieil ami d’enfance et organisateur, mais aussi Patrick Carlier qui me conduira à de bons endroits pour prendre des photos.

speciale-fonties-cabardes-enduro-4

En contre-bas de Fontiers le tracé de la première spéciale serpente dans une prairie. 

speciale-fonties-cabardes-enduro-1

 Et ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de classement qu’on se tape pas de bonnes bourres !

pyrénées

Au sud, le Pic St Barthélémy.

L’horizon est barré par les Pyrénées enneigées tandis que la plaine audoise est encore dans les brumes matinales.

speciale-fonties-cabardes-enduro-2speciale-fonties-cabardes-enduro-3speciale-fonties-cabardes-endurospeciale-fonties-cabardes-enduro-5

 Les photos parlent seules de l’ambiance et des bonnes bastons…

depart-enduro-fonties-cabardes-1

Les petits chemins en sous bois me font regretter d’être là avec mon appareil photo, au lieu d’une bonne bécane… 

depart-enduro-fonties-cabardes-2

L’absence de classement et de chronométrage crée tout de même une atmosphère détendue.

DSC_0152

On s’arrête, on discute en prenant le temps de vivre dans cette merveilleuse nature presque printanière. 

speciale-fonties-cabardes-enduro-11

 Cette formule appelée endurando est finalement une formidable idée qui rassemble plusieurs générations de motards pour partager la passion du TT.

speciale-fonties-cabardes-enduro-8

Le samedi matin, après le contrôle administratif et technique et avant la mise des motos au parc fermé;

on a droit à un briefing obligatoire avec une remise de T shirt pour tous les participants.

speciale-fonties-cabardes-enduro-7

A  13h 45 départ pour une boucle de 45 km à parcourir 2 fois avec au total 4  spéciales.

Départ par ordre des N° depuis le parc fermé.

pano-

 Grace à la photo numérique on peut réaliser des images, comme ci dessus en multipliant et fixant la trajectoire de 2 motards qui deviennent 6 sur la photo…

fonties-cabardes-enduro-foret-1

 Le dimanche une boucle de 71 km sera à parcourir 2 fois avec 3 spéciales pour chaque boucle

fonties-cabardes-enduro-foret-2

En chemin et avant d’entamer la deuxième spéciale un petit déjeuner campagnard sera offert aux enduristes.

Les bons produits du terroir sont offerts par les producteurs eux-mêmes.

Vin et fromages du Cabardès réputés sans oublier un bon pain du boulanger du coin.

fonties-cabardes-enduro-foret-3

Dans les hauteurs à plus de 800 m d’altitude, les chemins forestiers sont parcouru par les enduristes avertis que la vitesse y est limitée à 30km/h.

Il est également totalement interdit de sortir des chemins prévus et fléchés par les organisateurs sous peine de contravention…

et les gardes forestiers ne plaisantent pas !!!

 

Une association de défense des intérêts des motard qui pratiquent le TT est présente à Fontiers Cabardès.

Trés précieux et utile !!!!

Moyennant une adhésion elle vous informera sur vos droits et devoirs face à tous ceux qui sont hostiles à la pratique de la moto dans la nature.

fonties-cabardes-enduro-foret-4

Avec Patrick Carlier nous prenons des photos, moi pour mon blog et lui pour l’organisation et il les installera sur :

https://www.flickr.com/…/136344873…/albums/72157679322439744

A voir absolument car vous vous y retrouverez probablement en photo.

Si moi je cherche à traduire l’ambiance de ce rassemblement Patrick fait des prises de vues plus rigoureuses de quasiment tous les participants.

Un travail énorme !

fonties-cabardes-enduro-foret-5

 Les passages sous les gigantesques éoliennes donnent un point de vue particulier sur ces immenses moulins à vent.

D’aussi près ils sont très impressionnants.

fonties-cabardes-enduro-foret-11

 Un petit arrêt sous une éolienne est bien tentant pour entendre le bruit des hélices dans le vent.

fonties-cabardes-enduro-foret-7

Par les temps qui courent avec des radars qui fleurissent sur toutes les routes, l’enduro semble une discipline ou tout en ne roulant pas à des vitesses bien grandes, on peut avoir des sensations géniales de glisse et de vitesse.

Car à 30km/h sur un petit sentier on peut savourer des sécrétions d’adrénaline sans risquer de perdre des points sur le permis de conduire.

fonties-cabardes-enduro-foret-8

Donc, le dimanche, après la première boucle, on se dépêche pour rejoindre le parc fermé et la pause repas.

fonties-cabardes-enduro-foret-10

 Cette année une fideua exceptionnelle (spécialité catalane qui ressemble à une paella mais avec des pâtes à la place du riz)  était proposée aux enduristes affamés.

fonties-cabardes-enduro-foret-12

Puis ceux qui n’avaient pas trop repris de fideua arrosée du vin du Cabardès pouvaient repartir pour une dernière boucle…

pano2-

Non ! Sur la photo, ci dessus, ce n’est pas un effet du rouge de la Montagne Noire,  mais un trucage numérique comme précédemment.

 

J’avais déjà parlé de ce rassemblement de Fontiers Cabardès en Mai  2011.

Voir à :

 

Enduro dans la Montagne Noire

 

depart-enduro-fonties-cabardes-3

La relève semble assurée …


Archives pour la catégorie Tout terrain

Moto-cross à Bédarieux

Moto-cross à Bédarieux 

 

Texte et photos C Camberoque                  Reproduction interdite sans l’accord de l’auteur

 

J’ai retrouvé dans mes archives une nouvelle série de négatifs que je n’avais jamais agrandis, ni même tirés en petit format.

Ces photos sont donc, totalement inédites !

moto-cross-bedarieux-2-1

La seule indication figurant sur la pochette des films : Moto-cross à Bédarieux.

Pas plus de date que la moindre information sur les pilotes qui sont ici photographiés.

moto-cross-bedarieux-1-2

Je me souviens toutefois que j’étais allé à Bédarieux par un dimanche de printemps.

moto-cross-bedarieux-3-3

Ce devait être dans les années 70/80.

 Bédarieux-moto-cross-phot-aerienne4

Sur Google earth je crois trouver la trace actuelle du circuit.

moto-cross-bedarieux-4-5/6

Mais qui étaient ces pilotes que pourtant je devais connaître … à l’époque ?

moto-cross-bedarieux-5-7

Une nouvelle fois je fais appel aux lecteurs de ce blog pour qu’ils identifient ces champions.

Si vous en reconnaissez quelques un, relevez le N° qui est à côté de chaque photo et envoyez moi vos commentaires que je publieai.

Merci d‘avance.

moto-cross-bedarieux-6-8

Ici une rare Honda parmi des Bultaco que j’ai essentiellement photographié car je suis un grand amateur des petites marques catalanes qui ont longtemps damé le pion aux grandes usines.  

moto-cross-bedarieux-7-9

J’avais donc photographié les pilotes qui m’impressionnaient et qui roulaient plutôt sur des machines espagnoles.

moto-cross-bedarieux-8-10

Ici une autre machine que j’ai rarement photographiée : Une Maico .

Mais qui est dessus ? 

moto-cross-bedarieux-12-11/16

Plusieurs intéressantes postures de divers pilotes pour un même passage en descente.

Le N° 67 ci dessus, Jacques Deit c’est reconnu !

Il nous écrit:   »J’ ai reconnu le numero 67 sur Maico, ça c’est du pilote …lol ! Il s appelle Jacques Deit »

Merci Jacques !

moto-cross-bedarieux-9-17

Le N° 16 avec son casque si particulier pour l’époque, tout comme le N° 5 sont plusieurs fois photographiés.

moto-cross-bedarieux-11-18

Seuls dans mon souvenir restent l’écho de la musique des moteurs dans ce circuit vallonné,  l’odeur des huiles des 2 temps et la poussière un peu rouge que les pneus soulevaient…

moto-cross-bedarieux-10-19

Merci encore d’avance à ceux qui identifieront ces pilotes…

Il est important de les nommer pour qu’on ne les oublie pas et qu’on perpétue leur mémoire de champions.

J’attend impatiemment vos commentaires …

 

 

 

La Ténor de Claude Bonnafous à vendre.

la-tenor-de-claude-bonnafous

J’ai reçu une triste nouvelle. Claude Bonnafous est décédé.

Il était un fidèle lecteur de ce blog et nous correspondions par e mail.

Ces derniers temps j’étais étonné de ne plus recevoir ses commentaires …

J’avais présenté ses Terrot Ténor et Tenace dans un article mis en ligne le 7 Décembre 2009, intitulé : Avis aux amateurs des dernières Terrots

 

Sur la photo ci dessous on peut voir qu’il avait installé un robinet sous le réservoir d’huile, preuve que  Claude était un connaisseur avisé qui avait équipé également sa Ténor d’un allumage électronique.

 la-tenor-de-claude-bonnafous-detail-

Sa fille Cécile ne peut garder ses machines et souhaite vendre cette Terrot Ténor (2800 euros)

 

Pour la contacter : Cecile.BONNAFOUS@innate-pharma.fr

 

 

Elle se sépare également de nombreux livres dont vous avez une photo et la liste ci dessous.

 

Livres Terrot

-        Histoire de la Terrot de Daniel Pallegoix Ed. Claude Reynaud : 15 euros

-        La Terrot de mon père de Patrick Nero Ed. ETAI : 15 euros

-        Les Terrot Magnat Debon des années cinquante de Didier Rousier 1995 : 20 euros

-        The vintage motorcyclists’workshop by Radco : 10 euros

-        Moto d’epoca quida alla manutenzione e al restauro de paolo conti et Guido Marchini. Ed. De Vecchi : 10 euros

-        Guida al restauro delle moto d’epoca de Massimo clarke Ed. Giorgio Nada : 10 euros

-        Histoire complète de la technique moto de 1880 à nos jours Tome1 et 2. La vie de la moto Hors série : 10 euros

-        Une moto sans problème. Grund : 5 euros

-        L’album Edmond Padovani de Daniel Pallegoix. Ed. La mémoire Terrot 2002 : 15 euros

-        Réparation des motos. Revue Moto technique. Ed. ETAI. 5 euros

-        Encyclopédie de la moto de Hugo Wilson. Ed. Grund. 20 euros

-        Terrot Magnat-Debon, Histoire d’une aventure humaine et industrielle, par Bernard Salvat. N° 682 (1125 exemplaires uniquement). 200 euros

-        Journal spécialisé motos anciennes et de collection « la vie de la moto ». Années : 1989 à 2005 : 20 euros

 

Enduro dans la Montagne Noire

Enduro dans la Montagne Noire

 Attention ! Les photographies qui sont sur ce blog ne sont pas libre de droits. Elles sont soumises au copyright et leur reproduction est interdite sans l’autorisation de leur auteur.

Photos et texte de C Camberoque

 

Dimanche 22 Mai 2011 :

J’ai un double rendez vous.

Je vais retrouver mon vieil ami Michel Sanchez,

dont je parlais dans les premières pages de ce blog en Mars 2008 voir :Ma Ténor retrouvée 

Mais aussi, Michel m’a invité à assister à un rassemblement d’Enduriste organisé par le club de motos TT du Cabardès.

ccetms.gif 4aval.gif

Michel que j’avais perdu de vue depuis 1969, depuis que je n’habite plus dans l’Aude, m’a retrouvé grâce au blog. Nous étions déjà en classe ensemble au CM1. Et à la concentration des Chamois à Val d’Isère en 1968 avec les Cambiès.

Nous nous retrouvons comme si nous nous étions quittés la veille. C’est une belle histoire. Seul manquait à l’appel le troisième larron, Christian qui est en convalescence, mais qui sera là, la prochaine fois… bien entendu !

Ce fut une belle journée avec un beau parcours de 90 km à travers bois et lande. Ponctué par 3 spéciales. On a eu froid le matin, puis du brouillard et de la bruine. Puis du vent et de la chaleur.  Puis une mémorable paella dégustée sous un soleil aussi sympathique que l’équipe des organisateurs qui se sont occupés avec beaucoup de gentillesse des 120 inscrits à la ballade dont la plus part sont repartis pour un tour de la boucle, dès le repas fini.

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Le rendez vous était fixé vers 8 h 30, place du Bosquet, à Fontiers-Cabardés, ou un chapiteau était monté en cas d’intempéries.   

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Fontiers Cabardès, le rendez vous et le départ se trouve à 600 mètres d’altitude, dans la Montagne Noire, dernier contrefort du Sud du Massif Central, dans le prolongement des Cévennes et à 20 km au nord de Carcassonne.

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Les participants affluent des départements voisins et de plus loin encore puisqu’il y avait quelques Espagnols.

Il est devenu tellement délicat de pratiquer l’Enduro que seules ces sorties bien encadrées et organisées permettent de rouler tranquillement sans risquer de mauvaises rencontres…

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Organiser une telle fête de l’Enduro représente un sacré travail pour l’équipe des bénévoles qui sont tous très attachés à l’animation de leurs villages montagnards. Dans 15 jours, une autre sortie est prévue avec des quads et encore quelques motos.

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Le président du club TTC, Marc Bonnafous, fait les ultimes recommandations avant le départ.

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Des participants de tous ages avec tout de même pas mal  de vieux enduristes…

Derniers réglages et ajustements et on y va !

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Pas de chronos ni de classement, comme pour la montée historique du Ventoux.

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Des numéros sont attribués pour réguler les départs et pour s’assurer que personne ne s’est perdu dans les grandes et belles forets de la Montagne Noire.

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

 Petits et grands sont à la fête…

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Certains des participants filment tout leur parcours avec de petites caméras numériques fixées depuis leur casque. Sûr que cela doit faire de bons souvenirs !

 

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Des petits sentiers en sous-bois bien balisés.

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

De l’avis de plusieurs concurrents, le fléchage était très bien fait.

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

En début de matinée, la bruine plus la poussière étaient désagréables, mais les choses se sont vite arrangées dès qu’on a quitté les hauteurs et la brume.

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Des pilotes se font parfois rattraper par les jeunes au pilotage plus agressifs qui alors ne ménagent pas les cris d’adjectifs qualificatifs peu sympathiques pour que les Papis se poussent !!! C’est pas très sportif.

Et alors vous n’avez qu’a les doubler en finesse  puisque vous êtes si forts et si vigoureux !!!  Pas la peine de crier, non ?

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

 Michel et un collègue sont à un contrôle de passage dans le froid de la forêt.

 

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Plus bas on retrouve l’herbe tendre et un peu de chaleur.

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Ha ! Les petits entiers en sous-bois dans la verdure du printemps et les genêts en fleurs.

C’est aussi un des bonheurs de ce genre de ballade.

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Entre la brume et l’obscurité des forêts l’éclairage est presque indispensable surtout pour ce faire voir des spectateurs qui seraient trop distraits par la nature.

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

La cohabitation avec des VTT se passe normalement, mais en serrât il toujours ainsi, si cela devient une vrai course avec un nombre de participant qui pourrait encore augmenter, vu la beauté du parcours et la gentillesse de l’accueil ?

On a vu bien des fois, malheureusement que le passage à l’organisation d’une épreuve officielle FFM impliquait à terme sa disparition devant l’importance de la manifestation et la pression des anti-motos qui alors sont forts et nombreux.

Voilà un des aspects à méditer pour l’avenir…

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Les bidons sont prêts et bien rangés à la sortie du bois.

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Le ravitaillement en essence peut se faire.

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Et on repart pour enquiller une autre spéciale.

 

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Une sortie de piste est toujours possible, et si facile…

Des traces témoignent encore de ces jardinages intempestifs…

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Rouler vite dans les sous bois demande une certaine concentration.

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Dans une spéciale, des motos qui se croisent dans les deux sens… Bizarre !

 

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

A l’arrivé on commente la matinée.

A ma grande joie et surprise, je m’aperçois qu’une enduriste est de la sortie.

Bravo à Martine Almuzard-Roussey !

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Chaque participant et reparti avec un petit cadeau du Conseil Régional Languedoc-Roussillon, vin, casquette aux couleurs de la région et même un préservatif…pour l’après midi dans les bois…peut être ?

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

La paella et le vin, sans oublier le pâté de la montagne Noire et la tarte aux pommes du boulanger du coin, tout était réussi.

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

La preuve :  Certains ont du mal à repartir pour un autre tour.

 

Enduro de Fontiers Cabardes Montagne Noire. Photos Copyright Camberoque Reproduction interdite

Bravo à l’équipe des bénévoles presque au complet sur la photo et grâce à qui cette journée a été une réussite.

Merci également à Patrick Carlier qui m’a amené sur les spéciales et dans les beaux passages.

Merci enfin à Michel Sanchez et Marie son épouse pour leur invitation et cette mémorable retrouvaille.

Et n’oubliez pas dans 15 jours, on remet ça  :

 

Le 05 juin 2011,le moto club TTCC en collaboration avec sésame autisme Aude,organise une

randonnée enduro, moto et quad à Fontiers Cabardes, dans l’Aude à 25 kms au nord de Carcassonne.

Sésame Autisme Aude est une association qui aide les autistes et le but de votre participation est

principalement de faire un don.

Inscrivez vous en téléchargent le buletin : rando-s-same-2011.doc 


 

Side-car cross: Carcassonne 1972

Side-car cross : Circuit de la Cavayère 

Carcassonne 1972

2 ème partie

 

Texte et photos de Charles Camberoque

Reproduction interdite sans l’accord de l’auteur.

 

Side-car cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972. Photos copyright C CAMBEROQUE 1

Au printemps 1972 une épreuve de side-car cross a été courue sur le terrain de la Cavayère à Carcassonne.

Side-car cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972. Photos copyright C CAMBEROQUE 2

Une bien belle piste tracée avec de grands dénivelés,

des passages viroleux et en même temps des lignes presque droites,

des grandes courbes assez rapides, vers le haut du circuit.

 

Side-car cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972. Photos copyright C CAMBEROQUE 3/4

L’épreuve de side-car cross était présentée en ouverture d’un nouveau championnat, créé cette année là,

pour les jeunes pilotes sur des motos de 125cc.

Voir l’article dans les pages suivantes  :    Moto-cross de Carcassonne 1972

Side-car cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972. Photos copyright C CAMBEROQUE 5

Malheureusement ce terrain de moto-cross ne sera pas conservé longtemps

puisqu’il ne connaîtra, tout juste, que deux saisons de courses.

Side-car cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972. Photos copyright C CAMBEROQUE 6

Le mugissement des twins anglais résonne encore dans ma tête ainsi que le bruit de roulage des pneus qui mordent la terre avec rage et vigueur.

Side-car cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972. Photos copyright C CAMBEROQUE 7

L’impression de puissance que donnait ces attelages était fantastique.

Side-car cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972. Photos copyright C CAMBEROQUE 8

La synchronisation entre le pilote, son passager et leur machine faisait plaisir à voir et me rendait envieux. 

Un pilotage sacrément acrobatique !

J’étais fasciné par la maîtrise du dérapage et par le travail athlétique du singe.

Side-car cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972. Photos copyright C CAMBEROQUE 9/10/11

Chaque équipage avait son propre style.

Les uns tout en sobriété et économie,

les autres dans une débauche de figures généreusement osées.

 

Side-car cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972. Photos copyright C CAMBEROQUE 12/13/14/15

Quant au sauts, n’en parlons pas.

Le public était ravi.

Moi aussi.

 

Side-car cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972. Photos copyright C CAMBEROQUE 16

Entre les courses de solo 250/500 et celles des 125 puis les sides-cars,

je passais deux journées de bonheur à photographier comme un fou.

Side-car cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972. Photos copyright C CAMBEROQUE 17

J’ai toujours rêvé de piloter un side.

Je fais 60 ans aujourd’hui et je ne l’ai pas encore fait.

« Il faut toujours se réserver une poire pour la soif »

Moi j’ai gardé des rêves pour plus tard… Quant je serai grand…

Side-car cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972. Photos copyright C CAMBEROQUE 18

Je ne comprends toujours pas pourquoi les médias ne montrent jamais de side-car.

En cross, comme en vitesse, c’est tellement spectaculaire que cela devrait constituer un spectacle passionnant à voir à la télévision.

Filmé avec les moyens actuels, caméras sur les machines et prises de vues multiples tout au long du circuit, cela pourrait donner des images époustouflantes.

Alors ces Messires d’ Eurosport ? Qu’est ce qu’on attend ?

Au lieu de nous infliger vos « motos critiques » qui ressemblent plus à des discussions de bistrot qu’a des vrais débats informatifs…!!!  Quelques retransmissions de courses de side seraient fort judicieuses.

 

Side-car cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972. Photos copyright C CAMBEROQUE 19

Imaginez : Ce bruit, la poussière et la fumée mélangée à l’odeur de l’huile  ricinée, cramée par les gros  4 temps…

Side-car cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972. Photos copyright C CAMBEROQUE 20

Mon grand regret:  Je suis maintenant incapable de désigner sur mes photos les noms des équipages.

Jean-Marie Rieux parle de cette course sur le site de « Moto LR » dans « La saga du moto cross entre Rhône et Pyrénées ».

Je vous invite à aller le lire sans tarder. Il y écrit :

« Deux équipages finissaient aux places d’honneur, Leroux-Lannes étaient les plus forts (vainqueur de 2 manches sur trois) mais une crevaison à la roue arrière aura raison du podium.
Ils se classent 11° de la 2° manche après avoir repris un tour à tous les équipages !

 La victoire revient à Servillat-Grefferat (2°/1°/2°) ».

 

Side-car cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972. Photos copyright C CAMBEROQUE 21

 

Vous retrouverez cette passionnante saga écrite par Jean-Marie Rieux, à l’adresse suivante :

http://www.motolr.com/saga_mx06-05_1972.php

 

Side-car cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972. Photos copyright C CAMBEROQUE 22

Une des particularités de cette épreuve de Carcassonne était l’attelage mixte N°4  car composé d’Adnet, le pilote (54 ans) et de son amie Claire Blaise (45 ans).

Deux sacrés clients qui contribueront à la qualité de cette course puisqu’ils finissent à la sixième place.

Side-car cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972. Photos copyright C CAMBEROQUE 23

Sur la photo ci-dessus je ne me souviens plus si Claire Blaise ramassait quelques plantes au passage… ou, si elle faisait un effet de style…

Un vrai travail de singe !

Side-car cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972. Photos copyright C CAMBEROQUE 24

J’aimerais beaucoup écrire en légende de mes photos le nom de ces coureurs…

 

Side-car cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972. Photos copyright C CAMBEROQUE 25

Si vous reconnaissez sur mes photos quelques-uns des pilotes et passagers, merci de me le signaler par le biais des commentaires que vous pouvez m’envoyer et en précisant le n° de la photographie sur laquelle vous avez identifié les coureurs.

Merci d’avance.

 Le 22 Février 2013 :

Je viens de recevoir des documents d’époque avec l’affiche officielle et la liste des engagés.

Merci Martial Andrieu !

Martial Andrieu est  passionné par l’Histoire de Carcassonne qui réalise un blog à voir suivre absolument : 

 http://histoiresdecarcassonne.blogs.lindependant.com/

Side-car cross: Carcassonne 1972 dans Circuits. liste-engages-side

 

 

Moto-cross de Carcassonne 1972

Moto-cross : Circuit de la Cavayère  Carcassonne 1972

1 ère partie

Et ne manquez pas les pages Moto-cross à Bédarieux

Texte et photos de Charles Camberoque

Reproduction interdite sans l’accord de l’auteur.

En 1972, l’U.M A, l’Union des Motocyclistes Audois organise une épreuve sur son nouveau circuit de la Cavayère.

moto cross à carcassonne à la Cavayère en 1972

A quelques kilomètres de la ville de Carcassonne après le village de Monredon, une piste de moto cross avait été récemment aménagée. L’emplacement est intéressant car le public peut suivre l’ensemble du parcours depuis la périphérie du circuit qui est essentiellement tracé en fond de vallon.

Cet avantage constituera toutefois, en cas de fortes pluies, un inconvénient majeur. La preuve: depuis bien longtemps ce circuit a été abandonné et la municipalité a profité de cet espace pour y créer un lac artificiel qui recueille l’eau de ruissellement des collines environnantes. Et ça s’appelle : « Carcassonne Plage » !!!

Cela en dit long sur l’humidité qu’on pouvait trouver sur la partie la plus basse de ce terrain. Surtout après de fortes pluies comme ce fut le cas au premier jour de cette compétition.

moto cross à carcassonne à la Cavayère en 1972 

Tout en me souvenant de cette période, j’ai une pensée émue, chaleureuse et nostalgique pour André Cambiès qui était un des dirigeants de l’UMA, notre club.

andré cambiès UMA Carcassonne  72144.gif

Il s’occupait de nous avec une disponibilité et une gentillesse qui rassurait nos parents, tous inquiets de nous voir adhérer à un moto-club avant de connaître Monsieur Cambiès. On l’adorait car il participait avec nous à toutes les sorties sur sa D75 Motobécane bleue. Il était très proche de nous, ses jeunes lièvres. 

Et tous, nous l’appelions respectueusement, Monsieur Cambiès.

André Cambiès au moto cross à carcassonne à la Cavayère en 1972  André Cambiès au moto cross à carcassonne à la Cavayère en 1972

En ce jour de la course, Monsieur Cambiès était catastrophé par les pluies torrentielles qui avaient gâchées le premier jour de cette compétition. Mais, en même temps, c’était la fête de la moto et il était heureux comme un gosse. Comme les gamins que nous étions.

 moto cross à carcassonne à la Cavayère en 1972  moto cross à carcassonne à la Cavayère en 1972

Les essais du samedi se déroulent sous la pluie et sur une piste détrempée.

Moto-cross de Carcassonne 1972  dans Circuits. affiche-22-mai-1972

Martial Andrieu, Grand historien de la ville de Carcassonne qui offre par Internet le fruit de ses recherches à tous les passionnés de la ville de Carcassonne,  vient de m’envoyer l’affiche de cette compétition et la liste des engagés.

liste-engages dans Tout terrain
Merci Martial !

Et  ne manquez pas d’aller lire régulièrement son blog: http://histoiresdecarcassonne.blogs.lindependant.com/

moto cross à carcassonne à la Cavayère en 1972

Dans le bas du circuit, une boue collante bloque quasiment les roues des motos.

moto cross à carcassonne à la Cavayère en 1972

Les pilotes sont recouverts d’une couche de cette argile pègueuse à souhait.

Lucien Campet se souvient encore de cette course sur sa Chenay ou les gardes boues et les roues s’étaient presque bloquées par les amas de terre boueuse et lourde.

moto cross à carcassonne à la Cavayère en 1972

Comme pétrifiés par cette glaise les pilotes se mettent à ressembler à des statues vivantes

moto cross à carcassonne à la Cavayère en 1972

Plusieurs évènements, en plus des courses 250 et 500, vont marquer cette première et peut être dernière journée de moto-cross sur le circuit de Carcassonne :  Une course de side-car qui ravit les spectateurs  par son côté spectaculaire et dont je reparlerais plus tard…

moto cross à carcassonne à la Cavayère en 1972

… Puis une manche du nouveau Championnat  125 qui a été créé en France cette année-là.

moto cross à carcassonne à la Cavayère en 1972

Le lendemain dimanche, le soleil est revenu. La piste sèche, du moins sur les hauteur du circuit. Les spectateurs arrivent enfin!

Franck Lucas, importateur Bultaco et manager de plusieurs coureurs est là avec, entre autres, un débutant en cross qui va participer au premier Championnat de France des 125. Et tout le monde est intrigué par ce petit jeune et talentueux pilote : Charles Coutard.

Charles Coutard sur 125 Bultaco, au moto cross à carcassonne à la Cavayère en 1972

Charles est déjà connu pour ses exploits en trial malgré son extrême jeunesse.

Charles Coutard sur 125 Bultaco, au moto cross à carcassonne à la Cavayère en 1972

Avec mes amis de la section du Moto Club  de Carcassonne, les Jeunes Lièvres nous nous souvenons de lui pour l’avoir rencontré, il y a déjà plusieurs années,(voir dans les premières pages de ce blog), lors de la concentration des Chamois à Val d’Isère.

Alors qu’il devait avoir tout juste 14 ans, le petit Coutard trialisait sur un 50 Peugeot magnifiquement préparé comme une petite moto de trial par Claude, son père. Un des pionniers du trial en France.

A Val d’Isère, Charles faisait des centaines de mètres sur la roue arrière comme les grands, comme le grand Claude Peugeot, ce qui nous laissait éperdus d’admiration et d’envie.

moto cross à carcassonne à la Cavayère en 1972 © c camberoque

Donc, en 1972 Charles Coutard se lance dans le Championnat 125 de moto cross.

Charles Coutard sur 125 Bultaco, au moto cross à carcassonne à la Cavayère en 1972 © C Camberoque

Sur sa 125, une Bultaco bien entendu, Charly ne chôme pas.

Mais plus tard, il fera des infidélités à la mythique marque de Barcelone pour succomber aux charmes de Yamaha et aux multiples talents de persuasion de J-C Olivier…

Charles Coutard sur 125 Bultaco, au moto cross à carcassonne à la Cavayère en 1972 © C Camberoque

Coutard, comme quelques autres, passe dans les grandes courbes en glissade des deux roues. Magistralement !

Tous ces jeunes pilotes compensent le manque de puissance des 125 par un pilotage très agressif et spectaculaire. En virage, ils dérapent beaucoup plus que leurs ainés qui ont des machines beaucoup plus puissantes et plus lourdes.

Jean Claude Wolf au moto cross 125 à Carcassonne à la Cavayère en 1972 © C Camberoque

Les spectateurs adorent ces courses et on assiste à l’éclosion de nouveaux pilotes et peut être aussi à une nouvelle façon de piloter en moto-cross.

Jean Claude Wolf au moto cross 125 à Carcassonne à la Cavayère en 1972 © C Camberoque

Pendant cette course, Jean-Claude Wolf, de Corbère les Cabanes, un voisin des Pyrénées Orientales, se tape une bourre mémorable avec Coutard. 

« Wolf était un pilote doué qui n’avait peur de rien » se souvient F Lucas. Son pilotage était très volontaire, toujours en avant sur sa machine, il la couchait en la faisant glisser des deux roues avec une maitrise pas ordinaire.

Sur la photo, ci dessus, on voit son regard totalement concentré sur la sortie de courbe. Jean-Claude Wolf a aujourd’hui disparu mais laissera dans nos mémoires le souvenir d’un pilote extrêmement brillant.

Cote au moto cross à Carcassonne à la Cavayère en 1972 © C Camberoque

Cote, sur une petite Husqy, un des autres animateurs de cette course, par son pilotage moins spectaculaire mais probablement plus efficace devancera Coutard qui terminera troisième.

1er Wolf,  2eme Cote, 3éme Coutard

La suite: La course des side-cars… à la prochaine mise en ligne….

Sauvons le terrain de moto cross de Munster

2ème GRANDE MANIFESTATION

 

POUR LA SAUVEGARDE
DU TERRAIN DE MOTO CROSS
DE MUNSTER-ESCHBACH AU VAL


15 et 16 mai 2010

Sauvegarde du terrain de moto cross de Munster

Sauvons le terrain de moto cross de Munster situé à Escbach au Val dans le Haut-Rhin (68).


Ce circuit de moto-cross a été créé par le Nouveau Moto Club Munster en 1968.

Depuis cette date, les pilotes de Munster et de tout l’Est de la France viennent s’entraîner le dimanche matin de 9h à 12h, seul créneau horaire d’ouverture du circuit, avec en plus 3 journées dans l’année réparties pour un entraînement d’une journée complète.


sauvons le Moto cross de Munster

La municipalité vient de décréter que le bail ne sera pas renouvelé au mois de juin prochain, 2010, sans aucune concertation avec le club !

Nous sommes mis devant le fait accompli !!!

Le terrain de sport en question est homologué par la préfecture du Haut-Rhin et reçoit régulièrement des Championnats de France FFM de moto cross, et il est inventorié par jeunesse et sports.


Le terrain de moto cross de Munster a déjà souvent organisé des moto-cross internationaux, dans les années 70.


Le circuit de moto cross de Munster fonctionne en parfaite harmonie avec le parc des Ballons des Vosges, il est répertorié comme terrain de sports dans le parc.


 sauvons le moto cross de Munster

Peut- on fermer tout simplement un complexe sportif apprécié de tous les pilotes, sur une décision sans fondement ?


Le gouvernement met en place des structures pour aider les jeunes, comme des circuits de motos de proximité. Ici la structure est bien encadrée, le club s’occupe de l’entretien du circuit, des abords et des jeunes, c’est maintenant, là, que l’on décide de fermer un circuit qui est connu et reconnu de tous les habitants de la vallée de Munster et du grand Est de la France.


Je pense que la municipalité préfère que les jeunes se promènent en foret avec les motos et les quads ! En tout ça c’est ce qui va arriver en fermant une telle structure d’accueil pour les sportifs.


Le 41ème moto cross et déjà inscrit au calendrier national fin septembre 2010.

sauvons le Moto cross de Munster

Merci de nous soutenir dans notre démarche pour sauver le terrain de moto cross de Munster, en signant cette pétition.


Nouveau Moto Club de Munster (68)

http://www.lapetition.be/petition.php?petid=5848

NOUVEAU MOTO CLUB DE MUNSTER
 
Créé en 1965 – Affilié à la Fédération Française de Motocyclisme N° 0620
Agrément Jeunesse et Sports N° 03/83-68-S – Inscrit au Tribunal de MUNSTER, Volume IV, N° 138
Membre du Comité Départemental des Sports et Loisirs Moto
 
2ème GRANDE MANIFESTATION

POUR LA SAUVEGARDE
DU TERRAIN DE MOTO CROSS
DE MUNSTER-ESCHBACH AU VAL


15 et 16 mai 2010


Merci de nous soutenir dans notre démarche de sauvegarde, un terrain de sport de cette qualité, de cette fréquentation, ne doit pas disparaitre sur une simple décision arbitraire d’un élu, sans concertation.
Notre terrain de moto cross qui à déjà reçu de grande épreuves, des motos cross Internationaux, beaucoup de championnat de France de Moto Cross et de Side car Cross et ceci depuis plus de 42 ans, est vraiment indispensable dans la vallée de Munster. C’est une vraie institution, le Moto Cross dans notre belle Vallée de Munster.
Rendez vous est donné à tous les habitants de la vallée, au terrain de moto cross le dimanche 16 mai à partir de 10h, une collation vous sera servie ainsi qu’une boisson.
Toute la population de la vallée de Munster doit se rendre compte du gâchis que serait la disparition d’une telle installation. Dans les grandes villes, on essaie de trouver des solutions pour les jeunes en construisant des terrains de moto cross, les élus ont beaucoup de mal à les faire fonctionner, ici tout fonctionne bien depuis des années et on veut tout détruire, ces 40 années de travail acharné pour l’entretien du terrain et des abords.
Une décision inadmissible aux yeux de tous les membres du NMC Munster.
ATTENTION : Vallée de Munster en DANGER, de nombreuses entreprises sont parties, maintenant les élus s’attaquent aux associations, aujourd’hui le moto club, demain à qui le tour ????
Nous nous battrons jusqu’ au bout pour sauver notre terrain.

Venez nombreux nous soutenir.
Email : nmcmunster@aol.com
Site web du club : www.nmcmunster.net
MERCI de signer la Pétition pour la sauvegarde : http://www.lapetition.be/en-ligne/sauvegarde-du-terrain-de-moto-cross-de-munster-5848.html
Tél : 06 11 60 22 68
Le président et tous les membres du comité

1972 : Moto cross à Laure Minervois

 

 Moto cross à Laure Minervois

Toute reproduction des photos de ce blog est interdite sans l’accord de C Camberoque.

En juin 1972,  pour la fête du village de Laure Minervois dans l’Aude, le moto club qui était très actif organisait une épreuve de moto cross.

Laure Minervois moto cross 1972    Peinture de Jean Camberoque Moto cross détail

J’avais assisté aux courses de cet été là. Je me souviens qu’il y faisait une chaleur terrible et que j’étrennais un nouveau boîtier Pentax Spotmatic.  J’en avais profité pour prendre quelques photos…

Laure Minervois moto cross 1972

Les courses de moto cross étaient très populaires en Languedoc et attiraient un public passionné et important.

Laure Minervois moto cross 1972

Mon père qui était peintre aimait particulièrement le moto cross et il m’avait amené lorsque j’étais enfant voir des courses à Belvèze du Razès. Il avait peint le tableau suivant qui est un grand format de 2 m de large.

On peut voir les autres peintures  de JEAN CAMBEROQUE sur son blog:  http://jeancamberoque.unblog.fr

Peinture de Jean Camberoque Moto cross

Dans ces années 70 le plateau des motos était constitué d’une grande variété de marques  essentiellement Européennes de deux et quatre temps. Les Japonais n’avaient pas encore totalement envahi le marché du tout terrain.

 Laure Minervois moto cross 1972                Laure Minervois moto cross 1972


 

Pour les deux temps, les marques Catalanes de Barcelone étaient les plus présentes : Montessa, Ossa, Bultaco. Ce qui rendait pas mal de monde dans ce public, à grande majorité d’origine Espagnole, très fier de ses origines.

Laure Minervois moto cross 1972

Et quand on parle de la marque Bultaco, il faut rappeler que Franck Lucas en était l’importateur officiel pour la France. Le siège de son entreprise était à Toulouse ou il avait un très beau magasin ou l’on trouvait absolument toutes les Bultaco, des modèles de cross, mais aussi d’enduro, de trial avec toute la gamme des Sherpas, des  TSS de vitesse  et bien entendu les routières de la marque. Il y avait également beaucoup d’accessoires et toutes sortes d’équipements nécessaire en tout terrain. Franck vendait également des Suzuki. Sa boutique s’étalait sur plusieurs vitrines situées au 147 avenue des États Unis. C’est là que  je lui avait acheté ma Bultaco Metralla, dont Jean-Paul parle dans le chapitre du 12 mai 2008 de ce blog intitulé Nogaro en Metralla.

franck lucas 360 bultaco

Franck Lucas, en plus d’importateur Bultaco, était un grand champion de moto  et il courait lui même en  moto cross 500. Bien entendu il était présent à cette course de Laure Minervois qu’il avait remporté brillamment. Depuis il a écrit un livre sur ses multiples aventures motocyclistes et ses souvenirs dont je vous reparlerai  prochainement…

Laure Minervois moto cross 1972

Le circuit de Laure Minervois était appelé Circuit des Bentoulades, mot d’origine Occitane que l’on peut traduire par « coup de vent » et ceci à cause du fait qu’il était situé sur une colline exposée aux vents dominants qui ne manquent pas de  souffler « à décorner les boeufs » dit on  dans cette région. Et ce jour là ça soufflait fort, ce qui contribuait à soulever toute la poussière de la piste. Je craignais pour mon appareil photo tout neuf !

Laure Minervois moto cross 1972

 Cette série de photos était restée dans une pochette de négatifs, jamais agrandis et rangés dans mes archives depuis 1972. Je les montre sur ce blog pour la première fois ! Il était temps … 

Laure Minervois moto cross 1972 

Photo au dessus : Lucien Campet, magnifique sur sa Bul !

 Tous ces vigoureux coureurs sont devenus des quinquagénaires et peut être même des retraités, c’est du moins ce que je leur souhaite…

Laure Minervois moto cross 1972

Je me demande qui ils étaient, car je n’ai pas gardé trace du programme des courses de ce jour.

Je sais simplement qu’il y a des photos de Franck Lucas que j’ai du mal à identifier. 

Si tu te reconnais Franck, dis nous sur quelle photo  tu es ?

Franck n’a pas tardé à donner de ses nouvelles et il écrit ce matin même:

«   Sacré bon souvenir que celui de Laure en 72.

Je portais bien le n°9 sur ma 360 Bul.

J’avais remporté la course des 500 devant Ortega, et mon copain Max Flourac avait gagné les 250.

Lucien Campet se souvient bien de toi, nous aurons peut être l’occasion de bavarder ensemble lors d’une prochaine rencontre.

Merci d’avoir conservé ces photos, cela m’a fait un grand plaisir de les revoir.

A+, amicalement « 

Franck.

 franck lucas 360 bultaco  franck lucas 360 bultaco

C’est bien la célèbre silhouette de Franck Lucas sur les photos précédentes. Il nous le confirme : C’était bien lui avec le N° 9. Et vous le reconnaîtrez sur plusieurs autres photos.

Mais il faut que je vous dise que Franck Lucas a écrit un livre: Une moto pour l’aventure ou il raconte ses souvenirs et sa vie de motocycliste. C’est captivant et lorsqu’on commence à lire ce bouquin ou ne peut plus s’arrêter et l’ on continue à fond, jusqu’a la fin.

Pour se le procurer rien de plus simple contacter Franck Lucas sur son e mail     francklucas1@gmail.com

Et je suis certain qu’il se fera un plaisir de vous le dédicacer…

Livre des souvenirs de  Franck Lucas   Livre des souvenirs de  Franck Lucas

 Sur l’ image suivante, les spectateurs  présents sont aussi le témoignage de ces années là. Toute une époque…

Laure Minervois moto cross 1972

J’apprends aujourd’hui par son fils Kévin que ces deux dernières photos au dessus et ci dessous représentent Lucien Campet.

Je ne me souvenais plus quel était ce magnifique coureur que j’avais photographié il y a 37 ans ! Et je suis très content de l’apprendre!

Salut Lucien!

J’avais quelques nouvelles de toi par Franck Lucas qui m’avait dit que tu as encore la passion du moto cross et de bien belles motos avec lesquelles tu roules toujours.

Te souviens tu de la 404 que je t’avais acheté d’occasion et que tu m’a racheté quasiment au même prix deux ans après?

Donnes moi ton N° de téléphone que je t’appelles… On aura beaucoup de choses à se raconter depuis tout ce temps.  A bientôt…

Laure Minervois moto cross 1972

 

Les photos publiées sur ce blog sont de Charles Camberoque .

Les droits sont réservés et leur reproduction est interdite sans l’ accord de l’auteur .

La restauration de ma 125 Terrot Ténor n’a pas avancée.

Je recherche des segments

et le peintre va partir en vacances …

 …     à bientôt pour de nouvelles histoires    ….

 

Quand on roulait à moto sur la neige

Quand on roulait à moto sur la neige 

Jean-Paul a ouvert la boîte à souvenirs… il a une mémoire d’éléphant, le bougre, et il me rappelle souvent des moments pourtant inoubliables mais déjà enfouis dans le temps !

Pendant ces jours de Noël 1970 à Carcassonne, nous avions pris quelques photos que j’avais gardées, et ou l’on nous voit nous éclatant avec toute l’énergie de nos 20 ans, sur la 125 Yamaha AT1 dans ce champ de neige fraîche…

Texte de Jean-Paul AUGE

Photographies de Jean-Paul Augé et Charles Camberoque

Il y a quelques jours, la télé nous montrait la France enneigée. Il parait qu’on n’en avait pas vu autant depuis 50 ans.

Sans remonter si loin (quoique…), ma mémoire conserve quelques souvenirs associant neige et moto, et n’allez pas vous étonner si Camberoque est dans le coup…

0011784.gif

C’était fin 1970, à Carcassonne, pendant les vacances de Noel. Il ne neige pas tous les ans dans le coin, mais cette fois-là, le compte y était. La Cité et ses remparts sous la neige, ça vaut le coup d’oeil.

carcass1.gif

Ma Rallye était restée à Aix (où j’étais étudiant), et je ne pouvais compter que sur mon copain Camberoque pour cultiver la flamme motarde. Au début des vacances, le temps bien dégagé avait permis quelques ballades, ainsi qu’un peu de tout-terrain, car justement, à cette époque, la monture du Maître était une Yamaha 125 Trail AT1 .

002.gif

Mais l’importance de la chute de neige qui venait de survenir me faisait penser que j’allais durablement rester coincé à la maison. C’était sans compter sur l’Artiste (du déclencheur), suffisamment enragé pour se dire qu’il ne devait pas y avoir si loin que ça du terrain boueux et glissant à la neige blanche et tout aussi glissante, et que ça valait au moins la peine d’essayer de voir si ça le faisait, au risque de quelques gamelles.

0031777.gif ym50doc06125at1.gif

J’en étais donc à me résigner à l’ennui lorsque j’entendis la pétarade déjà familière de la Yamaha arrivant devant la maison. L’animal avait réussi à gravir la côte qui menait jusqu’à l’endroit où j’habitais, et arborait un sourire d’une oreille à l’autre : « C’est génial! ça glisse dans tous les sens, mais ça tient suffisamment… Viens essayer. »

Pas besoin de me le dire deux fois : le temps de sortir le casque (Altus), les lunettes (Climax), gants, écharpe, blouson, etc…, bref, de quoi affronter la froidure, et nous voilà partis. Je suis passager, et malgré l’excitation, je ne fais pas trop le malin, mais je me dis que si mon chauffeur a réussi à venir jusque chez moi sans se casser la figure, ça devrait bien se passer. En plus, l’allure semble modérée, et les petites embardées restent rares et limitées.

125yamahaat1.gif

Ah! nous voilà sur un bout bien droit, et bien plat, et le moteur prend des tours. On était en seconde, nous voilà en troisième, puis en quatrième. Au passage de la cinquième, j’ai le temps de jeter un oeil au compteur : nous frisons le 80 km/h. Il est fou, c’est sûr…

Heureusement, la circulation est quasi-inexistante, mais le peu qu’il y a eu a bien damé la couche qui est bien régulière et pratiquement sans ornières. Tout au plus quelques traces un peu plus marquées que d’autres, font-elles un peu dévier la machine de son axe, et Camberoque ne semble pas avoir de difficulté particulière à compenser, d’un petit coup de guidon, sans même couper les gaz. Donc ça roule honorablement, et de toutes façons, l’allure diminue, jusqu’à l’arrêt : « Alors? Tu as vu? C’est dingue, non? J’aurais jamais cru que ça aille si bien, et même, c’est presque plus facile à deux. J’ai l’impression que le pneu arrière accroche mieux dans la neige… ».

0051781.gif

Et ça repart : nous descendons maintenant la grande ligne droite qui mène vers le Pont Rouge où les parents de Camberoque ont leur maison, où nous arrivons en quelques minutes. Le temps de dire bonjour, et nous voilà reparti pour quelques essais dans le chemin : à moi le guidon. Et c’est vrai que finalement, ce n’est pas pire que de rouler sur du terrain gras. Loin de la patinoire redoutée, la neige encore assez fraîche donne assez d’accroche pour autoriser des freinages raisonnables, à condition d’anticiper et de faire tout doux sur les freins.

yamaha 125 at1

Une nouvelle démonstration du Maestro, sans doute le temps que je satisfasse son cabotinage légendaire en lui tirant le portrait, et nous repartons vers la ville (par la fameuse route Minervoise dont on vous a déjà parlé), mais en plus, avec l’intention de monter à la Cité, ce qui commence par une grande avenue bien rectiligne, en pente plutôt douce mais déjà sensible. Le roulement des voitures, plus fréquent sur cette avenue, a durci la neige, et le grip semble moins bon : le moteur prend de tours sans que la machine accélère. Mieux, une ornière a fait dévier la roue arrière, et Camberoque se contente de compenser au guidon, toujours sans même couper les gaz, cette fois-ci pour ne pas perdre de vitesse, car on n’est pas sûr d’arriver en haut. Et du coup, la Yamaha s’est calée dans un travers bien marqué, et poursuit son chemin comme si de rien n’était. Toute la ligne droite est avalée sans que la machine se remette dans l’axe. Décidément, la conduite sur la neige, ça marche.

00717831.gif

A partir de ce moment-là, nous parcourons la ville et ses environs en tous sens, et nous sommes les seuls à rouler à moto sur cette neige. Mais ça n’a pas duré : le redoux finit par arriver et au lieu de geler, la neige se ramollit et commence à fondre. La fête est finie…

Mais ça nous fait un souvenir de plus, qui s’est gravé durablement dans un coin de notre mémoire, jusqu’à pouvoir le ressortir aujourd’hui pour vous en faire profiter…

yamaha 125 at1 cc81789.gif

Quelques jours plus tard, les vacances étant loin d’être finies, j’enfourcherai la Yamaha pour aller jusqu’à la station de ski des Angles (pas loin de Font Romeu), et rejoindre Camberoque qui y était parti avec d’autres copains. Ayant jugé la route assez praticable, il m’avait appelé pour me convaincre de venir aussi. Tu parles : jusqu’à Quillan, ça allait, c’était du goudron, mais la montée vers Formiguères, pleine de coins ombragés fut une épreuve digne de la concentration des Eléphants (la référence de l’époque en matière de pratique moto hivernale). Mais une fois arrivé, je crois qu’on s’est plus amusé avec la moto que sur les skis. Faudra qu’on pense à recommencer…

routeneige027.gif

EPILOGUE

Quand j’ai écrit ces quelques lignes, j’étais à cent lieues de me souvenir de l’existence de ces photos. Et ça me fait un sacré effet de les revoir près de 40 ans plus tard.

Comme on le voit, on n’hésitait pas à gâcher de la pellicule, quitte à ce que ce soit en noir et blanc pour minimiser les frais (ah! les heures passées dans le noir à développer et tirer tout ça…). Aujourd’hui, le numérique fait qu’on n’a plus de raisons de ne pas tirer 200 photos à la minute. Alors, les jeunes, allez-y, et rendez-vous dans 40 ans pour nous raconter vos souvenirs… Justement ça tombe à pic, il vient de neiger.

Comment ça? vous n’êtes pas allé rouler sur la neige? Ah ça par exemple! Je le crois pas….

Bourse de Bram 24 janvier 2009

cool mec |
LE BLOG DU PROFESSIONNEL |
mathieu62730 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marwanblog
| jcsflnc
| "LES MACAGNONS"